Niki DE SAINT-PHALLE

Plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice française du XXe siècle, 1930-2002

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Niki DE SAINT-PHALLE

Prix d’une peinture signée Niki de Saint Phalle : 1 000 – 120 000 €

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 800 – 12 000€

Cote de l’artiste pour une estampe : 30 – 1 000€

Estimation moyenne pour une sculpture : 1 000 – 120 000€

Si vous souhaitez faire estimer une sculpture de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une artiste autodidacte 

Niki de Saint-Phalle est une plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice française née à Neuilly-Sur-Seine (Île-de-France) en 1930 et morte à la Jolla, en Californie en 2002. 

Née dans une famille bourgeoise de la région parisienne, élevée en France puis aux États-Unis, rien de semblait prédestiner Niki de Saint-Phalle à une carrière d’artiste. 

Après avoir posé comme modèle dans les plus grands magazines de mode de son époque, la jeune femme commence son émancipation provocatrice auprès de sa famille, alors qu’elle s’enfuit, à l’âge de dix-huit ans, avec le célèbre auteur américain Harry Matthews, qui deviendra son premier mari. 

Influence et innovation

Mère de famille de deux enfants, Niki de Saint-Phalle ne suivra jamais aucune formation académique. Elle commence à peindre dès 1952, alors imprégnée des idées des artistes de son époque et de ceux qui la précèdent. Ainsi, elle sera profondément marquée par l’œuvre de Dubuffet, par celle de Gaudì, ou encore par les Nouveau Réalistes, groupe dont elle devient membre en 1961. 

Dans les années 1960, ses « Tirs » la rendent célèbre et s’inspirent de l’œuvre de Jackson Pollock et de celle de Jean Tinguely, qui devient, en 1971, son second mari. La carrière de l’artiste est définitivement lancée, encouragée par les plus grands, tels que Pontus Hulten, alors directeur du Moderna Museet de Stockholm et futur directeur du Musée National d’Art Moderne à Paris. 

En 1965, l’artiste atteint son apogée avec la création de ses très célèbres Nanas, ces sculptures de femmes voluptueuses peintes de couleurs vives qui, bien que pleines de sensualité, viennent s’opposer aux canons de beauté alors imposés à l’époque. 

Consécration de Niki DE SAINT-PHALLE

Le succès de l’artiste est également reconnu par l’État, qui lui commande de nombreuses œuvres pour l’espace public. Parmi celles-ci, la fameuse Fontaine Stravinsky (1983), réalisée en collaboration avec Jean Tinguely près du centre Pompidou. 

C’est cependant dans un esprit indépendant que l’artiste réalise deux de ses œuvres les plus célèbres : le Jardin des Tarots (1978-1998) et le Cyclope (1969). 

Artiste extrêmement prolifique, c’est bien évidemment avec des œuvres de plus petites tailles que l’artiste est aujourd’hui représentée sur le marché de l’art. Parmi les plus belles ventes, on peut citer Le Banc, adjugé à 553 000 euros par Christie’s lors d’une vente à Paris le 27 mai 2009. 

En règle générale, les œuvres vendues sont celles de la série des Nanas, autour de 200 000 ou 250 000 euros. C’est par exemple le cas de Nana, Cabine de bain, vendue 241 500 euros (Christie’s, Paris, 2-3 décembre 2014) ou de Licorne, adjugée 220 850 euros (Chrustie’s, New York, 13 novembre 2013). 

Internationalement connue, l’œuvre de Niki de Saint-Phalle laisse transparaitre ses engagements politiques et idéaux qu’elle défend. On compte parmi ceux-ci la cause des Noirs américains, la libération de la femme du patriarcat, ou encore l’aide aux malades atteints du Sida. 

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.