Léopold SURVAGE

Peintre russe naturalisé français, 1879-1968

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Léopold SURVAGE

Prix d’une peinture signée Survage : 1 500 – 80 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 300 – 6 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Leopold Survage, un artiste rythmé par les couleurs

Leopold Survage (1879 – 1968) est un peintre russe. Il commence à travailler dans une fabrique de pianos, avant d’intégrer l’Académie des Beaux-Arts de Moscou en 1901. Il expose en 1907 à l’exposition de l’avant-garde russe « Stephanos » et en 1910 à celle du « Valet de carreau ».

Deux ans avant, après avoir découvert le travail de Matisse, il décide d’aller vivre à Paris où il gagne sa vie en tant qu’accordeur de pianos. Dans cette nouvelle ville, il retrouve son ami Archipenko et il assiste alors aux cours du chef de file du fauvisme, à l’Académie Colarossi. En 1912, il présente des œuvres aux côtés des cubistes au Salon des Indépendants et puis en 1917, arrive sa première exposition, organisée par Apollinaire à la galerie Bongard.

Deux ans, plus tôt, il est parti vivre à Saint-Jean Cap Ferrat avec la baronne d’Oettingen, le temps de la guerre. C’est en Côte d’Azur qu’il rencontre Germaine Meyer, qui devient par la suite sa femme.

Il devient également membre fondateur de la Section d’or, aux côtés d’Albert Gleizes, Braque et Archipenko. Leur but est de s’occuper d’exposition en France comme à l’international, comme celle des « Maîtres du cubisme » en 1921. En 1927, il se fait naturaliser français, et en 1963, il devient Officier de la Légion d’Honneur. Ce membre de l’École de Paris disparait en 1968 à Paris.

Peintre aux inspirations diverses et éclectiques

Pendant ses années à l’Académie des Beaux-Arts de Moscou, il fréquente Larionov et Malevitch. Son travail reprend certains aspects du cubisme et s’inspire à quelques reprises de l’œuvre de Cézanne.

L’œuvre de Survage rappelle également le surréalisme de Guillaume Apollinaire et est connue pour cette capacité bien particulière de réaliser une « symphonie picturale ». Son amitié avec Apollinaire lui permet de rencontrer la baronne Hélène d’Oettingen, Picasso, Delaunay ou encore André Salmon, guidant ses pas progressivement vers le cubisme. 

Du cubisme au surréalisme, en passant par le symbolisme et le classicisme

Jusqu’aux années 1920, il combine le cubisme aux paysages avec une touche très personnelle qui plait notamment à Guillaume Apollinaire.

La couleur est très présente dans ses réalisations figuratives et symboliques, où il met à l’épreuve la tradition.

Dans les années 1920, il aime travailler le sujet de la ville avec des personnages aux formes schématiques. Son œuvre voit également le jour à travers les ballets russes, desquels il réalise les décors et les costumes parfois symboliques, parfois surréalistes.

Vers la fin des années 1920, les toiles s’assombrissent. Au cours de sa carrière, il varie les supports, laissant derrière lui : fresques, toiles, décors et costumes, illustrations d’ouvrages, œuvre sur papier et peinture monumentale. Il eut une carrière en France comme à l’international.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.