Hubert LE GALL

Designer et sculpteur français, 1961

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Hubert Le Gall et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Hubert Le Gall

Prix d’un mobilier signé Hubert Le Gall en vente aux enchères : 1 500 – 150 000 €

Estimation moyenne pour un luminaire : 500 – 5 000 €

Prix pratiqué pour un objet : 200 – 70 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture ou un volume :  600 – 7 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Hubert Le Gall, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un autodidacte repéré par une galerie française

Hubert Le Gall est né à Lyon en 1961. Issu d’un milieu bourgeois lyonnais, il intègre une école de gestion à Paris puis est employé dans une compagnie d’assurance. Il commence à créer des meubles pour ses amis dans les années 1990 en apprenant les techniques de manière autodidacte. Il est repéré à l’âge de 27 ans par une galerie parisienne réputée. Son mobilier devient alors des œuvres d’art.

Peu de temps après, il rencontre Jacques Garcia qui le pousse à créer plutôt que de simplement décorer. Il réalise des décors pour des hôtels tandis que Garcia le pousse à ajouter de ses œuvres en plus. Il est principalement connu pour son mobilier humoristique qui s’inspire de plusieurs artistes en même temps, du XVIIe siècle à ceux d’aujourd’hui.

Une de ses récentes collaborations a été avec la maison de campagne Ruinart pour laquelle il a créé un Calendrier de verre. Il travaille alors le verre de Murano alors qu’il était plutôt habitué du bronze. On remarque sa polyvalence en tant qu’artiste.

Il est aussi connu à l’international, notamment parce qu’il a réalisé des scénographies pour le Musée des Beaux-Arts de Montréal, mais aussi parce que ce dernier lui a acheté quelques œuvres qui font maintenant partie de sa collection. Depuis les années 2000, il créer des scénographies pour les plus grands musées parisiens, comme par exemple au Musée de l’Orangerie pour l’exposition « Frida Khalo/Diego Rivera » en 2013, mais aussi pour le Grand Palais.

Prendre le meilleur de chacun

Sa première influence est le mouvement d’Art Déco. Il reprend l’aspect fonctionnel de ce mouvement, aspect qui se place au centre de sa réflexion. Pour lui, il est plus facile de devenir artiste en expliquant qu’un mobilier à une fonction qui lui est propre. De cette manière, il n’a pas besoin de défendre un point de vue ou d’avoir des connaissances poussées en histoire de l’art.

De plus, il s’inspire grandement du Pop Art avec ses couleurs flashy, mais surtout d’Andy Warhol à qui il reprend l’idée de la marguerite. De manière générale, il s’inspire beaucoup des artistes contemporains des années 1980. Il aime l’idée de reprendre un objet de la vie quotidienne et de lui enlever sa fonction première en le sacralisant. Son fauteuil pot de fleurs est d’ailleurs inspiré de Jean-Pierre Raynaud et de l’énorme pot de fleurs doré conservé au Centre Georges Pompidou.

Une place sur le marché de l’art prometteuse

Les œuvres de cet artiste sont encore rares sur le marché de l’art, mais il bénéficie quand même d’une cote élevée pour un designer contemporain. De manière générale, ses œuvres sont estimées entre 3 000 € et 60 000 € en fonction de la célébrité de l’objet ainsi que des matériaux utilisés.

Les objets avec des fleurs marguerite, sa marque de fabrique, sont particulièrement demandés. Ainsi, la maison ArtCurial a adjugé en novembre 2019 la commande dite « Anthemis » pour 96 200 €.

Les luminaires sont aussi particulièrement présents sur le marché de l’art. La maison Christie’s a vendu en octobre 2019 le luminaire « Odilon 01 » pour 72 500 €, soit plus que le quadruple de son estimation initiale.

Le record de vente pour cet artiste est pour le moment détenu par la maison ArtCurial pour le cabinet-bar dit « Versailles », adjugé en juin 2014 pour 101 000 €.

Expertiser et vendre une œuvre de Hubert Le Gall

Si vous possédez une œuvre de Hubert Le Gall ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.