Stanislas Lami

Sculpteur et historien de l’art français - XIX siècle, 1858-1944

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Stanislas Lami

Sculpture : 200 – 50 000€

Si vous souhaitez faire estimer une sculpture signée du sculpteur Lami, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un contexte familial déterminant

Stanislas Lami est issu d’une lignée d’artistes. Son père, Alphonse Lami est sculpteur, et s’intéresse à un champ disciplinaire élargi : égyptologie, anthropologie, anatomie. Son grand-père, François-Xavier Bidault est un peintre spécialisé dans la représentation de paysages. 

Ayant reçu une formation au sein de l’atelier d’Albert Lebourg peintre de figures et de paysages, Stanislas choisit d’embrasser la carrière de sculpteur à l’image de son père. 

Après son mariage avec Émilie Sedelmeyer en 1871, s’ajoute à ce cercle familial prégnant, la figure du marchand et éditeur d’art Charles Sedelmeyer, dont l’intérêt pour les recherches historiques de son gendre ira croissant.

Ce cercle familial, d’intimes, détient un rôle crucial pour Lami, établissant des résonances à la fois au niveau de son éducation et sa formation artistique, et dans le déploiement de sa pratique statuaire. 

Le sculpteur, qui reçoit son admission à la Société des artistes français en 1883, aura par ailleurs l’occasion d’exposer à de nombreuses reprises au Salon des artistes français entre 1882 et 1942. Sa présence lors de manifestations à l’étranger, Munich, Chicago ou encore Bruxelles, est également attestée à la fin du XIX siècle. 

L’ambition encyclopédique 

Au plus proche de la matière qui l’anime, Lami est également érudit de son temps. Cette “double nature” sert notablement ses ambitions à la fois personnelle et artistique. 

Dans cette lignée, il se distingue au regard de ses recherches en histoire de la sculpture, dont l’objet tient à la compilation des sculpteurs français depuis l’Antiquité jusqu’au XIXe siècle, sous le format d’un dictionnaire en plusieurs volumes. Ce projet d’envergure l’occupe entre 1884 et 1921, et il ne parvient guère à achever son recensement concernant la période qui lui est la plus contemporaine. 

Cette entreprise est initialement motivée par la multiplication des recherches et travaux d’archives à son époque, et au regard des lacunes concernant la statuaire dans le champ de l’histoire de l’art de son temps.

Une moindre postérité, des lacunes documentaires 

Bien que sa production de statuaires ait été modeste, certaines de ses œuvres font partie des collections de musées nationaux. Sa première œuvre acquise au Salon des artistes français par l’État en 1892, est une sculpture de chien en marbre gris, entré depuis les années 1986 dans les collections du musée d’Orsay.

L’artiste offre par ailleurs de son vivant l’une de ses œuvres, Masque de Berlioz datant de 1884, celui-ci est conservé à la bibliothèque nationale de l’Opéra de Paris.

Apprécié pour l’élégance et la sobriété de ses sculptures, Stanislas Lami reste néanmoins aujourd’hui encore en marge des écrits historiques.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.