Jean COCTEAU

Romancier, dramaturge, poète, cinéaste, peintre, dessinateur, lithographe, céramiste et tapissier français, 1889-1963

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Jean COCTEAU et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Jean COCTEAU

Prix d’une peinture signée Jean COCTEAU en vente aux enchères : 100 – 15 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 10 – 9 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 25– 30 000 €

Cote de l’artiste pour une céramique :  30 – 7 000 €

Prix des tapisseries de Jean COCTEAU : 400 – 3 500 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Jean COCTEAU, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un artiste insatiable 

Né le 5 juillet 1889, Jean Cocteau est un artiste à plusieurs facettes : poète, dessinateur, dramaturge et cinéaste, il multiplie les supports et les moyens d’expression. 

Il grandit dans un milieu aisé avec sa grande sœur et son grand frère et découvre le théâtre et le cinéma dès ses cinq ans. Alors qu’il n’a que quinze ans, son père se suicide, laissant une grande blessure à l’artiste. 

Peu scolaire, Jean Cocteau se fait renvoyer du lycée Condorcet et passe son baccalauréat deux fois. C’est par la poésie et la dramaturgie que Jean Cocteau se démarque et entre dans la scène artistique de Paris. À seulement vingt ans, il publie son premier recueil de poèmes (La Lampe d’Aladin) qui rencontre un franc succès au sein des milieux artistiques parisiens. 

Fasciné par les ballets russes, il délaisse la poésie pour un temps et se rapproche des arts plus graphiques ainsi que de la scénographie (Le Dieu bleu, ballet de 1912). 

Peu présent sur la scène politique, Jean Cocteau ne prend pas parti. Il participe à la Première Guerre mondiale en tant qu’ambulancier, mais revient vite à Paris du fait de sa santé. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il se déclare comme pacifiste. Décrit comme la « muse française », ses œuvres comme La Machine infernale, ne sont pas censurées lors de l’Occupation afin de ne pas faire peser une censure trop lourde selon le gouvernement allemand. 

Apprécié et talentueux, Jean Cocteau est invité à beaucoup d’évènements notamment en tant que président du jury du Festival de Cannes en 1953 et 1954. 

Il décède dans sa maison de Milly-la-Forêt le 11 octobre 1963, peu de temps après avoir appris la mort d’Édith Piaf dont il était proche. 

À la poursuite de la modernité 

Mondain, Jean Cocteau est une figure caractéristique de la scène artistique parisienne. Il collabore à beaucoup de projets tous les plus différents et variés les uns que les autres. Une telle diversité lui permet de côtoyer les milieux artistiques pointus et les plus en vogue. 

En effet, Jean Cocteau s’inspire des courants artistiques émergeant de son temps. Son premier changement qualifié de radical est son rapprochement de l’avant-garde cubiste et futuriste après l’écriture de ses premiers recueils de poésie. 

Si Jean Cocteau n’appartient pas en tant que tel à un courant ou mouvement précis, il est proche des dadaïstes ainsi que du groupe « Les Six » composé de compositeurs avec qui il est lié par l’amitié. 

À la suite de déboires amoureux, Jean Cocteau devient accoutumé à l’opium. Sa relation avec cette drogue influence grandement ses œuvres notamment celles réalisées dans les périodes de sevrage (Les Enfants Terribles). 

Il reste aujourd’hui de Jean Cocteau est un nombre incalculable d’œuvres. Sur tous les fronts, il s’est adonné autant à la littérature, à la peinture, au graphisme qu’au cinéma ou au théâtre, mais aussi à la céramique. 

 Les enfants terribles, une œuvre mixte

Publié en 1935, l’album Soixante dessins pour « les enfants terribles » est une œuvre liée au livre Les enfants terribles, œuvre majeure de Jean Cocteau. Alors que le livre est publié en 1929, l’artiste exprime le désir de faire « déborder » le livre. Il écrit dans même dans la préface de l’album que « ces dessins s’adressent au public qui a fait plus que lire, qui l’a reçu comme la boule de neige de Dargelos ». Faisant écho à l’immense succès du roman, il transcrit l’urgence de s’exprimer dans des dessins à la plume réalisé dans un style rapide et brutal. Ceux-ci sont caractéristiques des œuvres graphiques de Jean Cocteau qui se veulent épurées, et avec quelques touches de couleurs. 

De nombreuses illustrations et dessins de l’artiste sont présents sur le marché de l’art pour un prix compris entre 1 000 euros et 8 000 euros. Il est possible de retrouver beaucoup de céramiques également du fait que Jean Cocteau en a créé plus de 300 sur la période de 1957 à 1963.

Reconnaître la signature de Jean COCTEAU

Jean COCTEAU fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Jean COCTEAU

Si vous possédez une œuvre de Jean COCTEAU ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.