Otto MUELLER

Peintre allemand, 1874-1930

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Otto MUELLER et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Otto MUELLER

Prix moyen d’une peinture signée : 40 000 – 2 000 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 1 000 – 150 000€

Prix de vente d’une lithographie : 500 – 20 000€

Qui est Otto MUELLER ?

Otto Müller est un peintre allemand, né dans l’ancienne région de la Silésie, qui correspond aujourd’hui à une partie de la Pologne. Son père le pousse à étudier la lithographie, ce qu’il fera assidûment de 1890 à 1894. En 1896, il étudie à l’académie des Beaux-Arts de Dresde puis poursuit ses études à l’académie des Beaux-Arts de Munich mais est contraint d’arrêter un an plus tard, car le directeur de l’institution le considère comme un artiste sans aucun talent. 

Les premières influences 

Ses premières œuvres sont très fortement influencées par l’impressionnisme, le Judgenstil viennois et le symbolisme, qui sont alors les mouvements artistiques majoritaires en Europe. Il déménage en 1908 à Berlin, étape décisive pour le reste de sa carrière artistique, car il rencontre le milieu intellectuel de l’avant-garde berlinoise, notamment Rainer Maria-Rilke et Erich Heckel avec qui il s’initiera à l’expressionnisme. L’expressionnisme est un mouvement qui touche presque tous les domaines artistiques en Allemagne dès la première décennie du XXsiècle et qui est caractérisé par une déformation de la réalité pour inspirer une réaction émotionnelle forte au spectateur, en travaillant sur la subjectivité de la peinture. Müller, dès cette époque, commence à établir les grandes caractéristiques de son œuvre : des corps de jeunes filles nus peints à la détrempe. Il signe déjà de son nom complet ou seulement avec des initiales : O.M.

Le mouvement expressionniste

En 1910, il rejoint le groupe des expressionnistes de Dresde « Die Brücke », formé par d’anciens membres du Judgenstil, qu’il quitte trois ans plus tard à cause de différends avec certains membres du groupe. Parallèlement, il entretient également de forts liens avec les artistes du Blaue Reiter de Munich, W. Kandinsky, F. Marc et A. Macke, ce qui le pousse à développer l’effet lyrique de ses peintures, travaillant sur l’harmonie des rapports entre l’Homme et la nature, grâce à une grande simplification des formes et des couleurs. Après la Première Guerre mondiale, dans laquelle il s’est engagé, Müller devient professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Breslau, où il rencontre J. Friedlander, future grande figure de la nouvelle école de Paris. À cette époque se produit un grand changement dans sa manière d’appréhender la vie et l’art : il décide de rejeter tout le confort dans lequel il vivait, rejoint le cercle des artistes bohèmes puis, dès 1927, est accueilli par des gitanes à Sarajevo qu’il se plait à représenter ; ses portraits gravés et peints, d’une grande sobriété décorative mais imprégnée d’une grande force émotionnelle sont d’ailleurs considérés sa plus grande période.

Un art « dégénéré »

Otto Müller meurt en 1930 et dès 1937, les nazis s’emparent de ses œuvres dans les musées allemands, les considérant comme partie intégrante d’un art dégénéré, expression officielle utilisée pour décrire l’art moderne allant à l’encontre de l’art officiel, dit « art héroïque » marqué des théories racistes et antisémitiques du IIIe Reich. Les œuvres de Müller seront d’ailleurs exposées en 1937 lors de l’exposition « Art dégénéré » de Munich. Fort heureusement, l’art de Müller a été plus tard apprécié à sa juste valeur et occupe aujourd’hui une place de choix dans nombre de grands musées, tels le Brücke Museum de Berlin, la National Gallery of Art de Washington, le MoMa de New York ou encore le Centre Pompidou. Ses peintures ont également conquis la reconnaissance du public et atteignent de beaux prix en salle des ventes, comme Vier Badende, une huile sur toile datée de 1910 et vendue plus de 280 000 euros en Allemagne en 2017. Ses estampes partent à plus petits prix et on peut facilement se faire plaisir pour quelques centaines d’euros. 

Expertiser et vendre un tableau de Otto MUELLER

Si vous possédez un tableau de Otto MUELLER ou tout autre sculpture, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes