Manuel RIVERA

Peintre espagnol du XXe siècle, 1927-1995

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Manuel RIVERA

Prix d’une peinture signée Rivera : 2 000 – 90 000 €

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 500 – 3 000€

Estimation d’une sculpture : 50 – 400€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau du peintre, nos experts en tableaux sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

La peinture comme vocation

Manuel Rivera est un peintre espagnol né à Grenade, en Espagne, en 1627 et mort en 1995. 

Dès son plus jeune âge, Manuel Rivera prend des cours d’art appliqué, apprenant à peindre des nus dans le centre artistique de Grenade, sa ville natale. 

Il fréquente ensuite l’école d’art et d’artisanat de Joaquin Capulino, puis celle de Gabriel Morcillo Raya, deux peintres figuratifs actifs à Grenade. Tous deux encouragent Rivera à demander son admission à l’École des Beaux-Arts de Séville où il peint alors majoritairement des paysages. 

Une œuvre expérimentale

À partir de 1951, Rivera s’installe à Madrid où il expérimente ses premières peintures abstraites. Il y fonde le groupe expérimental El Paso, en 1957, groupe qui exerce par la suite une influence majeure sur les arts en Espagne et dans le monde.

Dans les années 1953, Rivera commence à incorporer des matériaux métalliques au sein de ses compositions, toujours à visée expérimentale. Ces « toiles de métal » sont ainsi composées de fils de fer, de barbelés, de grilles, le tout tendu sur la toile à l’aide d’accroches en métal. La lumière, les jeux de transparence, de présence et d’absence de contours sont alors les fils conducteurs de sa production. 

En 1960, les peintures deviennent moins austères, car plus colorées et centrées sur des effets d’optique et de cinétique. 

Enfin, dans les années 1970, l’œuvre de Rivera, bien que toujours abstraite, semble se concentrer sur le rapport à l’organique. L’artiste travaille ainsi différents matériaux qui permettent de faire un lien plastique et visuel avec la peau ou les viscères.  

Entre peinture et sculpture

Les diverses expérimentations de Rivera se veulent donc tant déconcertantes pour l’expérience visuelle du spectateur que pour une éventuelle classification de son œuvre. Entre sculpture et peinture, l’artiste ne cesse de surprendre, transgressant à la fois les genres et les classifications. 

Parmi ses œuvres les plus célèbres, il faut citer Albaicines (1951), une série qui marque ses débuts dans l’abstraction, Métamorphoses (1958), œuvre effectuée l’année où l’artiste abandonne les supports picturaux traditionnels pour la toile métallique, ou encore Mirrors (1967-68), une série pour laquelle l’artiste expérimente le papier de riz. 

L’œuvre prolifique de Manuel Rivera est aujourd’hui bien représentée sur le marché de l’art, les prix variant d’une œuvre à l’autre, mais se maintenant bien souvent autour des 30 000 euros. On peut, à titre d’exemple, citer Mutant Mirror n° 5, vendu 25 987 euros (Christie’s, Londres, 29 juin 2011) ou encore Méthamorphosis (Navidad), adjugée 31 491 euros (Christie’s, New York, 28 septembre 2017). 

Il faut noter que l’œuvre Espeso para una catedral est celle qui remporte le record de l’artiste aux enchères, avec un prix marteau de 139 167 euros chez Christie’s, à Londres le 7 février 2008.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.