Orazio Riminaldi

peintre italien du XVIe siècle, 1593-1630

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Orazio Riminaldi

Tableau : 7.000-155.000

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre d’Orazio Riminaldi, nos experts s’en chargent.

Formation dans le maniérisme toscan

Orazio Riminaldi est né le 5 septembre 1593 à Pise et mort le 10 décembre 1630 [à 37 ans] dans la même ville. Il est formé dans l’environnement maniériste toscan, et fut l’élève du peintre Ranieri Alberghetti, puis d’Aurelio Lomi. Selon les biographes il aborda Orazio Gentileschi puis Bartolomeo Manfredi. La relation avec ce dernier est attestée par des tableaux comme Junon posant les yeux d’Argos sur la queue du paon [Galerie Doria-Pamphilj] et par le David de Turin [Galerie Sabauda].

Un peintre aux influences baroques

Dans la deuxième décennie du XVIIe siècle, il déménage à Rome où il crée des peintures dans le style caravagesque. Avec le soutien de la puissante famille romaine de Crescenzi, il obtient des commandes pour des églises romaines : Le Martyre de sainte Cécile en est un exemple.

Il entre ensuite en contact avec l’art de Lanfranco et Simon Vouet, comme on peut le voir dans les œuvres datant du début des années 1620, en particulier dans les deux grandes toiles pour la tribune de la cathédrale de Pise. En 1627, rappelé par une commande prestigieuse, il retourne à Paris peindre les fresques de la coupole de la cathédrale, illustrant L’Assomption de Marie avec des saints, qui montre une modification de son style dans les dernières années de sa vie. Aussi, il a eu une influence non négligeable sur d’autres peintres puisqu’il eut également pour élèves son frère Giovanni Battista Rininaldi, Alessandro Cominotti et Giovanni Navarretti.

Une artiste aux multiples chefs-d’ouvres 

Orazio Riminaldi a peint de nombreuses œuvres qui traversent les âges en tant qu’icônes de la peinture. On peut notamment citer Le Martyre de sainte Cécile [1630]. Ce tableau peint à Rome fut refusé par les religieux de Santa Maria della Rotonda qui l’avaient commandé pour le Panthéon, et envoyé à Pise où il fut placé dans l’église Sainte-Catherine. Ferdinand de Médicis l’a acheté en même temps que l’Amour. Une copie est restée dans l’église de Pise. Il a aussi peint Samson exterminant les Philistins [1626] et L’Amour victorieux [1624], une œuvre exécutée après le retour de Riminaldi à Pise en 1627 et achetée par Ferdinand de Médicis en 1697. L’une de ces œuvres majeures est L’Assomption de la Vierge [achevée après sa mort par son frère Jérôme Riminaldi] pour la cathédrale de Pise), Danaé et Icare ou encore Cupidon endormi abordé par Vénus dans son char.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.