Chafik ABBOUD

Peintre libanais, 1926-2004

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Shafik Abboud et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Shafik Abboud

Prix d’une peinture signée Shafik Abboud en vente aux enchères : 300 – 200 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 150 – 6 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 300 – 30 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Shafik Abboud, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

 

Un apprentissage au sein de nombreux ateliers parisiens

Shafik Abboud, né en 1926 à Mhaydsé au Liban, s’intéresse dès le plus jeune âge à l’art. Il interrompt finalement des études d’ingénieur en 1946 afin de s’y consacrer et s’inscrit dans cette optique à l’Académie Libanaise des Beaux-Arts. Souhaitant se former à l’art occidental et auprès des plus grands artistes, il se rend en 1947 à Paris. Il y fréquente l’atelier d’André Lhote en 1949, mais également celui de Jean Metzinger et Othon Friesz, puis les cours de Fernand Léger en 1951. Enfin de 1952 à 1956, il suit les cours de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, en tant qu’étudiant libre où il étudie la peinture, la gravure et la lithographie avec Heuzé, Goerg et Jaudon. Fort de cet apprentissage, il participe en 1959 à la première Biennale de Paris. Artiste reconnu dès les années 1950, c’est en 1961 qu’il obtient le prix Victor Choquet du ministère des Finances et en 1964, le prix du musée Sursock de Beyrouth.

De la figuration poétique libanaise à l’abstraction lyrique

Au regard de ses recherches artistiques, Shafik mit en forme son art à travers plusieurs médiums tout au long de sa carrière, que ce soit la peinture, les estampes, le dessin, mais également la céramique et la tapisserie grâce à des collaborations avec de nombreux plasticiens.

Pour ce qui est de ses influences, Shafik Abboud a été imprégné dès sa plus tendre enfance des récits de sa grand-mère, conteuse de son village, mais également par les icônes et les rites byzantins de l’église du village. Plus tard sa formation artistique, sera marquée tant par les idéaux de la Nahda, renaissance moderniste et anticlérical, que par son apprentissage en France, développant une certaine connivence avec l’art de Pierre Bonnard, Roger Bissière et Nicolas De Staël. Au fil de sa présence à Paris, il fera ainsi évoluer son style, de la figuration poétique libanaise à l’abstraction lyrique, caractérisée par de larges aplats colorés, typique de l’École de Paris, avant de s’approprier ce courant abstrait en un style hautement personnel, synthèse de ses différentes influences.

Il avait l’habitude de travailler par séries afin d’explorer les différentes facettes d’un même sujet, allant jusqu’à en épuiser le thème. C’est ainsi qu’il traite des saisons, des fenêtres, des nuits, il réalise des temperas sur le monde de l’enfance et les poètes arabes anciens.

Sa peinture abstraite est formalisée par un grand dynamisme de la composition ; il transmet une sensation de mouvement à travers des formes géométriques appliquées au couteau à palette, créant par ailleurs, par la rugosité et la densité des couches picturales, son propre ordre interne. Enfin, sa palette, bien que tendant vers la monochromie, évoque la lumière et les couleurs de son Liban natal.

L’hommage d’un pays

Outre le fait d’avoir été dans les années 1950-1970, un acteur majeur de la vie culturelle artistique de Beyrouth, il a multiplié les expositions en France et à l’étranger. C’est ainsi, qu’en 1983, il participe à la FIAC, la Foire Internationale d’Art Contemporain, évènement qui marquera durablement sa carrière. Reconnu comme artiste majeur, notamment au Liban, il expose en 1994, pour la première fois après 15 ans de guerre, renouant avec son pays. Le succès de cette exposition sera suivi en 2012 par une très importante rétrospective présentée au Beirut Art Center, ce qui sera l’occasion pour le public libanais de redécouvrir ce peintre considéré comme l’un des plus importants de la scène artistique libanaise du XXe siècle.

En plus de sa présence dans de nombreuses collections notamment celles du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, de l’Arab Museum of Modern Art et de la Tate Modern, ses œuvres s’adjugent pour des sommes importantes sur de nombreuses places du marché de l’art. En effet il fut par exemple vendu une toile en 2019 chez Sotheby’s pour 60 000 livres.

Reconnaître la signature de Shafik Abboud 

Shafik Abboud fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

signature Chafik ABBOUD

Expertiser et vendre une œuvre de Shafik Abboud

Si vous possédez une œuvre de Shafik Abboud ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.