Alfred COURMES

Peintre français, 1898-1993

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Alfred Courmes et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Alfred Courmes

Prix d’une peinture signée Alfred Courmes en vente aux enchères : 500 – 60 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 150 – 500 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 200 – 12 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Alfred Courmes, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Alfred Courmes 

Alfred Courmes est un peintre français, né le 21 mai 1898 à Bormes-les-Mimosas, et décédé à Paris le 8 janvier 1993. 

Il est le seul élève de Roger de La Fresnaye. À la suite de son apprentissage artistique, il s’installe à Paris en 1925, et expose au Salon des indépendants et au Salon d’Automne la même année. 

L’art de Courmes est très reconnaissable par ses reprises de thèmes classiques passés sous le regard du monde contemporain. Ceci lui vaudra diverses commandes comme en 1937, pour le pavillon de la manufacture de Sèvres à l’Exposition internationale de Paris avec l’œuvre Le Toucher

Diverses influences

Courmes est un artiste qui fait se confronter deux visions bien distinctes de l’art. En effet, graphiquement son art est tout d’abord influencé par l’esthétique cubiste. Il peint en effet dans les années 1920 de nombreux portraits et natures mortes cubistes. 

Néanmoins, Courmes va avoir une large culture visuelle notamment des œuvres classiques. En outre, il déménage à Ostende en 1922 où il va fréquenter Constant Permeke, et Félix Labisse, où il va découvrir les grands peintres modernes flamands à l’instar de Van Eyck, de la dynastie Brueghel ou encore de Dürer. 

Ainsi le peintre mélange les sources d’inspirations dans ses œuvres en reprenant les thèmes mythologiques et religieux détournés à de manière satyrique, ou sous une vision sexualisée voir érotique. Ses iconographies de prédilection sont entre autres les grands mythes grecs, ainsi que les représentations des saints ou du Christ en croix. Ceci est le cas du Saint-Sébastien réalisé en 1936 qui lui fait gagner le prix Paul Guillaume.

Le vocabulaire pictural de Courmes en plus des thèmes évoqués ci-dessus, emploie aussi des éléments contemporains. Effectivement il est courant de trouver des vêtements du XXe siècle, des éléments publicitaires connus des contemporains, ou encore des reprises de photographies criminelles. Ainsi il fait des analogies et anachronismes déroutants, le montrant comme un artiste inclassable. C’est un artiste avec une grande culture classique, mais avec un sens de l’humour et de la pensée très particulier, entre réel et absurde.

Une reconnaissance internationale

Dès le début de sa carrière artistique, Courmes participe à de multiples expositions de groupement d’artistes. Entre autres, on peut mettre en avant l’Exposition surréaliste de Lille de 1946, à laquelle il participe avec Magritte et Clovis Trouille. De même il est présent à l’exposition Mythologies Quotidiennes du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris en 1976, ainsi qu’à l’exposition Les Réalismes entre révolution et réaction 1919-1939 au Centre Georges-Pompidou.  

Enfin, Alfred Courmes réalise des œuvres majeures pour l’étranger telles que La France heureuse, datée du 21 juillet 1939 : un projet de deux ans de travail pour l’ambassade de France à Ottawa au Canada en compagnie d’autres artistes. C’est un peintre présent dans le monde entier, dans les institutions muséales telles que le Musée national d’Art Moderne de Paris ou au Musée d’Alger ; ainsi que dans plusieurs collections privées internationales où sont jalousement conservés tableaux, dessins, aquarelles ou lithographies. 

Actuellement sur le marché de l’art, les dessins d’Alfred Courmes se vendent aux alentours de 1000 €. Ses dessins à l’aquarelle sont estimés à plusieurs milliers d’euros, souvent proches des 2000 à 4000 €. Ses tableaux pour leur part ont des prix plus grands en fonction de leur symbolisme, ils oscillent entre 8 000 et 25 000 €. 

Reconnaître la signature de Alfred Courmes

Alfred Courmes fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Alfred Courmes

Expertiser et vendre une œuvre de Alfred Courmes

Si vous possédez une œuvre de Alfred Courmes ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.