Jannis SPYROPOULOS

Peintre grec, 1912-1990

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Jannis SPYROPOULOS et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Jannis SPYROPOULOS

Prix d’une peinture signée : 1 000 – 40 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 1 000 – 15 000€

Une passion rapide pour la peinture

Yannis Spyropoulos est un peintre grec né à Pylos en 1912, et mort à Ekali, en 1990. 

Passionné de peinture dès son plus jeune âge, ses premières œuvres sont effectuées pendant son enfance où il représente ses grands-parents. 

Il passe une grande partie des années 1930 à l’École des Beaux-Arts d’Athènes avant de partir à Paris quelques mois avant le début de la Seconde Guerre mondiale grâce à une bourse remportée grâce au premier prix de l’Académie d’Athènes. Il étudie alors sous la direction de Charles Guérin à l’École Supérieure des Beaux-Arts.

Le déclenchement de la guerre le pousse à rentrer chez lui en Grèce en 1940.

Du naturalisme à l’abstrait : une route rapide vers le succès

Ses premières œuvres étant essentiellement naturalistes, où il montre un attrait prononcé pour la représentation des paysages. C’est le cas de L’Acropole et le Temple d’Héphaïstos (1941). Influencé par des impressionnistes tels Paul Cézanne, ces œuvres lui permettent de rencontrer le succès, sa première exposition internationale ayant lieu dans la ville du Caire en 1946.

Dès les années 1950, sa peinture se tourne néanmoins davantage vers l’abstrait, ses peintures se caractérisant par des formes géométriques simples mais strictes que l’on peut observer dans des peintures telles Un dimanche après-midi au village (1951) ou Riflesso (1955). Il enchaîne dès lors les expositions.

La rencontre de sa future femme, Zoé Margaritis est également très importante dans la mesure où c’est cette dernière qui va effectuer la plupart de la promotion de son travail.

Reconnaissance internationale et postérité

L’avènement de la décennie 1960 marque un tournant pour l’artiste, puisque grâce à sa toile Oracle, il est désormais reconnu internationalement en remportant le prix de l’UNESCO à la 30e Biennale de Venise. Les expositions personnelles et collectives prennent alors un autre tournant et les rencontres avec d’autres artistes de l’époque (tels Eduardo Paolozzi, connu dans le monde du pop-art) s’enchaînent. 

Son style évolue également par la même occasion, faisant désormais place à des regroupements de nuances que l’on peut observer avec son œuvre Logos B (1965). 

À sa mort en 1990, de nombreuses rétrospectives de son œuvre ont lieu, la dernière en date ayant eu lieu au musée Benaki à Athènes en 2010.

Nombreuses sont ses toiles présentes dans les salles de vente, s’adjugeant très souvent à leur valeur d’estimation. Cette dernière est variable. Pour ses œuvres les plus connues, il faut compter plusieurs dizaines de milliers d’euros, les plus débattues étant vendues quant à elles parfois pour plus de 100 000 € telles Logos B adjugée à près de 105 000 €.

Expertiser et vendre un tableau de J. SPYROPOULOS

Si vous possédez un tableau de SPYROPOULOS  ou tout autre sculpture, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes