Quel est l’impact de l’état d’une pièce sur son prix ?

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Quel est l’impact de l’état d’une pièce sur son prix ?

La cotation des pièces de monnaie et des billets de banque 

Qu’est-ce que la cotation ? 

Les pièces et les billets de banque ont chacun des valeurs variables qui sont analysées par les marchands et les collectionneurs, c’est la cotation des monnaies. Comme les tableaux, les pièces ont une côte, qui varie plus ou moins sur le marché selon le cour du matériau utilisé pour la fabrication de la pièce, l’évolution des goûts, l’état de conservation de l’objet et sa rareté. L’évaluation de ces caractéristiques techniques réserve quelques surprises au collectionneur. Ainsi, étonnement, une pièce ancienne n’est pas forcément plus cotée qu’une pièce contemporaine qui peut-avoir été tirée à moins d’exemplaires. 

Le classement des monnaies : 

Pour chaque typologie de monnaie, il existe des livres de cotes qui permettent d’identifier les pièces et d’en connaître la valeur. L’un des types de monnaies les plus répandus parmi les collectionneurs français est la pièce monétaire moderne, émise à partir de 1973 et dont la valeur varie considérablement selon la rareté et l’état. 

Le cours des métaux. 

Certaines pièces et billets sont également cotés en bourse et s’achètent et se revendent comme des actions : ainsi, les pièces constituées de métaux précieux, tels l’or, l’argent ou le platine, ont des valeurs foncièrement attachées au cours du métal, auxquelles s’ajoutent des critères plus scientifiques (rareté, intérêt historique). Il faut donc garder à l’esprit qu’il y a des moments propices à la vente ou à l’achat de pièces en métaux précieux et que la vente ou l’achat d’une collection de pièces est rarement impulsif. 

Les degrés de conservation d’une pièce

Le degré de conservation d’une pièce de monnaie est un paramètre déterminant : elle peut faire varier le prix de 1 à 10, parfois plus. Les degrés de conservation sont évoqués grâce à un vocabulaire particulier et se divisent en plusieurs classes, différentes selon chaque pays (le marché américain utilise l’échelle de Sheldon qui présente 70 degrés de qualité). Notez qu’un vendeur aura toujours tendance à surévaluer la qualité d’une monnaie, alors que l’acheteur fera souvent l’inverse. Il est également possible d’ajuster les critères de notation avec des + ou — (TB —, SUP+ etc.). 

Les qualifications les plus exceptionnelles sont BE : « Belle Epreuve », désignant une monnaie d’une qualité irréprochable et BU « Brillant universel » qui désigne des monnaies généralement venues en coffret numéroté et d’une qualité intermédiaire entre la frappe de qualité supérieure et la frappe courante. Outre ces deux qualifications, les plus couramment utilisées sont celles-ci : 

Fleur de coin

Pièce Napoléon III fleur de coin
Une pièce Napoléon III état Fleur de Coin (crédits photos ABCON). 

Si la notation est de 10/10 : la pièce est FDC : Fleur de coin. Depuis 1690 et la publication du Dictionnaire d’Antoine Furetière, on qualifie de « Fleur de coin » une monnaie parmi les premières pièces frappée avec un coin neuf. Cette qualification vaut généralement pour les monnaies modernes ou contemporaines, bien qu’il soit également possible de trouver des monnaies antiques en qualité « Fleur de coin », même elles sont généralement usées, ce qui est normal. 

SPL et SUP

Pièce Napoléon III SUP
Une pièce Napoléon III état SUP. Crédits photos : ABCON.

Lorsque la monnaie est « SPL » elle est Splendide c’est-à-dire que le relief est complet et qu’aucun défaut n’est visible, même avec une loupe. Le velours de frappe (c’est-à-dire l’ensemble des marques d’usure des coins utilisés pour frapper les pièces, ridules ou ondelettes), est également présent sur toute la surface de la pièce, à l’exception des points hauts. 

Lorsque la pièce est « SUP », Superbe, les défauts sont presque imperceptibles. Le relief de la monnaie est complet à 90 %, la pièce est tout de suite identifiable et marques ou éraflures sont uniquement visibles avec une loupe. On parle également d’état « SUP » pour les euros qui sont issus de rouleaux. 

TTB, TB et B

La notez de 7-6/10 correspond à la dénomination « TTB » : très très beau. Dans ce cas, le relief de la pièce est presque complet (présent à 75 %) et les légendes sont entièrement visibles. Il n’y a aucun choc, mais les rayures peuvent être visibles à l’œil nu.

Pièce Napoléon III TB
Une pièce Napoléon III état TTB. Crédits photos : ABCON.

La graduation en dessous de « TTB » est « TB » : Très beau. Alors la monnaie est identifiable et les légendes également visibles dans leur totalité, mais une partie des détails a été effacé (généralement le relief est complet à 50 %) et on observe des chocs et des rayures visibles à l’œil nu. 

Enfin, les notes de 3-2/10 correspondent à la graduation « B » : Beau. Dans ce cas, la monnaie est usée et peu lisible, difficilement identifiable à cause de la conservation partielle du relief (présent à environ 25 %). Ces monnaies, qui ont généralement peu de valeur, présentent de nombreux coups et rayures. 

Pièce Napoléon III B
Une pièce Napoléon III état B. Crédits photos : ABCON.

Les numismates sont généralement très à cheval sur le degré de conservation des pièces qu’ils collectionnent, ces états sont d’ailleurs toujours précisés par le vendeur en amont de la vente. Pour plus de précisions sur les prix de vos pièces d’or, n’hésitez pas à contacter l’un de nos experts en numismatique. 

Bibliographie : Cécile Morisson, La numismatique, collection « Que sais-je ? », PUF, 1992.