Léon Arthur TUTUNDJIAN

Peintre pionnier de l'art abstrait, 1905-1968

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Léon Arthur Tutundjian et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Léon Arthur Tutundjian

Prix d’une peinture signée Léon Arthur Tutundjian en vente aux enchères : 1 000 – 170 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 100 – 20 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture :  1 200 – 12 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Léon Arthur Tutundjian, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un rescapé du génocide arménien

Léon Arthur Tutundjian est né en 1905 à Amassia, ville de l’Empire Ottoman. Issu d’une famille cultivée, ses parents, tous deux enseignant, lui transmirent leur appétence pour les sciences qui deviendront par la suite une source d’inspiration. 

Dès son enfance, Tutundjian apprit le violon et s’initia à la peinture puis à la céramique à l’École des Beaux-Arts d’Istanbul. 

À l’âge de 17 ans, il fuit le génocide arménien et s’exila à Venise où il compléta sa formation.

Léon Tutundjian arriva à Paris, capitale des arts, en 1924. Il trouva alors un premier travail de céramiste.

Abstraction et géométrie

Arrivé à Paris, Tutundjian se lia d’amitié avec l’artiste arménien Ervand Kotchar (1899-1979) et le géorgien David Kakabazdé (1889-1952). Ces deux artistes eurent une influence considérable sur l’œuvre de Tutundjian, tant sur l’expression plastique que la volonté de s’essayer à de nouvelles techniques (tachisme, aérographie, sculpture murale en trois dimensions).

Curieux Tutundjian s’intéresse à tous les courants et ses premières œuvres illustrent diverses influences : figuratif, cubisme, collage. Toutefois, une expression personnelle se dégage rendant ainsi ses œuvres facilement identifiables. Il usa de la technique tachiste pour réaliser ses nus féminins et natures mortes d’inspiration cubiste. Ses œuvres suggérèrent déjà son désir de tendre vers un univers poétique, irréel. 

En 1926, Tutundjian se tourna vers l’abstraction géométrique (formes) et organique (inspiration des formes et processus du vivant, art biomorphique). À cette époque il réalisa de nombreux dessins, gouaches et aquarelles d’une exécution parfaite. Jouant avec les lignes, les demi-lunes, les cercles ses œuvres se détachent de celles des autres artistes. Prolifique, son œuvre sur papier représente plus de 1 000 dessins entre 1925 et 1928.

Ses premières sculptures murales en trois dimensions datent de 1928. Ces reliefs furent exécutés avec une extrême économie de moyens. Tutundjian réalisa en effet sur une base en bois des œuvres à partir de coupoles en fer, tiges, tubes, cylindres.

Le surréalisme, un art poétique

En 1930, Léon Tutundjian créa un groupe ainsi qu’une revue intitulés Art Concret aux côtés de Jean Hélion (1904-1987), Otto Carlsund (1897-1948) ou encore Theo van Doesburg (1883-1931). Le but étant de démocratiser l’art abstrait encore sujet à des attaques virulentes. Ce manifeste avait pour objet de définir les bases rigoureuses de l’art non figuratif. S’impliquer dans ce mouvement permit à Tutundjian d’être repéré par ses pairs les plus en vue de l’époque, et ainsi participer à plusieurs manifestations artistiques avant-gardistes en Europe. 

Tutundjian quitta le mouvement deux ans plus tard et s’orienta vers la figuration surréaliste. Ses compositions devinrent plus colorées et fortement remplies. Tout comme René Magritte (1898-1967) ou Giorgio De Chirico (1888-1978), Tutundjian usa du procédé de la représentation du tableau dans le tableau.

Après la Deuxième Guerre mondiale et n’adhérant pas au dogmatisme du surréaliste André Breton (1896-1966), Léon Tutundjian se retrouva en conséquence marginalisé. Il délaissa le surréalisme et revint, à partir de 1959, à l’abstraction. Jusqu’à son décès en 1968, il produisit des dessins, toiles et reliefs renouant avec sa sensibilité des débuts. 

En 2011, Tajan adjugea l’huile sur toile Déjeuner de fruits pour 70 500 euros tandis que Lempetz en Allemagne vendit une sculpture en métal Le signal (1928) pour 8 181 euros en 2001.

Reconnaître la signature de Léon Arthur Tutundjian

Léon Arthur Tutundjian fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Léon Arthur Tutundjian

Expertiser et vendre une œuvre de Léon Arthur Tutundjian

Si vous possédez une œuvre de Léon Arthur Tutundjian ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.