César DOMELA

Peintre et sculpteur néerlandais du XXe siècle, 1900-1992

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste César DOMELA

Prix d’une peinture en vente aux enchères : 1 000 – 800 000 €

Prix d’un dessin ou d’une aquarelle dans les salles de vente aux enchères : 800 – 5 000€

Estimation moyenne des estampes de l’artiste en vente aux enchères : 50 – 800€

Prix d’une sculpture : 2 000 – 20 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau signé Domela, nos experts en tableaux sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un tournant artistique tardif

César Domela est né en 1900 à Amsterdam. Son père, Ferdinand Domela-Nieuwenhuis, anciennement pasteur luthérien, est devenu une figure emblématique de la scène politique en Hollande. Proche des mouvements anarchistes et antimilitaristes, il est le fondateur du mouvement anarchosocialiste. Domela, contrairement à son père, n’est pas désireux d’emprunter la voie politique, et afin de rompre avec cette attente il s’installe en Suisse après le décès de ce dernier en 1919. 

Sa première confrontation artistique remonte à sa visite parisienne en 1914 de l’atelier du peintre, sculpteur, dessinateur du mouvement cubiste Henri Laurens. Son père l’accompagne lors de ce voyage. 

Après avoir un temps envisagé de poursuivre des études d’ethnologie, Domela s’initie pleinement aux arts en 1919. Il se met à dessiner quatre ans plus tard, et c’est en 1920-22 qu’il initie ses premières toiles selon un registre figuratif, dénotant une affirmation stylistique déjà forte et une tendance proche du cubisme. 

Domela, artiste protéiforme 

En parallèle de son intérêt croissant pour la géométrisation, il entreprend rapidement un travail autour de la combinaison de matériaux intégrés à la peinture.

Domela participe par ailleurs aux revues avant-gardistes publiées dans le cadre des associations d’artistes engagés pour la promotion de l’art abstrait, notamment Cercle et Carré en 1930, puis Abstraction-Création

Sa rencontre avec Piet Mondrian et Theo van Dœsburg influence de façon significative son art. Il rejoint le groupe De Stijl, lieu de diffusion des idées néo plasticiennes de Mondrian. Domela entend malgré ses implications, intégrer dans ses créations certaines oppositions formelles à ses compagnons. 

Après avoir fui les Pays-Bas en 1933 suite à la montée du nazisme, Domela s’installe à Paris.

Il fonde en 1937 la revue Plastique en collaboration avec deux figures emblématiques et proches des mouvements artistiques Dada et surréaliste, Sophie Taeuber-Arp et son époux Jan Arp

Une visibilité et une portée artistique à l’internationale

Domela participe à l’exposition berlinoise Groupe de Novembre, où il présente des œuvres abstraites dès 1923.

Suivent de nombreuses expositions personnelles à partir de 1934, notamment en galeries d’art à Paris, ou encore à New York. Il multiplie dans cette lignée les déplacements lors de manifestations artistiques internationales, à l’instar de sa venue à la Fondation Guggenheim. Il est également accueilli lors de l’événement Abstrakte Kunst au Stedlijk Museum d’Amsterdam de 1938.

Les rétrospectives qui lui sont consacrées interviennent tôt dans son parcours dès les années 1954. La rétrospective aux musées d’Art Moderne de Rio de Janeiro et de Sao Paulo inaugurent ce cheminement fécond cette même année.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.