BERARD

Peintre, illustrateur, scénographe et décorateur français, 1902-1949

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Christian Jacques BERARD et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Christian Jacques BERARD

Prix d’une peinture signée Christian Jacques BERARD en vente aux enchères : 200 – 38 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 20 – 400 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 30 – 9 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Christian Jacques BERARD, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un artiste mondain à Paris

Christian Jacques Bérard, surnommé « Bébé » par ses amis à cause de son visage joufflu et de ses grands yeux clairs, est un peintre, illustrateur, scénographe, décorateur et costumier français originaire de Paris, où il naît en 1902. Fils d’architecte, il grandit dans un milieu bourgeois et s’initie très tôt à l’art au sein des académies parisiennes Ranson et Julian. 

Dès l’âge de 18 ans, le jeune Bérard expose ses premières créations dans les galeries parisiennes, notamment celle de Christian Dior. Il collabore également avec le décorateur français de style Art déco Jean-Michel Frank, avec qui il réalise des panneaux peints et des dessins de tapis qui ont inspiré les créations de Coco Chanel et Nina Ricci. 

Christian Bérard mène une vie mondaine, et ses talents multiples font de lui un homme très demandé dans la capitale française : sa personnalité fantasque et son charisme lui permettent d’acquérir une grande influence dans le milieu artistique dans l’entre-deux-guerres. Il fait notamment partie du groupe des « néo-humanistes », un genre pictural qui s’oppose au cubisme pour réinterpréter les lignes courbes de la Renaissance. 

Décors et costumes de théâtre

À partir des années 1930, Christian Bérard se consacre au monde du théâtre où il crée de nombreux décors et costumes. De grands metteurs en scène tels que Louis Jouvet, Jean-Louis Barrault, Jean Cocteau (La machine infernale, 1934), Marcel Achard (Le Corsaire, 1938) et Jean Giraudoux (Ondine, 1939) le sollicitent. Bérard travaille aussi pour la mise en scène de ballets aux côtés de Serge Lifar, Léonide Massine et Roland Petit. 

Dans les années 1940, Cocteau fait appel à Christian Bérard pour la création des costumes et décors de ses films mythiques : La Belle et la Bête (1946), L’aigle à deux têtes (1948), Les parents terribles (1948). Couronné de succès, l’artiste atteint l’apogée de sa carrière et devient l’un des grands noms de la mode parisienne. Il inspire et encourage de grands couturiers comme Christian Dior et Yves-Saint-Laurent et ses dessins de mode apparaissent dans les grands magasines Vogue et Harper’s Bazaar

Il décède brusquement au sommet de sa gloire, en pleine répétition des Fourberies de Scapin mises en scène par Louis Jouvet, en 1949. 

Un artiste aux talents multiples 

L’œuvre extrêmement riche et variée de Christian Bérard est constituée à la fois de costumes de théâtre et de cinéma, de croquis et de dessins représentant des scènes tragiques qui l’inspiraient dans sa création, de maquettes et panneaux de décors, de modèles de tissus et de dessins de scènes, d’illustrations (l’œuvre complète d’Arthur Rimbaud), et de peintures de portraits au style néo-humaniste. 

Son regard contemporain et son style innovant, surréaliste parfois, lui ouvre les portes de multiples collaborations artistiques. Très marqué par les esthétiques d’avant-garde, Bérard privilégie les représentations de fantômes et de ruines à l’aspect onirique, dans un style épuré aux importants contrastes de couleurs. 

Très diverses, ses créations à l’encre de Chine, à l’aquarelle gouachée ou au stylo sont régulièrement vendues aux enchères pour des prix variables, pouvant aller de quelques dizaines d’euros, à plusieurs milliers. Ainsi, une gouache aquarellée sur papier rouge signée, figurant son projet de décors pour la scène de « La belle endormie » dans la pièce Les forains a été vendue 4 125 euros. L’une de ses peintures originales à l’huile sur toile intitulée Portrait de Pierre Loeb (1927-28) a été vendue 18 749 euros. Il est important de noter que certaines de ses œuvres ne sont pas signées, car l’artiste n’aimait pas toujours mettre son nom en bas des pages qu’il dessinait.

Reconnaître la signature de Christian Jacques BERARD

Christian Jacques BERARD fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Christian Jacques BERARD

Si vous possédez une œuvre de Christian Jacques BERARD ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.