Klein

Peintre français du XXème siècle , 1928-1962

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Yves Klein et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, estimation et prix de l’artiste Yves Klein

Alors qu’il avait pour première vocation d’être judoka, Yves Klein, né en 1928 à Nice et décédé en 1962, s’est tourné vers l’art et entame ce qu’il appelle son « Aventure Monochrome ». L’artiste est un autodidacte. Convaincu que dans le futur les artistes ne peindraient plus que des monochromes, l’artiste a fait le choix de se concentrer sur une teinte en particulier : le bleu et plus précisément un pigment bleu outremer qui fera alors son succès. 

Son œuvre « La Rose du bleu (RE 22) » réalisée en 1960, (199*153*16 cm) a été vendue à 26 136 600 euros. 

 

Estimation minimale – maximale

Peinture 28 000 – 6 500 000 €
Sculpture 4 000 – 3 000 000 €
Lampe 120 – 50 000 €
Mobilier 13 500 – 31 800 €

Peintures 

C’est en 1957 que l’artiste met au point la fabrication de la couleur (il la nommera notamment International Klein Blue ») caractéristique des œuvres de son « Époque bleue ». Celle-ci sera notamment sa signature jusqu’en 1959. Par sa volonté d’exposer des espaces vides et sa réflexion sur l’art qui l’amène à imaginer de nouveaux rapports avec ses modèles (pinceaux vivants), l’artiste se crée un style unique, totalement visionnaire. 

Considéré comme un artiste radical, Yves Klein constitue alors dans ses dernières années de vie, un vrai modèle pour de nombreux artistes européens dont notamment ceux du groupe Zero. 

Ses « monochromes », « IKB », « reliefs éponges » sont particulièrement vendus. 

Son œuvre « FC1 (Fire Color 1) », réalisé en 1962 (141*299,5*3 cm) est vendue à 24 966 500 euros en 2012. 

Sculptures 

L’artiste a également réalisé, en plus de ses peintures, de nombreuses sculptures. Celles-ci sont caractérisées comme pour ses autres œuvres, par son style particulier : son jeu sur les couleurs monochromes, son jeu du vide et ses idées innovantes. 

Ses sculptures, majoritairement, sont estimées entre 4 000 et 3 000 000 euros. 

Sa sculpture « Sculpture éponge Bleue Sans titre, Se 168 », résine, a été vendue aux enchères à un prix record. En effet, la sculpture a été vendue au prix de 15 030 600 euros en 2013. 

Sculpture Yves Klein

YVES KLEIN (1928-1962), S20 – L’Esclave de Michel-Ange, estimation : 40 000 – 60 000€

Estampes et dessins 

Choisissant de ne pas se limiter, l’artiste a eu une carrière artistique prolifique. En effet, en plus de ses peintures et sculptures, Yves Klein s’est aussi intéressé aux estampes et dessins. Dans la majorité de ses œuvres, on retrouve les signes distinctifs de son style. 

Son œuvre « ANT 154 » (1961), 259*178 cm (technique mixte/papier), estimée entre 633 616 et 800 358 euros, a été vendue en 1996 au prix de 533 572 euros. 

Lampes et Mobiliers

Yves Klein est également à l’origine d’un certain nombre d’objets, de lampes et de mobiliers. Ses lampes sont aujourd’hui estimées majoritairement entre 126 et 50 000 euros et ses mobiliers entre 13 500 et 31 800 euros. 

Sa « Table d’Or », réalisée en plexiglass (126*100*37 cm) et estimée entre 12 317 et 16 423 euros, a été vendue en 2021 pour le prix de 21 351 euros.  

Table Yves Klein

Yves Klein – Table en plexiglass – Estimé 20 000 – 30 000 €

Qui est Yves Klein ?

International Klein Blue

Yves Klein naît en 1928 de parents peintres. Il ne commence sa propre carrière — sans avoir fait d’études d’art — qu’en 1954, après s’être énormément investi dans le judo, sport à propos duquel il écrit les fondements du judo. Peu de temps après, il fonde avec son ami Pierre Restany le groupe des Nouveaux Réalistes. Le travail de l’artiste se concentre avant tout sur les monochromes et le bleu outremer dont il établit une variante avec le marchand d’art Édouard Adam en 1956 : l’International Klein Blue (IKB). La spécificité de ce bleu est qu’il conserve l’éclat du pigment une fois qu’on le transforme en peinture. Cette couleur devient la signature de l’artiste. Il explore ensuite plusieurs thématiques, l’invisible lorsqu’il réalise une exposition ou l’on ne voit qu’une salle complètement vide, et l’infini à travers des tableaux et des sculptures réalisées avec différents matériaux tels que des ballons, des éponges… (Victoire de Samothrace 1962).

Les premiers monochromes

C’est l’artiste français Pierre Restany qui nomme les peintures de Klein « propositions monochromes. » Cependant, l’artiste débute son œuvre picturale avec des couleurs différentes que le bleu, comme le tableau orange dont il souhaite présenter un monochrome au salon des Réalités nouvelles en 1955, mais qui est refusé par le comité à cause de sa trop grande simplicité.

Les Anthropométries d’Yves Klein

C’est à l’occasion d’une soirée privée en 1958 qu’Yves Klein créer un nouveau genre de monochrome : les anthropométries, dont il fait breveter le procédé : des femmes nues s’enduisent de peinture bleue (IKB) et imprime la couleur sur une feuille au sol avec leur propre corps. Par la suite, Yves Klein organise à nouveau une soirée, avec, cette fois-ci, la présence d’un public qui observe en direct la réalisation des anthropométries, desquelles suivront un débat. Cette performance réalisée en 1960 est appelée anthropométrie de l’époque bleue et se trouve être accompagnée d’une symphonie écrite par Klein, la symphonie monoton-silence d’une durée de 20 minutes, constituée d’un seul son, suivi de 20 minutes de silence. Il signe à cette même époque le manifeste du Nouveau Réalisme avec César, Tinguley, Christo…

L’artiste réalise également des Peintures de feu ou il imprime la trace des flammes laissées sur des feuilles (Yves Klein : Monochrome et Feu 1961). Il y mélange parfois des anthropométries. Il écrit la même année le Manifeste de l’Hôtel Chelsea à New York où il évoque son parcours et son ambition de ne « jamais perdre de vue cette limite consciemment atteinte aujourd’hui — l’immatérialisation de l’art.

Reconnaître la signature d’Yves Klein

Comme beaucoup d’artistes, Yves Klein ne signait pas la totalité de ses œuvres. Cependant, vous retrouverez ci-dessous un exemple de signature afin de vous faire une première idée. Des variantes de cette signature existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

expertise signature yves klein

Expertiser et vendre un tableau de Yves Klein

Si vous possédez un tableau de Yves Klein ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

D’autres artistes qui peuvent vous intéresser

Arman Lucio Fontana Jean Tinguely
Piero Manzoni Mark Rothko Günther Uecker
Jackson Pollock
Niki de Saint Phalle
Bruce Nauman