Jane GRAVEROL

Artiste surréaliste belge, 1905-1984

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Jane GRAVEROL et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Jane GRAVEROL

Prix d’une peinture signée Jane GRAVEROL en vente aux enchères : 200 – 8 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 100 – 2 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Jane GRAVEROL, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une enfance qui baigne dans l’art

Jane Graverol, une artiste peintre surréaliste belge, est née le 25 novembre 1905 à Ixelles et est morte le 24 avril 1984 à Fontainebleau.

L’art a toujours été prégnant dans sa famille puisque Jane Graverol est la fille du peintre et graveur Alexandre Graverol. Celui-ci avait notamment fréquenté les poètes symbolistes à Paris.

Ainsi, après des études aux Académies des Beaux-Arts d’Etterbeek et de Bruxelles où elle a pu suivre les cours de Constant Montald et de Jean Delville, Jane Graverol s’installe à Bruxelles. C’est notamment là qu’elle produit sa première exposition en 1927.

Dès 1938, l’artiste commence à présider l’Union artistique et littéraire de Verviers et y expose en même temps ses œuvres.

Le surréalisme au féminin

L’artiste, rattachée au courant surréaliste, a d’abord été influencée par André Lhote (peintre français, un des représentants du mouvement cubisme) avant de l’être, après la guerre, par René Magritte et Giorgio De Chirico.

L’artiste et Marcel Mariën fondent, avec Paul Nougé, la revue Les Lèvres nues dans les années 1950. Cette revue est considérée comme subversive et anticléricale.

C’est dans les années 1960 que l’artiste fait des rencontres qui auront un fort impact sur sa manière de peindre. En effet, elle rencontre alors André Breton puis, plus tard, à New York, Marcel Duchamp. La plupart du temps, l’artiste ouvre ses tableaux sur le rêve, privilégiant ainsi une approche onirique du surréalisme là où, au contraire, Magritte avec qui elle partage un goût pour la facture lisse, donnait à ses tableaux une charge conceptuelle visant à bousculer les habitudes mentales. Cependant il serait bête de réduire Jane Graverol au versant féminin du surréalisme. En effet, au début de sa carrière, dans les années 1920-1930, elle est active et réalise un certain nombre d’autoportraits. Ceux-ci sont peints dans une tradition marquée par le symbolisme. Son style continue de varier tout au long de sa carrière, c’est ainsi qu’alors que le surréalisme s’essouffle dans les années 1960-1970, l’artiste oriente son art vers des collages. Elle y aborde alors de nouvelles thématiques sociales telles que la violence ou encore la guerre. C’est également durant cette période, qu’elle peint de nombreux petits tableaux tournés vers le monde naturel (animaux et végétaux). Elle s’intéresse alors à l’infiniment petit qu’elle met en scène dans des compositions marquées par le sentiment de l’étrange.

Une artiste reconnue

Jane Graverol a exposé dans de nombreuses expositions publiques et un certain nombre lui ont notamment été dédiées après sa mort comme celle de la Galerie Ysi Brachot à Bruxelles en 1968 ou encore celle au Musée royal des Beaux-Arts d’Anvers en 2002, intitulé « Désirs en cage : Jane Graverol, Rachel Baes et le surréalisme ».

Dans le lefs Irène Scutenaire-Hamoir au musée royal d’Art moderne à Bruxelles, dont Tom Gutt (écrivain et éditeur belge) fut notamment l’exécuteur testamentaire, figurent cinq œuvres de Jane Graverol. Ses œuvres sont aujourd’hui présentes dans de nombreuses collections publiques telles que celle du Musée royal d’Art moderne de Bruxelles ou encore celle du musée de l’Art Wallon de Liège.

Reconnaître la signature de Jane GRAVEROL 

Jane GRAVEROL fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Jane GRAVEROL

Si vous possédez une œuvre de Jane GRAVEROL ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.