Aurélie NEMOURS

Artiste peintre française du XXe siècle, 1910-2005

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Aurélie NEMOURS et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Aurélie NEMOURS

Prix d’une peinture signée : 3 000 – 70 000€

Cote de l’artiste pour une estampe : 200 – 1 200€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 700 – 25 000€

Une formation au contact de professionnels

Aurélie Nemours née Marcelle Baron en 1910 à Paris et décédée en 2005 dans cette même ville, est une artiste française connue pour ses peintures.

Elle fait ses études à l’École du Louvre où elle rentre en 1921, et où elle étudie l’art égyptien et byzantin, principalement l’archéologie. Ensuite elle poursuit sa formation en s’inscrivant à des ateliers où elle va apprendre le graphisme et la peinture, qu’elle va travailler de chez elle. Elle écrit aussi de la poésie.

Côtoyant de grandes figures de l’art du XXe siècle, Aurélie Nemours participe à de très nombreuses expositions tout au long de sa vie qui sont un succès, au point que le centre Georges-Pompidou lui consacre en 2002 quelques années avant sa mort une rétrospective de son œuvre ayant attirée plus de 100 000 visiteurs. Elle a même créé le prix Aurélie Nemours en 2001 qui récompense un créateur de l’art chaque année et qui existe encore aujourd’hui. 

Art abstrait et géométrie

Durant sa formation au sein d’ateliers, plusieurs figures de l’art vont l’influencer. En effet c’est tout d’abord auprès de Paul Colin qu’elle apprend le graphisme, puis la peinture à l’académie du cubiste André Lhote, et enfin à l’atelier de Fernand Léger. C’est ainsi que la production artistique d’Aurélie Nemours devient exclusivement abstraite dès les années 1940.

Privilégiant d’abord la peinture à huile sur des formats variés, elle expose pour la première fois de sa carrière au Salon d’art sacré en 1946, et cela jusqu’en 1979. Ayant un penchant pour le polyptyque, les diptyques et triptyques sont nombreux dans sa production. Maniant aussi l’acrylique, la gouache et le pastel, ses œuvres privilégient de plus en plus les lignes horizontales ou verticales et les constructions géométriques. Elle privilégie souvent la forme du carré dans sa technique du Polychrome monochrome à partir des années 1960, l’abstraction géométrique étant alors considérée comme l’expression par excellence de l’art du XXe siècle. 

Aurélie Nemours aime aussi le vitrail, elle conçoit d’ailleurs les vitraux du Prieuré de Notre-Dame de Salagon à Mane en 1998, dans les Alpes de Haute-Provence. Elle réalise aussi une stèle, toujours conformément à son intérêt pour les formes carrées, en superposant des plaques de matières différentes et de couleurs différentes avec la manufacture nationale de Sèvres.

Des œuvres multiples et un succès immédiat

Aurélie Nemours a réalisé de nombreuses collections comportant de nombreuses œuvres au cours de son existence, dont beaucoup son conservées dans des collections publiques en France comme à l’étranger comme par exemple au musée d’art moderne de Paris et au centre George Pompidou, ou encore au musée Haus Konstrukiv de Zurich, ou à Buenos Aires. 

Ses tableaux aux formes géométriques carrées sont très populaires sur le marché de l’art, selon un large panel de prix (entre quelques centaines et quelques centaines de milliers d’euros). On trouve par exemple son huile sur toile de 1972 intitulée « Croix du cygne » estimée entre 30 et 50 000 euros, ou encore un autre Quatuor de 1989 « Quadryptique », un acrylique sur toile estimée entre 80 et 100 000 euros.

D’autres productions sont aussi présentes sur le marché des enchères à des prix plus bas, comme « Signe Croix » (1987) estimé entre 3 et 5 000 euros, ou plus coloré « Le tour de la droite » (1981) entre 7 et 9 000 euros. Beaucoup d’autres productions sont estimées à quelques centaines d’euros comme « Espace Bleu » (1959) entre 650 et 750 euros, ou « Un rouge trois bleus » (1973) entre 600 et 800 euros.

Expertiser et vendre un tableau d’Aurélie NEMOURS

Si vous possédez un tableau de Aurélie NEMOURS tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes