RAYNAUD

Artiste plasticien français, 1939-

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Jean-Pierre Raynaud et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Jean-Pierre Raynaud

 

Estimation minimale – maximale

Sculpture 400 – 180 000 €
Estampe 100 – 3 500 €
Peinture 1 000 – 35 000 €
Dessin 700 – 7 000 €

 

Sculpture 

Si l’artiste choisit assez rapidement d’abandonner l’horticulture et de ne pas en faire son métier, il entretient néanmoins des rapports constants avec la nature comme le démontre la présence régulière de pots de fleurs dans ses œuvres ou son intérêt pour les plantes et jardins. 

Une sculpture réalisée par l’artiste est en moyenne estimée entre 400 et 180 000 euros. 

Son œuvre « Sens + sens » datant de 1962 et estimée entre 50 000 et 70 000 euros, est vendue aux enchères pour la somme record de 260 000 euros en 2006 chez Christie’s.

Sculpture Jean-Pierre Raynaud

Sculpture de Jean-Pierre Raynaud – Mur – Estimée 100 000 – 150 000 €

Estampe 

Une estampe de l’artiste est en moyenne estimée entre 100 et 3 500 euros. 

L’œuvre « Autoportrait » datant de 1990 de l’artiste et estimée entre 6 004 et 9 006 euros, est vendue aux enchères en 2007 chez Germann Auktionshaus pour 8 406 euros. 

Estampe Jean-Pierre Raynaud

Estampe de Jean-Pierre Raynaud – Rouge, vert, jaune bleu – Estimée 1 700 – 2 200

Peinture 

Une peinture de l’artiste est aujourd’hui, en moyenne, estimée entre 1 000 et 35 000 euros. 

Son œuvre « Mur 814 » de 1967 et estimée entre 13 167 et 17 557 euros, est vendue aux enchères en 2004 chez Christie’s pour la somme de 49 745 euros. Cette œuvre est notamment caractéristique de l’attrait pour l’artiste de la couleur rouge. 

Dessin 

Un dessin réalisé par l’artiste est aujourd’hui en moyenne estimé entre 700 et 7 000 euros. 

Son œuvre « Quatre volants rouge, vert, jaune et bleu » de 1972 est vendue pour 12 958 euros en 1990 chez Briest. 

Biographie de Jean-Pierre RAYNAUD

Né le 20 avril 1939 à Courbevoie dans la région parisienne, Jean Pierre Maurice Adrien Raynaud, connu sous le patronyme de Jean-Pierre Raynaud, est un peintre et sculpteur français. Il commence dans un premier temps en 1958 une formation de jardinier et obtient son Brevet d’aptitude professionnelle aux travaux horticoles. C’est au cours du début des années 1960 que Jean-Pierre Raynaud découvre peu à peu l’univers artistique. Il réalise ainsi ses premières œuvres au cours de cette période, en utilisant des matériaux de rebut, souvent ramassés dans les décharges publiques. C’est le 8 décembre 1965 qu’est inaugurée la première exposition personnelle consacrée à l’artiste. Mais c’est réellement l’année 1967 qui voit la consécration internationale de l’artiste français puisqu’il fait notamment partie de la sélection contemporaine établie par F. Mathey, J. Lassaigne et R. Drouin pour le Pavillon français de l’Exposition Universelle de Montréal. 

Jean-Pierre Maurice Adrien Raynaud

Jean-Pierre Raynaud est né à Courbevoie en 1939. Il commence des études d’horticulture à Versailles dont il sera diplômé en 1958. Après son service militaire pendant la guerre d’Algérie, il rentre traumatisé et reste alité pendant 1 an. Il commence alors sa carrière artistique comme une échappatoire en remplissant de ciment des pots de fleurs — référence à ses études. Le panneau sens interdit entre dans son art peu de temps après suivi par sa marque de fabrique : le carrelage blanc en céramique entouré de joints noirs. 

En 1964, il expose au Salon de la Jeune Sculpture à Paris. S’en suivent de nombreuses expositions personnelles et en groupe partout dans le monde. Sa principale œuvre est sa maison qu’il construit lui-même à La Celle-Saint-Cloud. Il la détruira en 1993 et en exposera ses fragments. La même année, il représente la France à la Biennale de Venise où il reçoit le prix d’honneur. On retrouve bon nombre de ses œuvres dans les musées parisiens, comme la « Voûte Nucléaire » sur un des plafonds du Musée du Louvre ou encore son célèbre « Pot Doré » sur le toit du Centre Pompidou.

Un artiste influencé par sa volonté d’exister

Ce qui a influencé Jean-Pierre Raynaud est avant tout son expérience dans la guerre d’Algérie. Il explique qu’il avait besoin de se sentir exister, mais que la société n’était plus suffisante pour répondre à ce besoin. De fait, il a commencé à créer.

Un jour qu’il apportait des œuvres dans la Galerie J., il retrouve Janine Goldschmidt — gérante de la galerie et femme de Pierre Restany. Elle lui fait rencontrer ce dernier. Pierre Restany va initier Jean-Pierre Raynaud au mouvement du Nouveau Réalisme ce qui lui permettra de rencontrer beaucoup d’artistes dont Yves Klein. Raynaud a une admiration pour Yves Klein. Il le considère comme étant l’artiste qui incarne le plus la liberté, notamment lorsqu’il a décrété que son monochrome était « l’œuvre d’art maximale ». Raynaud a fait une œuvre en son honneur : fond blanc et trois rectangles verts, c’est ce qui constitue l’œuvre « Hommage à Yves Klein ».

Des œuvres sorties du jardin

L’iconique pot rouge est la première œuvre que Raynaud ait réalisée. Elle se vend en moyenne 3 000 €, mais il en existe des variantes qui peuvent atteindre les 40 000 €. Par exemple le pot floqué du drapeau français et intitulé « Objet Drapeau-Pot » a été vendu par Sotheby’s le 1er juin 2011 à Paris pour 18 750 €.

De manière générale, les œuvres faites à partir des carreaux de carrelage blanc font partie de la série « Espace Zéro » et se vendent pour un prix compris entre 2 000 € et 30 000 €. Une de ses œuvres majeures, intitulée « Autoportrait » a été vendue par Christie’s le 27 octobre 2006 à Paris pour 24 000 €. De plus, les morceaux de la maison qu’il a construite puis détruite sont estimés entre 30 000 € et 50 000 €.

La transformation des objets en œuvre d’art

Les « Psycho-Objet », ou les œuvres faites à partir d’objets qui ont été dénués de leur sens premier, ont aussi une importante cote sur le marché de l’art. À titre d’exemple, l’œuvre « Mur 823 » a été vendue par Sotheby’s le 8 décembre 2009 à Paris pour 17 500 €. 

De plus, une œuvre de la série d’« Objet-Drapeau » peut être estimée jusqu’à 100 000 €. En outre, la grande diversité des œuvres et des prix nécessite l’intervention d’un expert afin d’estimer l’œuvre le plus judicieusement possible.

Expertiser et vendre une œuvre de Jean-Pierre Raynaud

Si vous possédez une œuvre de Jean-Pierre Raynaud ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.