Jean-Baptiste SANTERRE

Peintre français , 1651-1717

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Jean-Baptiste SANTERRE et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Jean-Baptiste SANTERRE

Prix d’une peinture signée : 1 000 – 110 000 €

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle en vente aux enchères : 2 000 – 5 000 €

Un peintre redécouvert :

Jean-Baptiste Santerre est un peintre français né à Magny-en-Vexin en plein milieu du XVIIe siècle. Il est reconnu comme l’un des meilleurs peintres français par ses contemporains et les critiques de la génération suivante, comme Voltaire, qui déclare plus de trente ans après la mort du peintre « Son tableau d’Adam et Eve est l’un des plus beaux qu’il y a en Europe ». Pourtant, peu après, son nom et sa peinture tombent dans l’oubli et il faut attendre la rédaction du catalogue raisonné de l’artiste par Claude Lesné en 2011 pour que l’artiste soit de nouveau mis en lumière. 

Sa formation est assez bien connue, il est d’abord apprenti chez le peintre de portrait François Lemaire, avant de continuer sa formation chez Bon Boullogne, dit Boullogne l’ainé, peintre académicien renommé. Jean-Baptiste se consacre d’abord naturellement à l’art du portrait, peignant ses plus illustres contemporains, tels que Racine, Boileau ou Malebranche. 

Santerre se tourne ensuite vers la représentation de figures féminines de fantaisie qui feront son succès, telle la Suzanne au bain, son morceau de réception à l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture en 1704 et son plus grand chef-d’œuvre, aujourd’hui conservé au Musée du Louvre. Il est également connu pour la justesse de ses représentations anatomiques, magnifiquement illustrées dans sa toile Adam et Eve au paradis terrestre, réalisée en 1717 et qui fit scandale à l’époque. 

Le Corrège français :

Au début de sa carrière, son style est principalement marqué par l’art italien des Bolonais, que son maître Boullogne avait pu connaître lors de son séjour en Italie, mais aussi par les portraits de Van Dyck. Néanmoins, Santerre tend à s’éloigner d’un certain classicisme par la variété de ses représentations : des figures de fantaisie souvent inspirées des sujets nordiques appréciés par Rembrandt et ses suiveurs. Ces figures sont divisées en deux groupes, figures diurnes et nocturnes et font son succès auprès des amateurs de l’époque. 

Il réalise également parallèlement des tableaux d’histoire, plus rares, mais qui garantissent son entrée (tardive) à l’Académie Royale, tel son morceau de réception la Suzanne au bain. Cette toile présente un érotisme raffiné et une douceur latente, qui lui valent le surnom de « Corrège français » et font de lui le précurseur en peinture des petits sujets érotiques de François Boucher ou Jean-Honoré Fragonard. 

Contemporain exact du grand peintre académicien Jean Jouvenet, Santerre se démarque de ses contemporains par son traitement de sujets originaux, tels les figures de genre ou certains portraits idéalisés au fini lissé et au raffinement froid, qui sont autant de caractéristiques de sa peinture.

Une carrière mystérieuse :  

Malgré la haute qualité de sa clientèle, constituée notamment du Régent Philippe d’Orléans, de membres de la noblesse comme la duchesse de Bourgogne ou de la cour telle Madame de Parabère, maîtresse du Régent, une grande partie de la carrière de Jean-Baptiste Santerre reste dans l’ombre. 

Ainsi, l’on conserve peu de ses dessins anatomiques, dont il brûla une grande partie avant de mourir. De plus, la majorité des toiles et estampes de l’artiste datent de sa carrière officielle, c’est-à-dire durant les vingt dernières années de sa vie. Ainsi, s’il a été un des peintres les plus renommés de son temps, il est aujourd’hui presque inconnu du grand public. 

Sa côte sur le marché de l’art français reste néanmoins assez haute, due certainement à la rareté de ses œuvres sur le marché. Ainsi, le Portrait de Mme Pelletier des Forts, une huile sur toile attribuée au peintre, a été adjugée plus de 24 000 euros chez Artcurial en 2016. 

Expertiser et vendre une oeuvre de Jean-Baptiste SANTERRE

Si vous possédez une peinture de Jean-Baptiste SANTERRE ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.