KITAJ

Peintre figuratif américain, 1932-2007

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Ron B. Kitaj et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Ron B. Kitaj  

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 500 – 6 000 €

Prix d’une peinture signée Kitaj en vente aux enchères : 1 000 – 350 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 300 – 150 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Kitaj, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un artiste voyageur

Ronald Brooks Kitaj est un artiste américain né en 1932 Chagrin falls dans l’Ohio.  À partir de ses 17 ans, il effectue de nombreux voyages au sein de la marine marchande, ce qui l’amène à étudier en parallèle l’art à chacune de ses escales. C’est ainsi qu’il prendra des cours à la Cooper Union for the Advancement of Science and Art de New York en 1950 puis en 1951 à l’Akademie der Bildenden Künste de Vienne et enfin auprès d’Albert Paris von Gütersloh qui était proche de Schiele. À la fin de son service militaire en 1957, il décide de devenir artiste et utilise son GI Bill, bourse d’études octroyée aux soldats souhaitant reprendre leurs études après la fin de la guerre, pour étudier à la Ruskin School of Drawing and Art d’Oxford, dont il sortira diplômé en 1959. Il y développe un goût prononcé pour Cézanne avant de poursuivre au Royal College of Art de Londres de 1959 à 1961 aux côtés de David Hockney. C’est à Londres, après son installation définitive, qu’il fera sa première exposition en 1963 à la Marlborough Fine Art. En outre, il enseignera à l’Université de Californie de Berkeley entre 1967 et 1968, puis à l’Université de Californie de Los Angeles entre 1970 et 1971. 

Jalon important de sa carrière, Kitaj sélectionnera en l’Arts Council of Great Britain un groupe d’œuvres britanniques, liées par un thème commun formant le noyau d’une exposition intitulée The Human Clay. L’exposition comprenait des œuvres de Bacon, Freud et Hockney notamment. Dans le catalogue de l’exposition, Kitaj réalisera un essai regroupant tous ces artistes exposés sous la dénomination « d’école de Londres », faisant de ce texte l’un des principaux écrits sur l’art de l’époque.

Une influence figurative

Il sera associé à tort au Pop Art anglais de par sa technique et son style qui alliera la technique de Rauschenberg et la touche expressive de De Kooning dans ses premières œuvres qui se composent d’assemblages d’images trouvées, de fragments de sources disparates, mais aussi par l’emploi de zones de couleurs vives. Il étudiera plusieurs textes théoriques tels que « Reflections on Violence » qui reflètent ainsi non seulement l’apport de l’histoire de l’art, notamment via les collages surréalistes de Max Ernst, mais également celui de la littérature et de l’histoire politique. 

Ronald Kitaj préféra souligner ce qu’il doit à Edward Hopper ou Francis Bacon. Son œuvre offre une imagerie très personnelle, d’inspiration poétique, historique ou iconographique. Ainsi une partie de son art sera consacrée à l’Holocauste. L’art français de fin du 19e siècle, dont les dessins de Degas, deviendra par ailleurs une source importante d’inspiration après sa visite de Paris en 1975. Kitaj, par le choix de ses sujets et la monumentalité de ses compositions, rappelle l’esprit des anciens maîtres.

Un artiste américain à la royale académie

L’artiste reçoit de nombreux honneurs dont son élection à l’Académie américaine des arts et des lettres en 1982, de même qu’en 1985, il devient le premier Américain depuis Sargent à être élu à la Royal Academy. Plusieurs expositions rétrospectives de son travail ont eu lieu, que ce soit à la Tate Gallery en 1981, ou au Los Angeles County Museum of Art et au Metropolitan Museum of Art de New York en 1994 et 1995. C’est ainsi que son œuvre a été en partie dispersée lors de la vente de sa collection chez Christie’s en 2008 dont un autoportrait pour 78 500 livres.

Reconnaître la signature de Ron B. Kitaj   

Ron B. Kitaj fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Ron B. Kitaj

Expertiser et vendre une œuvre de Kitaj

Si vous possédez une œuvre de Ron B. Kitaj ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.