Nicolas GRIGORESCU

Peintre, 1838-1907

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Nicolas Jon GRIGORESCU et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre peinture, communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Nicolas Jon GRIGORESCU

Prix d’une peinture signée : 10 000 – 200 000 €

D’Est en Ouest, à la recherche de la modernité 

Ce peintre prolifique est né en Roumanie dans le village de Vacaresti en 1838. Il déménage dans la capitale roumaine en 1841 avec sa famille. Sa formation en peinture est très classique, il est formé notamment à la peinture d’icône très recherchée à l’époque en Europe de l’Est. Son style académique sert les églises et paroisses de la région. 

Âgé de 23 ans Grigorescu part pour Paris étudier à l’école des beaux-arts. Parmi les figures marquantes de sa formation, il rencontre Auguste Renoir, alors artiste dans le même atelier que lui. 

Nicolas Grigorescu fait la rencontre de nombreux artistes qui lui ouvrent les perspectives d’un art nouveau. C’est à Fontainebleau puis Barbizon qu’il rencontre notamment Jean-François Millet et Jean-Baptiste Camille Corot. L’école de Barbizon met en valeur les paysages de la campagne française, par une touche sensible et légère, chère aux yeux du peintre. 

Plus tard, son œuvre s’assimilera davantage à celle des impressionnistes comme Pierre-Auguste Renoir ou Claude Monet. La lumière devient un élément indissociable de sa peinture. 

La guerre a marqué son art. Il est envoyé sur le front de la guerre d’indépendance en Roumanie en 1877, pour officier en tant que reporter. Après la guerre et après avoir voyagé, il retourne dans en Roumanie où il réalise de nombreuses expositions. 

Une peinture aux sujets réalistes

Outre ses rencontres avec les artistes modernes, ce sont ses voyages et les paysages qu’il découvre qui le forment et l’inspirent : en Europe de l’Est, en Méditerranée et en France notamment à Barbizon. 

Au-delà des paysages, ce sont les hommes, humbles, qui l’inspirent. Cela se vérifie par la création de nombreux portraits de paysans aux expressions sereines. Sa touche légère et vaporeuse permet de porter l’attention du curieux sur les visages des figures présentes dans ses tableaux. Son art est dévoué à la représentation de la campagne, et de ses activités, comme le char tiré par des bœufs. 

Il décède à l’âge de 69 ans en 1907 et sera accompagné, pour lui rendre hommage par un char tiré par des bœufs. Un musée lui est aujourd’hui consacré à l’endroit même de sa dernière demeure. 

Postérité du père fondateur de la peinture roumaine moderne 

Auteur de plus de 4000 œuvres, Grigorescu est présent dans de nombreuses collections aussi bien publiques que privées. Notamment au Musée national d’Art de Roumanie, Bucarest, ou encore au musée départemental de l’école de Barbizon. Ces musées lui ont consacré des expositions mettant en valeur son influence impressionniste. Comme à l’hôtel de ville de Bruxelles en 2011 avec une exposition intitulée «Nicolae Grigorescu (1838-1907), l’âge de l’impressionnisme en Roumanie». 

Des œuvres de l’artiste passent régulièrement en vente aux enchères. En 2011 un record a été battu avec la vente d’un tableau intitulé «paysanne se reposant» par la société roumaine Artmark house, pour 270000 euros. Devenant ainsi la peinture la plus chère jamais vendue aux enchères en Roumanie.

Expertiser et vendre une oeuvre de Nicolas Jon GRIGORESCU

Si vous possédez une oeuvre de Nicolas Jon GRIGORESCU ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.