Carl Fredrik Hill

peintre suédois du XIX-XXème siècle, 1849-1911

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Carl Fredrik Hill

Peinture : 4.900-960.000 €

Dessin : 950-10.200 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Carl Fredrik Hill, nos experts s’en chargent.

Hill et l’école de Barbizon

Carl Fredrik Hill est un peintre et dessinateur suédois né en 1849. Il devient célèbre principalement grâce à ses paysages atmosphériques et les dessins qu’il réalise de scènes fantastiques avant d’être atteint de maladie mentale peu avant ses 30 ans. Fils de professeur de mathématiques, il eut à se battre contre la volonté de son père afin de pouvoir devenir peintre spécialiste des paysages. Il étudie à l’Académie Royale des beaux-arts de Suisse, puis vient s’installer en France. Lors de l’été 1874, il visite la ville de Barbizon, centre artistique très important à l’époque et dont l’école (de Barbizon) et l’artiste Camille Corot eurent une influence considérable.

Hill et la maladie mentale

Le peintre écrit au cours de sa carrière : « Je suis maintenant convaincu que l’art n’a pas d’autre but que la vérité, le vrai. Pas simplement le naturel, mais le vrai cœur des choses. » Il recherche ses sujets dans différentes régions de France, comme la Champagne ou la Normandie. Au début de sa carrière, la palette plutôt sombre qu’il emploie s’éclaircit lorsqu’il adopte un style impressionniste. Il commence à trouver son propre style, peignant même parfois au couteau : « L’ambition me conduit à me surmener et je ne m’accorde aucune paix. » Pourtant, ses efforts ne sont pas reconnus officiellement et le Salon de Paris rejette ses tableaux lorsqu’il les présente.

Cependant, un épisode psychotique sévère en janvier 1878 ainsi qu’une longue hospitalisation eurent raison de sa carrière de peintre de paysage qui prend fin alors qu’il n’était âgé que de 28 ans. À cause de ses hallucinations paranoïaques, il retourne en Suisse grâce à l’aide de ses amis. De retour au sein de foyer familial, sa sœur et sa mère prennent soin de lui jusqu’à sa mort en 1911.

Le dessin comme catharsis

Après ses 28 ans, le travail de Hill prend une nouvelle dimension. Devenu très prolifique, il réalise en moyenne quatre dessins par jour. Ce qu’il représente vient de son imagination et de ses souvenirs. Le dessin à cette période était pour lui une nouvelle façon de prendre le contrôle de sa nouvelle vie. Il créer sur papier un univers n’appartenant qu’à lui seul. Dessiner devient cathartique et lui permet de dompter ses démons intérieurs. Papier et crayon comme arme de défense, il produit des milliers de dessins avec des médiums différents : crayon, fusain, aquarelle, encre…

Hill n’a pas dessiné pour être reconnu. Il fut découvert et admiré principalement par des artistes. Son travail est à mettre en lien avec l’avant-garde française des années 1920-1930. Il est aujourd’hui reconnu comme l’un des artistes suédois peintre de paysage le plus important de son temps et les dessins qu’il réalisa le firent connaître par delà les frontières de son pays natal.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.