June SCHWARCZ

Artiste américaine spécialisée dans l’émail, 1918-2015

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

L’artiste pionnière June Schwarcz (1918-2015) a été l’une des émailleuses les plus innovatrices du XXe siècle, créant une œuvre remarquablement variée sur une carrière de plus de 60 ans. Ses innovations techniques combinées à ses conceptions inventives et peu orthodoxes établissent de nouvelles normes pour l’émaillage, faisant d’elle une voix de premier plan dans l’art américain, et une influenceuse certaine pour la nouvelle génération d’artistes.

Cote, prix et estimation du Designer June SCHWARCZ

Estimation moyenne d’un objet signé Schwarcz:  1 000 – 3 000€

Si vous souhaitez faire estimer un meuble de l’artiste, nos experts en design sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

La défiance des conventions scientifiques

D’abord conceptrice de textiles et d’emballages, June Schwarcz a commencé l’émaillage dans les années 1950. Elle maitrise rapidement ce médium et commence à s’expérimenter avec les matériaux, défiant la tradition, brisant discrètement toutes les conventions. Dans un domaine dominé par les hommes, elle s’est imposée comme un incontournable et n’a cessé d’innover, ouvrant une nouvelle vision de l’émaillage et de l’artisanat.

L’une des innovations les plus célèbres de Schwarcz est son travail de pionnière avec la galvanoplastie : l’art d’appliquer, au moyen d’un courant électrique continu, un dépôt métallique en dissolution dans un liquide à la surface d’un objet en métal, soit pour préserver celui-ci de l’oxydation, soit pour l’embellir, soit pour en prendre l’empreinte. Elle développe également d’autres procédés industriels de travail des métaux pour créer des variations de profondeur et de surface, et répand l’utilisation de récipients géométriques en trois dimensions, des instruments sans précédent dans l’histoire de l’émaillage.

La défiance des conventions esthétiques

June Schwarcz a également défié les conventions dans son esthétique, qui représentait une rupture radicale avec la tradition. Vivant à New York, Chicago, Rio de Janeiro elle s’installe finalement à Sausalito en Californie, et devient membre de cercles artistiques regroupant des personnalités de l’art comme László Moholy-Nagy, Ludwig Mies van der Rohe, Kay Sekimachi, ou encore Peter Voulkos, Lillian Elliott et d’autres.

June Schwarcz se nourrit de cet entourage, elle absorbe les sensibilités modernes et du monde qui l’entourent pour les traduire en dessins vivants. Sa passion pour l’art abstrait et moderne, les costumes et les textiles, l’art africain, précolombien et océanien, l’architecture romane et l’art et le design japonais ont tous trouvé leur expression dans ses surfaces souvent abstraites et son utilisation virtuose des couleurs et des formes.

Une reconnaissance des institutions culturelles

Désigné « Trésor vivant de Californie » en 1985, June Schwarcz a aussi reçu le prix James Renwick Alliance Masters of the Medium Award en 2009. Depuis la fin des années 1950, son travail a fait l’objet de nombreuses expositions et a fait l’objet d’expositions individuelles au San Francisco Museum of Craft and Folk Art (1998), au Mingel International Museum de San Diego (2009-10) et à la Renwick Gallery du Smithsonian American Art Museum. Son travail fait partie des collections permanentes du Cleveland Museum of Art, du Smithsonian American Art Museum et du Museum of Arts and Design, notamment.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.