Comment évaluer les carats de l’or ?

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Les carats sont une unité de mesure, de deux types : c’est à la fois une unité de poids pour les pierres précieuses et les perles et une unité pour la mesure du titre de l’or, du platine et de l’argent. Le titre de l’or indique la proportion d’or pur dans un alliage. En numismatique, l’or n’est presque jamais utilisé seul, à cause de sa grande ductilité qui le rendrait trop souple pour un usage monétaire : l’or pur à 100 % est surtout utilisé pour les placages. Moins il y a de carats, moins il y a d’or dans l’alliage ce qui influe notablement sur le prix de l’objet. Il est donc important de savoir évaluer le titre de son objet en or (il est possible de le faire par analyse des poinçons), ou de pouvoir le confier à un expert.

Le titre de l’or

Les différents titres

Moins il y a de carats, moins il y a d’or dans l’alliage. Ainsi, le 9 carats (9K) est composé de 37,5% d’or pur, qui peut être écrit ainsi 375°/000 pour 375 millième. Le 14 carats (14K) est composé de 58,5% d’or pur, 585°/000. Le 18 carats (18K) est fait de 75% d’or pur, 750°/000. Le 22 carats (22k), correspond  à 91,6 %, 916°/000. L’or pur à 100% correspond à 24 carats, mais il est très rare.

gourmette or jaune 18K
Bracelet gourmette en or jaune 18K

Les systèmes d’analyses

La simple analyse visuelle ne peut pas donner d’indications sur la proportion de métal dominant, c’est à dire le titre ou poids de fin. Il faut par exemple, dans un alliage or-argent, que le titre baisse à plus de 80% pour que la couleur de l’alliage varie d’un jaune franc à un jaune tirant sur le vert, ce qui n’est pas toujours détectable au vu des altérations de couleurs que subissent les pièces au long de leur histoire. L’inspection visuelle, à l’aide d’une loupe de bijoutier, est néanmoins une étape indispensable pour se faire un premier avis sur l’objet et, s’il s’agit d’une pièce, sur sa potentielle authenticité (les fausses pièces sont, par exemple, souvent coulées dans un moule au lieu d’être frappées, ce qui influe sur l’aspect visuel, donnant une texture granuleuse ou une bordure irrégulière).

plaque ornementale Chavin
Exceptionnelle plaque ornementale Chavin, Pérou, 400-200 avant J.-C., Or 18 k ou plus. Vendue à Drouot par la maison Art Richelieu – Castor Hara le 3 décembre 2012 pour 460 000 euros. Crédits photos : Gazette Drouot.

Il a été mis en place, dès l’Antiquité, des systèmes de mesure du titre : elles sont de deux types : destructives (par cémentation ou coupellation, deux opérations thermochimiques) ou non destructives.

Parmi les techniques non destructives, qui pour des raisons évidentes nous intéressent plus, il y a celle de la pierre de touche, dite aussi « essai au toucheau » connue depuis l’Antiquité et qui consiste à frotter la pièce sur une pierre abrasive et noire; sur cette trace sont appliqués différents acides correspondant au titre de l’or. Cette technique est encore aujourd’hui utilisée en France par les orfèvres et le bureau des contrôles du titre des objets en métal précieux.

Un grand nombre d’appareils électroniques permettent de tester la pureté de l’or grâce à un principe de circulation électrique dans l’objet, qui permet de connaitre de manière précise le titrage d’or en quelques secondes. Avec l’intérêt croissant des amateurs pour la numismatique et la gemmologie, ce type d’appareils rencontre un grand succès et il est très facile de s’en procurer un.

Les poinçons

estimation carats or
Table des poinçons pour l’or (avec pureté)

Un objet, pièce ou bijou, portant un poinçon n’est pas forcément en or : le poinçon est également utilisé pour des pièces en argent ou en platine. Les poinçons diffèrent en fonction des matériaux. Au-delà de l’identification du matériau et de l’indication du titre, le poinçon informe aussi sur la provenance de l’objet et sa datation. Notez également que l’obligation de l’apposition du poinçon sur les bijoux en or est effective en France depuis le 9 novembre 1797. Les poinçons sont de deux types : le poinçon d’état, qui indique le titre et le poinçon de maître, qui informe sur l’identité du fabricant.

Les bijoux en or 24 carats

Les bijoux en or 24 carats, les plus précieux, portent un poinçon en forme d’hippocampe, les pièces en or 22 carats sont quant à elles dotées d’un poinçon en forme de tête d’aigle encadrée et accompagnée du chiffre 1.

L’or 18 carats

Pour l’or 18 carats, on trouve un poinçon de titre au motif d’une tête d’aigle (seule, s’il s’agit d’une petite garantie) ou encadrée et accompagnée du chiffre trois. Pour un ouvrage d’occasion, réalisé en France, la tête d’aigle est accompagnée d’un gros point en dessous.

L’or 14 et 9 carats

Les bijoux en or 14 carats portent quant à eux la coquille Saint-Jacques, et ceux de 9 carats le trèfle. Si le poinçon représente deux animaux, il est dit poinçon mixte et signifie que l’or est mélangé à un autre métal (cet alliage présente au minimum 3 % d’or). Lorsque l’or est juxtaposé à un autre métal, sans pour autant qu’il s’agisse d’alliage, on trouve d’autres poinçons, qui varient en fonction du titre.

Les objets étrangers

S’il s’agit d’un objet qui réalisé à l’étranger est contrôlé en France, on trouve la présence du Hibou et des lettres « ET » encadrés, lorsque la teneur en or est inférieure à 37,5 %.

Pour avoir un récapitulatif de ces poinçons, et ceux de l’argent et du platine, vous pouvez vous référer au tableau de garantie des métaux précieux de la Monnaie de Paris.