Szafran

peintre français du XXème siècle , 1934

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Sam Szafran et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Sam Szafran

 

Estimation minimale – maximale

Dessin ou aquarelle 50 – 600 000 €
Estampe 60 – 32 000 €
Peinture 400 – 80 000 €
Sculpture 400 – 5 000 €

 

Dessins

Si Sam Szafran fréquente tout au long de sa vie les plus grands artistes de son temps, il développe néanmoins son propre style, enrichi tout de même par l’influence de Kurt Schwitters et Dubuffet. L’architecture et la question de la perspective sont des éléments centraux de l’œuvre de l’artiste, en faisant de multiples séries. L’unique série n’ayant pas de lien direct avec les sujets précités est la série sur les philodendrons, réalisée sur la fin de sa carrière, où différents personnages sont représentés (Femme assise manteau rouge parmi les philodendrons, 2009). 

Sam Szafran est très polyvalent et ne se limite pas seulement au pastel, son outil de création de prédilection. Il est donc possible de retrouver sur le marché de l’art des pastels de nombreuses aquarelles et dessins au crayon. Les prix sont ici homogènes et ne diffèrent pas de la technique utilisée, bien que les pastels des années 1970 soient légèrement plus cotés sur le marché. Il faut compter entre une dizaine d’euros et 720 000 euros pour un dessin de l’artiste. 

Dessin Sam Szafran

Dessin de Sam Szafran – L’Escalier rue de Seine – Estimé 80 000 € – 120 000 €

L’œuvre L’atelier, rue de Crussol (1968/1971) réalisée au pastel a été adjugée pour la somme record de 720 000 euros lors d’une vente aux enchères organisée par Sotheby’s à Paris en France en 2014. 

Estampes

Le marché de l’art regorge des estampes de Sam Szafran, très appréciées et en particulier les lithographies, eaux-fortes et gravures sur les escaliers datant des années 1970. Cette dernière série est la plus cotée parmi l’ensemble des estampes de l’artiste. 

Ainsi, les prix montent jusqu’à 41 000 euros pour les estampes escaliers et jusqu’à 5 300 euros pour les estampes issues d’autres séries comme Feuillages ou encore Lilette a la chaise de Gaudi (2007).

Estampe Sam Szafran

Estampe de Sam Szafran – Feuillage – Estimée 100 € – 150 €

Lors d’une vente organisée par Pierre Bergé & Associés en 2019 à Paris, l’eau-forte Escaliers (env. 1975) a été adjugée pour la somme de 41 000 euros, dépassant très largement les estimations prévues. 

Peintures

La majorité des peintures de l’artiste datent d’avant les années 1970, période où il commence ses fameuses séries architecturales. Sam Szafran peint alors dans les années 1950 et 1960 principalement de manière abstraite. 

Si les prix des œuvres abstraites varient de 1 700 euros à 14 000 euros, les œuvres figuratives, bien que moins nombreuses, rencontrent un plus grand succès avec des prix compris entre 12 501 euros et 42 000 euros. Le dernier prix est attribué à l’huile sur toile La reconnaissance chassée du Paradis Terrestre vendue en 2010 par Pierre Bergé & associés à Paris.

Qui est Samuel Berger ?

Samuel Berger, une enfance marquée par la Seconde Guerre mondiale

Sam Szafran, Samuel Berger de son vrai nom, est un artiste peintre français né en 1934 à Malakoff. Issu d’une famille émigrée, juive et polonaise, il vit les premières années de son enfance dans le quartier des Halles de Paris au 158 rue Saint-Martin dans le troisième arrondissement. Lors de la Seconde Guerre mondiale, Szafran parvient à échapper à la rafle du Vélodrome d’Hiver, également appelée « rafle du Vél’d’Hiv », de 1942. Il se cache dans divers endroits dans le Loiret, puis plus tard, au sein d’une famille républicaine espagnole. Il est finalement déporté dans le camp de Drancy à l’âge de dix ans et se fait libérer par les soldats américains. Ce ne fut malheureusement pas le cas pour la plupart de sa famille qui décède dans les camps de concentration nazis. Samuel est envoyé à la même époque, en 1944, en Suisse par la Croix-Rouge où la famille Halberstadt accepte de le recueillir. Deux ans plus tard, il déménage chez un oncle accompagné de sa mère et de sa sœur, rescapées elles aussi.

Entre réalisme et abstraction

C’est en 1951, lors de son retour en France en tant qu’autodidacte, qu’il prend la décision de suivre des cours du soir dans les écoles parisiennes, tout en traversant une période de grande précarité. Par la suite, il étudie à partir de 1953 et pendant cinq ans à l’Académie de la Grande Chaumière sous l’enseignement de Henri Goetz. Lors de ses pérégrinations parisiennes à Montparnasse et à Saint-Germain-des-Prés, il rencontre de nombreux artistes tels que Nicolas de Staël, Yves Klein, Jean Tinguely et Roseline Granet. Enrichit par l’influence d’œuvres telles que celles de Kurt Schwitters et ses collages ou encore celles de Dubuffet, Szafran créer ses propres œuvres abstraites. Il revient par la suite en réalisant la première de ses séries de Choux. En 1960, une boîte de pastels lui est offerte, dont la pratique impacte radicalement l’œuvre de l’artiste qui redonne ses lettres de noblesse au médium. Quatre ans plus tard, il fait la rencontre d’Alberto Giacometti qui devient en quelque sorte son maître. À partir des années 1970, son travail se focalise sur trois thèmes en particulier, les Ateliers, les Imprimeries et les escaliers. Il fait également partie un temps du groupe Panique en 1972 et se lie d’amitié avec Henri Cartier Bresson. Après deux rétrospectives suisse et parisienne en 1999 et 2001 puis deux autres dans les années 2010, l’artiste inaugure en 2015 la Salle Sam Szafran au pavillon éponyme à la fondation Pierre Gianadda de Martigny. Il est par ailleurs promu Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres par Frédéric Mitterand en 2013.

Reconnaître la signature de Sam Szafran

Comme beaucoup d’artistes, Sam Szafran ne signait pas la totalité de ses œuvres. Cependant, vous retrouverez ci-dessous un exemple de signature afin de vous faire une première idée. Des variantes de cette signature existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

expertise signature sam szafran

Expertiser et vendre un tableau de Sam Szafran

Si vous possédez un tableau de Sam Szafran ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.