Wassily KANDINSKY

Artiste protéiforme, poète, peintre, graveur et théoricien de l’art, 1866-1944

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Wassily KANDINSKY et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Wassily KANDINSKY

Prix d’une peinture signée : 100 000 – 30 000 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 4 000 – 400 000€

Prix de vente d’une lithographie : 80 – 10 000€

Qui est Wassily KANDINSKY ?

Vassily Kandinsky est un artiste protéiforme, poète, peintre, graveur et théoricien de l’art. Il a été naturalisé français mais est parfois qualifié de Russe Allemand car il effectue sa formation en Allemagne. Il est communément considéré comme un des pionniers du passage de la figuration aux abstractions, au même titre que Piet Mondrian et Kasimir Malévitch. Très actif, il est à l’origine de plusieurs groupes importants comme Der Blaue Reiter en 1911, qu’il forme avec ses amis Franz Marc et August Macke et qui visait à développer l’expression des sentiments par des couleurs libres. Il retourne en Russie pendant la guerre, entre 1914 et 1921, puis revient en Allemagne et en France. 

Le chemin vers l’abstraction lyrique

On observe très tôt dans sa peinture la perte du cerne noir qui entoure les figures. Elle favorisera son passage à l’abstraction que l’on situe au début des années 1910. Kandinsky s’essaie d’abord aux différentes avant-gardes artistiques : il s’intéresse à l’approche géométrique de la représentation de Paul Cézanne, puis se passionne pour les Fauves et la capacité qu’ils confèrent à la couleur d’inventer des ombres expressives. De cette époque date notamment Automne en Bavière, 1908, Centre Pompidou qui représente une vision subjective de l’automne couchée sur la peinture, faite de rythmes colorés, d’aplats contrastés et de simplification des formes. 

Kandinsky offre toujours dans ses œuvres une place très importante à la poésie, au symbolisme et à la musique. Ainsi, en 1910 il écrit Du Spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier, où il explique les sources lui permettant de créer un nouveau vocabulaire artistique : la philosophie et la science ont une place importante, mais la musique est réellement la première source d’inspiration du peintre. Elle donnera d’ailleurs son nom au style de Kandinsky, qualifiée d’abstraction lyrique. La musique dodécaphonique lui inspire trois grandes séries de peintures de 1910 à 1914 : Impressions, Improvisations et Compositions dans lesquelles, au fur et à mesure, il s’éloigne de tout référent figuratif pour créer des toiles à la manière d’une œuvre musicale, présentant plutôt des mouvements de couleurs. 

Le grand saut vers l’abstraction

Une anecdote raconte qu’un jour, rentrant dans son atelier, Kandinsky ne reconnut pas une de ses toiles, posée à l’envers ; ce fut un élément déclencheur pour lui, il en vient à penser que le sujet et l’objet représentés nuisent à l’œuvre puisqu’ils induisent un sens. Il pense que l’abstraction lui permettra de se délivrer du sujet pour devenir une œuvre spirituelle universelle. Ce monde parallèle pourra ainsi être approprié par le spectateur.

Son passage à l’abstraction se fait donc par la couleur et la dissolution indépendante des formes colorées, engendrant la disparition de l’objet. Étude pour Composition VII, 1913, Centre Pompidou, est considérée comme la première œuvre abstraite de l’artiste ; on y voit déjà sa préférence pour « l’anti-géométrie » et le bouillonnement organique qui se place aux antipodes de l’œuvre de Piet Mondrian. 

Le retour du référent figuratif

À la fin de sa vie, il réintègre des éléments figuratifs, mais inventés, issus de cultures anciennes ou de la science cellulaire. Bleu de ciel, 1940, Centre Pompidou, est des chefs-d’œuvre de cette dernière période, qui influencera nombre d’artistes tel Joan Miró, Hans Arp et Alexandre Calder. L’abstraction de Kandinsky tend donc à représenter l’invisible par le biais de la couleur et de la musique, en travaillant notamment toute sa vie sur les effets de la synesthésie. Son œuvre est mondialement reconnue, au point qu’une des toiles de l’artiste, Rigide et courbé, 1913, a été adjugée en 2016 plus de 23 millions d’euros chez Christie’s, établissant le record d’enchères pour l’artiste. 

Reconnaître la signature de Wassily KANDINSKY

Comme beaucoup d’artistes, Wassily KANDINSKY ne signait pas la totalité de ses œuvres. Cependant, vous retrouverez ci-dessous un exemple de signature afin de vous faire une première idée. Des variantes de cette signature existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

expertise Kandinsky

Expertiser et vendre un tableau de Wassily KANDINSKY

Si vous possédez un tableau de Wassily KANDINSKY ou tout autre sculpture, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes