LE CORBUSIER

Architecte, urbaniste, décorateur, peintre et sculpteur suisse naturalisé français, 1887-1965

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Le Corbusier et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste LE CORBUSIER

Le Corbusier est un artiste aux talents multiples qui a laissé derrière lui de nombreuses peintures, lithographies, dessins et meubles tels que des tables, chaises longues, sofas… Ses pièces sont aujourd’hui très prisées parmi les collectionneurs. Les prix s’échelonnent d’une centaine d’euros à près de 50 000 pour ses estampes et approchent de 100 000 euros au maximum pour les dessins et le mobilier.  Les peintures quant à elles sont estimées entre 20 000 et 5 000 000 d’euros.

Peintures et tableaux

Au cours de sa jeunesse, Le Corbusier a réalisé près de 450 peintures caractérisées par une abondance de couleurs et une grande variété de formes géométriques. Les plus recherchées s’inscrivent dans le mouvement naissant du purisme, né après la Seconde Guerre mondiale qui vise à revisiter et à simplifier l’esthétique cubiste.

Les peintures du Corbusier sont encore assez rares sur le marché et sont estimées entre 1500 et 5 000 000 d’euros. Le record de vente à été atteint en 2015 pour la peinture Femme rouge et pelote verte vendue par Phillips à 3,7 millions d’euros.

Peinture Le Corbusier

Peinture Le Corbusier estimé 80 000 – 120 000 € et vendu 87 500 en vente aux enchères chez Christie’s en 2020

Estampes et lithographies

Dans sa jeunesse, Le Corbusier s’intéresse à l’estampe. Il utilise aussi bien des méthodes traditionnelles telles que le burin ou la lithographie que des techniques novatrices comme la photocopie jusque-là utilisée à des fins architecturales. Ses eaux-fortes sont les plus recherchées et ont une cote allant jusqu’à 45 000 €.  

Lithographie Le Corbusier estimation

Une aquatinte en couleurs signée par Le Corbusier, estimée 1500 — 2000 € et vendue 2990 € par Artcurial

Dessins

Près de 8000 dessins du Corbusier ont été réalisés avant la Première Guerre mondiale. Ils servaient à l’artiste d’études très minutieuses des formes qui l’entouraient et sont ainsi vus aujourd’hui comme une genèse du travail de l’architecte. Ils sont généralement estimés entre 300 € et 180 000 €. Le record de vente dans cette catégorie est de 120 000 € pour un collage vendu en 2018 par Christie’s.

Dessin le Corbusier estimation

Dessin Le Corbusier estimé 10 000 – 15 000 € et vendu 12 751 par Artcurial en 2010

Mobilier

Fauteuils, sofas et chaises

Parmi les meubles les plus célèbres du Corbusier, les plus connus sont ceux du mobilier de salon célèbres pour leurs formes sobres leur confort exceptionnel. Le fauteuil LC2 ou la chaise longue LC4 designés dans les années 20 sont les archétypes de ce nouveau confort industriel très convoités sur le marché depuis les années 60 et sont habituellement estimés aux alentours de 200 à 2500 €.

Estimation fauteuils C2 Le Corbusier

Lot de 3 fauteuils C2 Le Corbusier estimés 2400 -3600 € et vendu 3000 € par Drouot

Estimation Chaise longue LC4 Le Corbusier

Chaise longue LC4 Le Corbusier estimée 1 500 – 2 500 € et vendue 2 574 € par Artcurial

Tables et bureaux

Les tables sont les objets du Corbusier qui ont la plus forte cote dans la catégorie mobilière. La table LC10 est un modèle iconique du designer toujours commercialisé et vendu autour de 800 euros en vente aux enchères. D’autres modèles de bureaux aux lignes très pures sont estimés entre 90 000 et 120 000 €.

estimation Table LC10 Le Corbusier

Table LC10 Le Corbusier estimée 600 – 800 € et vendue 765 € par Artcurial

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Les Jeanneret : artisan de père en fils  

Le Corbusier est né Charles-Edouard Jeanneret, fils d’un artisan émailleur et d’une artiste musicienne. Il grandit à la Chaux-de-Fonds, ville suisse du canton de Neuchâtel. Il y suit une scolarité selon la pédagogie allemande en vogue de Friedrich Froebel.

C’est au tournant du siècle, en 1900, qu’il entame une formation de graveur ciseleur au sein de l’école d’art de sa région. Il y intègre par la suite une entreprise spécialisée en industrie horlogère au sein de laquelle il réalise en tant qu’apprenti artisan un boîtier gravé, entré de nos jours dans les collections du musée des Beaux-arts de la Chaux-de-Fonds.

Affecté par une faiblesse oculaire, il rejoint la formation de Charles L’Eplattenier qui à l’appréciation de son évolution l’oriente vers l’architecture. Sa passion pour la peinture ne le quitte néanmoins jamais, il réalise au cours de sa vie des peintures à motifs figuratifs.

Le Corbusier : architecte à l’avant-garde

Après avoir voyagé en Italie, puis en Allemagne, Jeanneret est de retour dans sa région natale où il participe notamment à la réalisation de la villa Stolzer, dont il a commencé les dessins lors de son séjour à Vienne.

Missionné pour effectuer des recherches sur les bâtiments en Allemagne, cela débouche sur une collaboration temporaire auprès de l’architecte allemand Peter Behrens, également peintre et designer, ayant influencé les développements de l’architecture moderne.

En 1911 Jeanneret entame une longue série de voyages à travers l’Orient, Bulgarie, Grèce, Turquie, en compagnie de l’un de ses proches amis Auguste Klipstein, historien de l’art. Véritable périple, ce voyage est une occasion unique de découvrir, au-delà de fascinants paysages, les architectures : maisons traditionnelles, monastères des lieux qu’il visite.

C’est dans les années 1920, Jeanneret adopte le pseudonyme Le Corbusier est une référence à l’un des ancêtres de la lignée maternelle. Ayant fait ses premiers pas dans le monde du professorat en 1910, Le Corbusier tient sa première conférence à la Sorbonne en 1922.

Entre 1920 et 1930, Le Corbusier porte un grand nombre de projets : villas, ateliers, cités, dont la célèbre cité Frugès située à Pessac commandée en 1924 et exécutée à partir de 1926.

Une carrière fructueuse

Ses projets s’accordent avec la notion d’une mise en œuvre rigoureuse, peut-être en écho avec l’éducation reçue enfant. Ses propositions d’urbanisme et de réurbanisation n’emportent pas toujours l’engouement escompté, il jouit malgré tout d’une véritable notoriété par la participation aux grands chantiers de reconstruction d’après guerre.

Tenu par ses missions officielles dans le cadre de son siège au Conseil économique, qui lui octroie une visibilité par-delà les frontières, Le Corbusier s’illustre comme figure emblématique de son temps. Il est promu Chevalier de la Légion d’honneur en 1947, malgré les soupçons d’antisémitisme et de collaboration. Victime d’un incident cardiaque, Le Corbusier est décédé en 1965 dans le sud de la France.

Si le travail de l’artiste a été exposé lors de différentes manifestations, la grande rétrospective de 2015 au Centre Pompidou Le Corbusier, Mesures de l’homme, reste une exposition d’architecture — succès.  

Expertiser et vendre une oeuvre de Le Corbusier

Si vous possédez une oeuvre de Le Corbusier ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes