Jean-Charles BLAIS

Artiste peintre français, 1956

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Jean-Charles BLAIS

Prix d’une peinture signée JC. Blais : 500 – 35 000 €

Cote de l’artiste pour la vente d’un dessin signé ou d’une aquarelle : 600 – 6 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau du peintre, nos experts en tableaux sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

La fulgurance des débuts

Artiste contemporain, Jean-Charles Blais est né en 1956 à Nantes. 

Sa formation s’est déroulée à l’académie des Beaux-arts de Rennes, dont il sort en 1981. Sa première apparition sur la scène artistique a lieu dans la foulée, où il rejoint l’affiche de l’exposition collective « Finir en beauté » organisée par le critique d’art et collectionneur Bernard Lamarche-Vadel. Ce dernier met en scène un jeune regroupement d’artistes dont la réunion initie le mouvement dit de la figuration libre. 

Jean-Charles Blais prend un temps part à cette aventure artistique, se faisant connaître auprès d’artistes comme Hervé di Rosa, Rémi Blanchard ou François Boisrond. 

Sa première exposition personnelle intervient très rapidement au Centre d’arts contemporain de la ville de Bordeaux en 1982.

Il peint tout d’abord sur des objets de récupération comme des canettes ou encore des bidons, avant de se consacrer au réemploi d’affiches abîmées trouvées dans la rue, dont il joue des défauts. Celles-ci lui servent de support de création pour le déploiement de ses personnages. 

Sa pratique personnelle s’inscrit comme suite logique à l’expérience de la figuration libre. L’artiste tend à s’affranchir du poids des idées, et déclare notamment au sujet de sa peinture qu’elle « est sans intention ».

La figure humaine aux prises avec l’espace et les éléments

Les imposantes figures que Jean-Charles Blais intègre dans ses œuvres peintes à partir de 1983 investissent l’espace de la composition, tout ou partie. Les corps fragmentaires dont les visages restent hors champ sont représentés en mouvement, dans une sorte de dynamique affirmée. L’artiste ayant recours pour ses mises en scène à un procédé de tronquage narratif. 

Les figures fragmentaires, devenues silhouettes, laissent place à des ombres qui se détachent d’un fond clair, allusives à un répertoire plus orienté vers l’abstraction. 

Jean-Charles Blais entame par la suite une collaboration avec la ville de Paris pour l’aménagement d’espaces publics dans les années 1990. Il est notamment chargé de créer un aménagement spécifique pour la station de métro Assemblée nationale. Des posters et des affiches remplissent une frise d’envergure, qui investit les lieux et est renouvelée périodiquement.

Le monde du théâtre, mais aussi de la couture sont des lieux d’échanges et de correspondances pour Blais. 

Une œuvre évolutive 

Ses œuvres sont présentées régulièrement dans des galeries d’art depuis 1984, et sa première exposition personnelle a lieu en 1987 au Centre Pompidou.

La toile Marin aux deux cœurs de 1982 distingue Jean-Charles Blais au sein du courant de la figuration libre, celle-ci étant considérée par les experts des maisons de vente comme emblématiques de la période.

Depuis les années 2000, le numérique devient son lieu d’expression de prédilection, ses œuvres digitales sont ainsi présentées à la collection Lambert, collection d’œuvres d’art contemporain, à Avignon sous la houlette du galeriste Yvon Lambert en 2002. 

La Pinakothek der Modernede de Munich en conserve des exemplaires. 

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.