Laurens

sculpteur et peintre français du XXème siècle, 1885-1954

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre d’Henri Laurens et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Henri Laurens

Né en 1885 au sein d’une famille d’ouvriers parisiens et décédé en 1954 à Paris, Henri Laurens est un sculpteur français de l’École de Paris. Autodidacte et sculpteur ornemaniste de formation, l’artiste suit en parallèle quelques cours de dessins. Reconnu principalement pour ses sculptures, il est rattaché au cubisme à partir de 1915. Fortement inspiré par Picasso, il travaille également sur les effets d’intersections des plans cependant son choix de matériaux interpelle. En effet, l’artiste français choisit principalement du bois et de la tôle afin de créer des variations dites tactiles.

Estimation minimale – maximale

Estampe 50 – 20 000 €
Dessin 250 – 95 000 €
Sculpture 2 000 – 1 300 000 €
Peinture 450 – 77 900 €
Céramique 30 000 – 146 200 €

 

Estampe 

Une estampe de l’artiste est estimée entre 50 et 20 000 euros. La gravure sur bois « Les Idylles de Théocrite » réalisée par l’artiste en 1945 est vendue pour la somme record de 13 134 euros en 2000 chez Christie’s.

Estampe Henri Laurens

Estampe d’Henri Laurens – Le guéridon – Estimée 3 000 $ – 5 000 $

Sculpture 

Si les premières sculptures de l’artiste sont automatiquement rattachées au cubisme, ses œuvres évoluent après vers une exaltation très personnelle des formes féminines. En effet, à partir des années 1930 et jusqu’à sa mort, le thème de la femme est au cours des travaux d’Henri Laurens. 

Une sculpture de l’artiste est généralement estimée entre 2 000 et 1 300 000 euros. Sa sculpture « Le boxeur » réalisée en 1920 et estimée entre 275 807 et 386 130 euros, est vendue en 2020 chez Sotheby’s pour la somme record de 1 875 492 euros.

Sculpture Henri Laurens

Sculpture d’Henri Laurens – Grande maternité – Estimée 500 000 $ – 700 000 $

Dessin 

Un dessin réalisé par l’artiste est en moyenne estimé entre 250 et 95 000 euros. L’œuvre de l’artiste « L’Etang-la-Ville : Halte » datant de 1917 et estimée entre 70 000 et 80 000 euros, est vendue en 2007 chez Aguttes pour la somme record de 490 000 euros. 

Peinture 

Une peinture signée par l’artiste est en moyenne estimée entre 450 et 77 900 euros. La toile « Tête de femme » peinte par l’artiste en 1917 et estimée entre 120 000 et 180 000 euros, est vendue aux enchères pour la somme de 150 000 euros en 2008 chez Sotheby’s. 

Céramique 

Une céramique de l’artiste est estimée en moyenne entre 30 000 et 146 200 euros. L’œuvre en terre cuite « Tête de jeune fille » datant de 1920 de l’artiste et estimée entre 58 920 et 88 380 euros, est vendue aux enchères en 2007 chez Sotheby’s pour la somme record de 184 125 euros.

Biographie d’Henri LAURENS

Le parcours d’Henri Laurens

Henri est un artiste né en 1885 d’une famille ouvrière. Il est un autodidacte, n’ayant personne dans sa famille de connecter au monde de l’art. Il S’inscrit à un cours du soir, mais son expérience vient surtout de son métier de sculpteur ornemaniste.

Très solitaire jusqu’en 1910, il fait la rencontre l’année suivante de George Braque et lie avec lui une amitié indéfectible. Il expose au Salon des Indépendants en 1913 et à sa propre exposition en 1916. Sa carrière est discrète, mais importante et reconnue par de grands artistes. Il est consacré à de nombreuses reprises (Prix Helena Rubinstein en 1935, participation aux Biennales de Venise en 1948 et 1950 ou encore le grand prix de la biennale de Sao Paulo 1953).

La découverte du cubisme

Il adhère quelque peu tardivement à la mouvance cubiste, en 1916, après que les critiques les plus virulentes à propos de cette avant-garde soient passées. Le cubisme pictural a été une véritable révélation qui provoqua un « trouble inexprimable » en lui, alors qu’il venait tout juste de se soustraire à l’emprise du travail de Rodin.

Laurens commence dans un premier temps de retranscrire les principes du cubisme bidimensionnel en tridimensionnelle grâce à la sculpture. Il réalise ainsi sa série des Constructions, de 1915 à 1918, en effectuant une application quasi littérale des procédés cubistes dans sa période synthétique en respectant à la fois les codes graphiques et les thèmes représentés, donc très souvent des natures mortes. Cette application littérale atteint son point culminant avec ses bas-reliefs polychromes réalisés entre 1919 et 1924 (La grappe de raisin, 1922).

Par delà le cubisme synthétique

Il tente par la suite de s’affranchir de l’emprise du cubisme synthétique sur son travail en 1917 et n’y parvient qu’en 1932. Il commence à sculpter le corps féminin avec sensualité et gravité, ce qui séduit par ailleurs Matisse et Maillol. Souvent en bronze et de taille différente, ses statues conservent un caractère monumental. Dans cette seconde période de son travail, Laurens explore la qualité des espaces vides qu’il distend, étire, gonfle et déforme (L’automne 1948). L’influence des arts dits « primitifs » se fait également sentir tout au long de son œuvre,

Henri Laurens a joui d’une grande liberté de création et d’un talent remarquable dans le maniement de l’espace. Il est pourtant souvent resté quelque peu scolaire face à l’application des principes du cubisme. Paradoxalement c’est ce qui a permis à Laurens de parvenir à une expression résolument moderne de l’espace.

Expertiser et vendre une oeuvre d’Henri Laurens

Si vous possédez une oeuvre d’Henri Laurens ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.