Vieira Da Silva

Peintre portugaise du XXème siècle, 1908-1992

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Maria Elena Vieira Da Silva et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Maria Elena Vieira Da Silva

Maria Helena Vieira Da Silva est une artiste française, née au Portugal en 1908. Elle débute ses créations artistiques par la sculpture avant de se lancer dans la peinture, déjà empreinte d’un fort style abstrait et géométrique. Elle représente, par ce biais, les lieux qui ont marqué son enfance et son adolescence; des villes, des bibliothèques, des théâtres qu’elle représente dans ses peintures comme un souvenir. Il est possible de retrouver, dans de nombreuses toiles, des motifs récurrents, à savoir des damiers déformés, des toiles d’araignées, prenant la forme d’une métaphore. Une évolution est visible dans son art à la disparition de son mari, sa palette de couleurs s’éclaircit et la texture de ses toiles change.

 

Estimation minimale – maximale

Peinture 200 – 2 100 000 €
Dessin 200 – 300 000 €
Estampe 25 – 8 000
Céramique 500 – 13 000 €
Tapisserie 800 – 80 000 €

 

Peintures

Les peintures sont estimées entre 200 et 2100000 euros. Il est possible de reconnaître certains lieux et paysages à travers une multitude de couleurs et de lignes, dans des toiles au rendu abstrait. Ces peintures se vendent entre 1 000 et 1300000 euros avec la peinture Saint-Fargeau, 1961-1965.

Maria Helena Vieira Da Silva ne peint pas seulement des lieux, mais aussi des scènes ou encore des allégories. Ces peintures se vendent jusqu’à 1900000 euros avec l’huile sur toile L’incendie I, en 1944.

D’autres représentations sont plus abstraites, à la manière de composition, et se vendent entre 360 et 600000 euros.

L’artiste représente aussi des sujets plus fidèles, des Hommes ou encore des animaux, vendus entre 2 800 et 204000 euros.

Estampes

Les estampes sont estimées entre 25 et 8 000 euros et sont composées d’eau-forte, de lithographies, sérigraphies, de gravures et d’aquatintes. Certains paysages, bien qu’abstraits, se détachent par une texture plus lisse. Ils se vendent entre 

Ce sont cependant ses représentations géométriques qui rencontrent le plus de succès et sont les plus nombreuses, vendues entre 70 et 8 200 euros.

Sérigraphie Maria Elena Vieira Da Silva

Sérigraphie de Maria Elena Vieira Da Silva estimée 500- 700€ et vendue 1 288 euros par Cornette de Saint Cyr

Elle reproduit aussi ses compositions abstraites et allégoriques, vendues entre 140 et 2 300 euros avec la lithographie en couleur Coup de vent, de 1980.

Dessins

Les dessins, estimés entre 200 et 300000 euros, reprennent les thématiques abordées dans ses peintures.

Ainsi, nous retrouvons des compositions abstraites, parfois allégoriques, vendues entre 960 et 370000 euros avec un dessin peint à la gouache, Composition aux damiers bleus, 1949. Dans le même courant artistique, la peintre dessine de nouveaux paysages et de nouveaux lieux, vendus entre 600 et 88000 euros.

Aquarelle Maria Elena VIEIRA DA SILVA

Maria Elena VIEIRA DA SILVA, Aquarelle et encre sur papier, estimée 15 000 – 20 000€ et vendue 33 800 euros par Cornette de Saint Cyr

Mais ces lieux et certains personnages sont aussi représentés de manière plus réaliste, vendus entre 4200 et 43000 euros avec un autoportrait à l’encre de 1931.

Céramiques

Les céramiques, peu nombreuses, sont estimées entre 80 et 45000 euros. Nous retrouvons ses célèbres lieux et paysages, vendus entre 500 et 13000 euros. Des représentations plus abstraites sont aussi réalisées, composées de nombreuses formes géométriques, et estimées entre 80 et 15000 euros. 

Enfin, l’artiste réalise des céramiques plus figuratives, reprenant comme sujet les animaux et l’Homme, estimées entre 2500 et 15000 euros. L’une d’entre-elles, Fernando Pessoa, se vend 16000 euros.

Tapisseries

Les tapisseries de l’artiste sont estimées entre 800 et 80000 euros. Nous retrouvons deux de ces thématiques principales, à commencer par ses villes nocturnes et les lieux l’ayant marqués, vendus entre 3 600 et 38000 euros avec le tapis Biblioteca, de 1966.

Elles réalisent aussi des tapisseries sur le thème du labyrinthe, représenté à de nombreuses reprises dans ses productions artistiques. Ce motif se vend entre 4200 et 5500 euros.La catégorie se compose aussi d’une série de tapis illustrés de bambous vendus entre 4 000 et 6 600 euros.

 

Qui est Maria Elena Vieira Da Silva ? 

La jeunesse de Maria Elena Vieira Da Silva

Vieira Da Silva est une artiste dont la carrière fut grandement marquée par son environnement lors de sa jeunesse. En effet, l’architecture particulière de Lisbonne avec ses maisons enchevêtrées et leurs multiples étages a inspiré et influé sur l’œuvre et la vie de l’artiste. De plus, la famille de Maria Elena la prédestinait à devenir artiste.

Un style hors de la mode de l’époque

Sa rencontre avec Bissière est un point déterminant dans son cheminement lorsqu’elle le rencontre à Paris en 1932, après s’être essayée à la sculpture aux côtés de Despiau et Bourdelle.

Elle trouve le style qui la suit jusqu’à la fin de sa carrière à la fin des années 1940, période alors très propice à l’abstraction lyrique, loin des modes et du langage pictural de l’époque.

Sa pratique était encore empreinte de surréalisme lorsqu’elle créer L’Atelier en 1940 ou La partie d’échecs en 1943. Dans la chambre représentée, la dimension close de la pièce est accentuée par une multitude de petits carrés partout sur la toile et qui ne semblent être régis par aucune loi perspective. Cette représentation en damage intervient de façon quasi systématique dans ses œuvres et fait naître une ambiguïté poétique qui rend l’identification des scènes représentées peu évidente (La bibliothèque 1966 , Les indes noires 1974, La Gare Saint — Lazare 1949).

L’esthétique des cubes et des perspectives perturbées unifie la perception de ses toiles et acquiert toute son expressivité grâce au jeu qu’elle effectue avec les règles de l’optique, les lignes obliques, horizontales verticales… Contrairement à l’art gestuel très en vogue dans les années 1950, porté par des artistes tels qu’Henri Mathieu ou bien Jackson Pollock et ses dripping, les toiles de Vieira Da Silva Maria Elena sont le fruit d’un lent travail d’analyse et de réflexion.

Une artiste protéiforme

Elle réalise également des tapisseries et des vitraux, mais aussi des compositions sur papier ou elle se prête à l’art de l’encre de Chine en plus des subtilités de la tempera et du dessin au fusain.

Dans la dernière dizaine d’années de sa carrière, l’artiste laisse la lumière faire irruption dans son œuvre. Le blanc occupe une place prépondérante dans œuvres, étirant ainsi l’espace vers quelque chose d’immatériel (Vers la Lumière 1991).

C’est à partir de cette même décennie qu’elle bénéficie d’une fondation (la fondation Arpad Szenes-Vieira da Silva à Lisbonne) qui expose ses œuvres depuis 1930.

Reconnaître la signature de Maria Elena Vieira Da Silva 

Comme beaucoup d’artistes, Maria Elena Vieira Da Silva ne signait pas la totalité de ses œuvres. Cependant, vous retrouverez ci-dessous un exemple de signature afin de vous faire une première idée. Des variantes de cette signature existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

expertise signature maria helena vieira da silva

Expertiser et vendre un tableau de Maria Elena Vieira Da Silva 

Si vous possédez un tableau de Maria Elena Vieira Da Silva  ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.