Carlo BOSSOLI

peintre du XIXe siècle, 1815-1884

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Carlo BOSSOLI

Prix d’une peinture signée Bossoli : 1 500 – 300 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 700 – 10 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un artiste talentueux 

Né en 1815 en Suisse et décédé en 1884 en Italie, Carlo Bossoli était un artiste peintre et lithographe (reproduction par l’impression de dessins gravés).

Déménageant très tôt à Odessa, il étudie chez les Capucins à partir de l’âge de 5 ans, puis à 11 ans il commence à travailler en apprentissage chez un libraire – antiquaire où il commence à dessiner en prenant pour modèle des gravures anciennes. Il devient ensuite élève du peintre et scénographe Rinaldo Nannini, puis son assistant.

Il commence à vendre ses premiers tableaux en 1833, et en 1844 il part s’installer à Milan où il ouvre un atelier jusqu’en 1853. Il déménage ensuite à Turin, ville à partir de laquelle il partira pour voyager à travers l’Europe.

L’influence de l’Histoire

Carlo Bossoli s’inspire des évènements sociaux et politiques de son temps pour ses peintures, où il s’intéresse particulièrement à l’effet global produit par sa composition, comme lui a appris Rinaldo Nannini. 

Il peint aussi des paysages urbains, des vues sur des villes très précises (comme Odessa, Istanbul ou Cordoue où il a voyagé), véritables témoignages de son époque. Son travail attire l’attention de grandes personnalités comme le Prince Mikhaïl Vorontsov, qui lui confie alors plusieurs peintures d’Odessa, ainsi que l’épouse d’un gouverneur russe, la princesse Élisabeth Voroncova, qui organise pour lui un voyage en Italie où il étudie particulièrement la « tempera » et la gouache.

Très attaché à l’histoire, Bossoli peint de nombreux tableaux sur la guerre de Crimée ainsi que des scènes de bataille pour l’indépendance de l’Italie. Il attire ainsi l’attention du duc de Montferrat qui l’engage et le paye pour suivre l’armée piémontaise, aventure dont il en tirera 150 peintures à la tempéra. 

Des peintures et des lithographies 

Carlo Bossoli est donc spécialement connu pour ses peintures d’évènements historiques, notamment pour ses paysages de Crimée ainsi que pour les scènes de guerre en Italie. 

C’est ainsi qu’en 1848 il produit des peintures inspirées des Cinq journées de Milan (premier temps du mouvement de libération de la domination autrichienne). Il peint ainsi des scènes de batailles comme La Bataille de Solférino en 1859, ou Vittorio Emanuele lors de l’attaque de Palestro, le 31 mai 1859 (première victoire de l’armée franco-piémontaise contre l’Autriche), mais aussi des scènes politiques comme Le Sénat du Royaume de Sardaigne dans le Palais Madame (Turin), présidé par Cesare Alfieri di Sostegno (1860).

En 1959, l’éditeur londonien Vincent Brooks (qui a publié son album de peintures sur la Crimée) lui commande des lithographies qui seront publiées sous l’intitulé La Guerre en Italie.

Durant la guerre de Crimée, largement suivie dans le monde, 52 lithographies sont publiées par le même éditeur La beauté des paysages et principaux points d’intérêt de la Crimée, de peintures de Carlo Bossoli. Il eut un si grand succès que la reine Victoria l’invita au Château de Balmoral en Écosse pour y séjourner (l’Angleterre étant alors impliquée dans le conflit).

Il peint aussi des paysages de Russie, de Saint-Pétersbourg et Moscou, où il peint par exemple Place Rouge à Moscou, 1857.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.