GILLET

Peintre et graveur français, 1924-2004

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Roger-Edgar Gillet et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Roger-Edgar Gillet

Prix d’une peinture signée Gillet en vente aux enchères : 130 – 15 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 25 – 450 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 60 – 3 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture :  200 – 2 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Gillet, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une enfance académique 

Né à Paris le 10 juillet 1924 et mort le 2 octobre 2004 à Saint-Suliac, Roger-Edgar Gillet est un peintre et un graveur français. 

Il peint depuis l’âge de douze ans et suit des cours de gravure en médaille à l’école Boulle de 1939 à 1943 ainsi que les cours de Maurice Brianchon à l’École nationale supérieure des arts décoratifs. 

Roger-Edgar Gillet enseigne également à l’académie Julian de 1946 à 1948. 

Plusieurs mouvements : l’abstraction lyrique et l’art figuratif 

L’artiste présente sa première exposition personnelle en 1953 à Paris. Son œuvre est au début sensible à l’esthétique abstraite et l’artiste participe aux diverses expositions organisées par le critique Michel Tapié. Mais Roger-Edgar Gillet va être, au fur et à mesure, associé à l’abstraction lyrique européenne aussi nommée art informel. Il s’agit d’une tendance à l’expression directe de l’émotion individuelle (par opposition à l’abstraction géométrique et au constructivisme). D’autres peintres comme Georges Mathieu ou Jean Fautrier sont également associés à ce mouvement. 

En 1957, l’artiste rejoint la Galerie de France avec d’autres jeunes peintres et y effectue trois expositions personnelles. Cependant il va peu à peu s’éloigner de l’abstraction pour se tourner au milieu des années 1960 vers la figuration. L’humanité va alors devenir un sujet central de son œuvre. 

Roger-Edgar Gillet s’inspire de la peinture religieuse puisqu’il s’inspire de certaines scènes comme la crucifixion ou encore la Cène, mais il puise également son inspiration dans la nature puisqu’il va peindre des paysages. Sur le plan esthétique, il a des affinités avec Goya, mais également avec le flamand James Ensor. Ainsi il peut, de cette manière, être rattaché à la nouvelle figuration et au courant expressionniste. 

En 1967, l’artiste fait partie du comité de Sélection du Salon de mai et participe à la réalisation d’une fresque collective à La Havane un an après. 

La plupart de son œuvre se concentre principalement sur le portrait. Lui-même affirme notamment avoir essentiellement « tyrannisé le portrait », mais il s’est aussi intéressé à d’autres sujets comme les villes et la nature. Dans tous ses portraits, il s’attache à donner une figure très expressive à ses personnages. 

À partir des années 1990, l’artiste peint principalement des paysages maritimes. 

Il peut également être comparé à Daumier du fait de son affection pour les couleurs terreuses et blafardes ainsi que pour son travail de la matière picturale. 

Sa peinture est souvent décrite comme charnue, sarcastique et ample. Par sa manière subtile de poser la peinture sur la toile, son épaisseur, sa teneur, mais surtout quant à la lumière blafarde qu’il donne à ses œuvres, son style se reconnaît immédiatement. 

Un excellent parcours 

S’il reste un artiste relativement discret durant sa vie, il reste néanmoins un acteur majeur de la peinture contemporaine française. Il reçoit en 1954 le prix Fénéon et en 1955 le prix Catherwoord qui le propulse notamment aux États-Unis. Il a également réalisé des gravures et son art est exposé partout en Europe. Il effectue de nombreuses expositions personnelles comme celles de 1954 Galerie La Licorne en Belgique ou celle du musée de l’université d’Oklahoma aux États-Unis en 1990. Ses œuvres ont notamment été proposées aux enchères à plusieurs reprises, avec des prix réalisés allant de 160 euros à 60 800 euros selon la taille et le support de l’œuvre.

Reconnaître la signature de Roger-Edgar Gillet 

Roger-Edgar Gillet fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

signature roger-edgard gillet

Expertiser et vendre une œuvre de Gillet

Si vous possédez une œuvre de Roger-Edgar Gillet ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.