Pedro CORONEL

Peintre et sculpteur mexicain contemporain, 1923-1985

Vous avez des questions ?

Cote, prix et estimation de l’artiste Pedro CORONEL

Prix d’une peinture signée Coronel : 60 € – 294 000 €

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 300 € – 15 000 €

Cote de l’artiste pour la vente d’une estampe : 60 € – 4 400 €

Pris d’une sculpture : 2 700 € – 10 700 €

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Pedro Coronel : peintre et collectionneur 

Peintre, sculpteur, illustrateur mexicain, Pedro Coronel naît le 25 mars 1922 à Zecantes, où il meurt en 1985. Son père et sa mère étaient des musiciens : son petit frère Rafael deviendra un peintre connu au sein des Moors

Coronel se forme à l’École Nationale de Peinture et Sculpture La Esmeralda à Mexico City entre 1940 et 1945 : il apprend la peinture et la sculpture auprès de Juan Cruz, Grancisco Zúñiga et Santos Balmori.

En 1946 il voyage aux États-Unis et en France : il vivra à Paris pendant une dizaine d’années de la fin des années 1940 aux années cinquante.

À Paris il rencontre Victor Brauner et le sculpteur Constantin Brancusi. Il expose pour la première fois à Mexico en 1954 : le diplomate mexicain Octavio Paz, lauréat du prix Nobel pour la littérature de 1990, s’aperçoit de son talent et le promeut autour du monde. Pendant les années 1960, Coronel est professeur à La Esmeralda : à ce moment il travaille avec Mathias Goeritz, Rufino Tamayo et Pedro Friedberg à l’hôtel Camino Real de Mexico City.

Tout au long de sa vie Pedro accumule une large collection d’art préhispanique, africain, gréco-romain, médiéval, graphique et égyptien : il réussira à s’adjuger des œuvres par Goya, Picasso, Miró et Chagall. 

Génération de la Rupture

Pedro Coronel participe à la Génération de la Rupture, un mouvement dont faisaient partie Santos Balmori et Rufino Tamayo. Cette courante avait comme ambition de réinventer la peinture mexicaine des fondements, afin de trouver une nouvelle manière de relier le passé au présent. Pedro Coronel sera influencé par l’Expressionnisme, Picasso et par les thèmes et coloris de l’art préhispanique qu’il collectionnait, mais aussi par des murales Mexicains. L’influence abstraite de Rufino sera plus marquée dans ses travaux initiaux. 

Les angoisses humaines et l’abstraction : l’œuvre de Pedro Coronel 

Débutée en tant que sculpteur, la carrière de Pedro Coronel évoluera vers la peinture. La plupart de sa production se situe entre 1949 et 1984 : l’œuvre consiste essentiellement d’huiles sur toile et isorel, mais aussi de sculptures en onyx et sable.

Au tout début, il travaillera à Paris avec Victor Brauner et avec le sculpteur Constantin Brancusi : l’ascendant de la sculpture se verra dans le traitement formel des tableaux.

Les thèmes majoritairement traités sont les peurs de l’être humain, mais aussi la sensualité et l’érotisme, comme l’on peut voir dans la « Venus Mexica » et dans « La dama de las frutas » de 1949. Pedro Coronel tendra, enfin, vers l’abstraction : ses œuvres juxtaposent réalité et fantaisie, épisodes de la vie quotidienne et mythologie. L’œuvre tardive de Coronel est caractérisée par un fort usage des couleurs : on y voit encore l’enseignement de Rufino Tamayo.  

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes