André LHOTE

Peintre, graveur et illustrateur fançais, 1885-1962

Vous avez des questions ?

Cote, prix et estimation de l’artiste André LHOTE

Prix d’une peinture signée Lhote : 3 000 – 200 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 800 – 15 000€

Cote de l’artiste pour une estampe : 100 – 500€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

De la sculpture à la peinture

Natif du sud-ouest, André Lhote grandit à Bordeaux au sein d’une famille modeste. Il débute un apprentissage en tant qu’artisan ébéniste après avoir obtenu son certificat d’études primaires à l’âge de douze ans.

Il commence sa formation principale à l’École des Beaux-arts de Bordeaux où il a été initié au travail de la sculpture et des arts décoratifs. Contre l’avis de son entourage, Lhote entreprend de se lancer plus précisément dans l’art pictural, une manière singulière nourrie de peinture classique, mais à l’empreinte résolument moderne.

Ce lien aux déploiements novateurs de l’art de son temps, Lhote le cultive et l’entretient. Sa rencontre avec l’homme de lettres français Jacques Rivière, devenu l’un de ses proches amis, fait partie de ses rencontres déterminantes pour la suite de sa carrière.

Lhote fréquente de notables amateurs d’art de son époque, dont certains participent de sa notoriété et de la diffusion de son art.

Lhote ou la liberté artistique

Ses œuvres annuellement s’exposent au Salon d’Automne, et finissent par rejoindre le Salon des Artistes girondins dès l’année 1908.

Son style évolue au gré des chocs esthétiques de son temps, aussi il se plaît à produire des peintures d’inspiration cubiste auxquelles il tâche d’insuffler une dynamique personnelle, inspirée de l’art classique. Ses toiles sont ainsi remarquées et lui ouvrent la voie de grandes expositions en galerie d’art à Paris et Londres.

Ses paysages contiennent autant d’éléments du réel que de l’abstraction. Ils sont entraînants au regard de la palette vive employée par l’artiste. Les corps, nus oscillant entre structuration extrême et décomposition, sont exposés pour certains auprès des œuvres des artistes emblématiques de la période : aux côtés de Picasso et ses Demoiselles d’Avignon chef-d’œuvre présenté lors de l’exposition de l’art moderne en France en 1916.

Lhote fréquente les figures majeures ayant fait l’art moderne, français, mexicain et a l’occasion de voyager et présenter ses œuvres à La Haye ou Rotterdam. Il se rend au Brésil en Égypte des voyages qu’il restitue en peinture. Lhote rivalise d’ingéniosité avec les artistes de son temps, sans jamais trahir sa singularité.

Lhote, artiste de son temps

Lhote dirige des enseignements, compilés au sein de deux traités, et est chargé de missions artistiques au cours de sa carrière.

Il tient le rôle de critique d’art au sein de la Nouvelle Revue Française. Par ailleurs tout au long de sa carrière artistique, Lhote participe à de nombreuses conférences relatives aux évolutions de l’art, et débats d’avant-guerre dans les années 1920-30.

Exposé en 1953 au musée d’art moderne où douze de ses toiles sont envoyées, sa grande rétrospective y sera organisée en 1958. Il s’éteint quatre plus tard en 1962.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes