Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Quelle est la valeur d’un objet d’art colombien ?

Vous avez en votre possession une objet d’art colombien et souhaitez en connaître la valeur ? Découvrez les conseils de nos experts !

Un art ancien et multiple

L’art colombien couvre une période large de 3 500 ans d’histoire incluant un très grand nombre de médias et de styles, allant des peintures dévotionnelles baroques espagnoles, en passant par l’artisanat d’Or de Quimbaya, jusqu’au lyrisme américain incarné en la personne de l’artiste Alejandro Obregon. L’un des artistes les plus reconnus sur la scène internationale étant sans conteste le peintre et sculpteur Fernando Botero. La période coloniale espagnole va être un tournant déterminant dans les représentations qui vont y être réalisées, avec l’incarnation du pouvoir de l’Église et de l’aristocratie espagnole en première ligne.

Une période coloniale sous l’influence directe de l’art espagnol

C’est dans la peinture que « Le nouveau royaume de Grenade » va exprimer sa force dès le milieu du XVIe siècle, vers 1530. Les représentations principalement ecclésiastiques dans le sujet vont se baser sur des styles maniéristes, proches de ceux de la renaissance et des influences médiévales, avec une intégration partielle de la culture indigène. Les artisans peintres de l’époque, généralement anonymes, ont ainsi produit des œuvres qui répondaient aux besoins idéologiques de leurs mécènes, en l’occurrence l’Église catholique. Certains des plus anciens exemples d’art colonial ont été retrouvés principalement sous forme de fresque murale. Le premier peintre de cette période est Alonso de Narváez à qui l’on doit la peinture d’une image de la vierge Marie, qui deviendra plus tard un objet de dévotion. Tout comme la peinture, la sculpture allant du XVIe au XVIIIe siècle va elle aussi se consacrer aux représentations religieuses de l’art ecclésiastique.

Un art baroque prolifique dès le XVIIe siècle

Influencés par les images importées d’Europe pour les églises et les monastères, les artistes colombiens vont s’imprégner très tôt de l’expression baroque dans la peinture, avec des artistes espagnols comme Francisco de Zurbarán, les peintures baroques flamandes et en provenance d’Italie. Une école de la peinture baroque va se développer en Colombie tout en gardant les thèmes religieux importés d’Europe (Saints en mortification ou en extase, la Vierge Marie, le Christ…). Une vraie singularité va s’affirmer avec l’artiste Gregorio Vasquez de Arce y Ceballos grâce à l’intégration de codes indigènes et à l’utilisation de matériaux innovants venant du Nouveau Monde, poussant même certaines de ses œuvres à être reconnues comme hérétique. Au début du XVIIIe siècle, l’ascension des Bourbons au trône d’Espagne va coïncider en Colombie avec une vague de style rococo qui va multiplier la réalisation de portraits de civils et de membres du clergé. Leur chef de file sera l’artiste Joaquín Guttiérrez.

L’avènement du modernisme

Le développement de l’art en Colombie va inciter les artistes des années 40 et 50 du siècle dernier à s’affranchir des influences du passé pour avoir un nouveau point de vue distinctif et personnel. Nouvelles techniques, combinaison de l’abstraction géométrique et du cubisme, apports de Gauguin, Van Gogh, également de l’artiste mexicain José Clemente Orozco. Alejandro Obregón est souvent considéré comme le père de la peinture colombienne moderne, aux côtés de Botero et d’Omar Rayo à grande renommée internationale.

Actuellement, certains artistes comme Nicolas de la Hoz émergent de la scène artistique contemporaine avec des œuvres cotées pour ce dernier entre 3000 et 9000 euros.

Vendre un objet d’art colombien

L’expertise d’un objet d’art colombien requiert un travail de recherche poussé. Il est donc nécessaire d’analyser sa provenance et le sujets représentés.

Une fois son estimation effectuée, il est essentiel de se diriger vers le canal de vente le plus approprié pour vendre au meilleur prix votre objet, dont les trois principaux sont :

– la vente privée ;

– la vente aux enchères ;

– la vente en ligne, sur internet.

N’hésitez pas à contacter nos experts si vous souhaitez avoir plus d’informations concernant la vente d’un objet d’art colombien.

Partager l'article sur :