Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Quel prix de vente pour un objet d’art précolombien ?

Vous avez en votre possession un objet précolombien et souhaitez en connaître la valeur ? Cet article vous révèle les informations essentielles pour vendre votre objet !

Un art précoce

L’art précolombien commence bien avant notre ère et va durer jusqu’à la fin du XVe siècle, plus précisément jusqu’à la découverte du continent américain par Christophe Colomb en 1492. Cet art s’étendra sur l’intégralité de ce dernier. Les fouilles archéologiques entreprises dans les différentes régions d’Amérique, en particulier sur la côte caribéenne, ont permis de mettre à jour les plus anciens artefacts sculptés présents en Amérique Latine et datant de 3 100 av. J.-C.. Avant cela, au cœur de la période dite « archaique » et datant de -9000 à -8000, vont principalement être découvertes des images peintes ou sculptées dans des rochers ou des cavernes (pétroglyphes et pictogrammes). L’Amérique précolombienne est divisée en plusieurs grandes ères culturelles, huit au total, avec chacune sa richesse et diversité culturelle.

L’art comme symbole d’une ère protéiforme

L’art funéraire représente la plus grande partie de la production artistique sur l’ensemble de l’Amérique précolombienne. Les morts étaient en effet enterrés avec une multitude d’objets rituels comme des céramiques ou des pipes dont la fumée devait symboliquement chasser les mauvais esprits.

L’une des ères les plus importantes pour l’art précolombien est la mésoamérique, connue pour sa culture olmèque. Avec ses têtes colossales, ses hôtels en haut relief mettant en scène des individus à tête de jaguar émergeant d’une grotte, de petites statues dites « babyface », et la grande maîtrise de la sculpture et de la ciselure à travers des représentations humaines et anthropomorphes, l’art olmèque ne sera dépassé par aucune autre civilisation précolombienne.

Pierre, poterie et travail de l’or à travers les siècles

La culture Piartal (750-1250 de notre ère) dans la région montagneuse à la frontière Colombie-Equateur a produit des méthodes uniques de production de poterie ainsi que des motifs inspirés de la peau d’animal ou de serpent. Les premiers exemples de travail de l’or ont été attribués au peuple Tumaco de la côte du Pacifique et datent d’environ 325 avant notre ère. L’or aurait joué un rôle central en attirant les Espagnols dans la région, appelée maintenant Colombie, au cours du XVIe siècle. L’un des artefacts les plus appréciés de l’or précolombien est le Poporo Quimbaya, un petit objet de dévotion. Entre 200 et 800 avant notre ère, la culture de San Agustín, maîtres de la taille de pierre, est entrée dans sa « période classique ». Ils ont érigé des centres cérémoniels surélevés, des sarcophages et de grands monolithes en pierre représentant des formes anthropomorphes et zoomorphes.

Art précolombien et marché de l’art

Sur le marché de l’art, le prix le plus élevé jamais obtenu pour une œuvre de la période précolombienne s’élève à 2,9 millions d’euros pour une statue en pierre et plâtre maya (550-950 de notre ère)

Vendre un objet d’art précolombien

L’expertise d’un objet d’art précolombien requiert un travail de recherche poussé. Il est donc nécessaire d’analyser les matériaux utilisés, la présence ou non d’or et les détails présents sur l’objet.

Une fois son estimation effectuée, il est essentiel de se diriger vers le canal de vente le plus approprié pour vendre au meilleur prix votre objet, dont les trois principaux sont :

– la vente privée ;

– la vente aux enchères ;

– la vente en ligne, sur internet.

N’hésitez pas à contacter nos experts si vous souhaitez avoir plus d’informations concernant la vente d’un objet d’art précolombien.

Partager l'article sur :