Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Comment reconnaître un livre de valeur ?

La valeur d’un livre peut être subjective en fonction de la personne qui l’a entre les mains, car sa valeur est dictée par un aspect « sentimental » et qui est donc purement personnel. En effet, un livre qui peut paraître anodin pour certains et un véritable trésor pour d’autres, car il peut s’agir de la dernière édition manquante à sa collection. 


es contes de Beedle the Bard, J.K. Rowling vendu à 2,7 millions d’euros en 2007

Pour autant, il existe des livres dont la valeur est certaine, la valeur pécuniaire et commerciale, j’entends. Voici quelques astuces pour reconnaître un livre de valeur, au détour d’une librairie spécialisée ou de la brocante de votre quartier. La valeur d’un livre ne peut se résumer à son ancienneté. Un ouvrage ancien peut être d’une grande valeur, pour autant un ouvrage d’une grande valeur n’est pas nécessairement très ancien. Suivez le guide ! 

L’observation est la clé 

L’observation du livre est quelque chose de primordial, avant même d’en découvrir le contenu, il faut regarder la façon dont il est fait. Les livres rares sont cousus et non collés, c’est une technique ancienne qui est un indice important. De même pour la couverture du livre, qui aura plus de valeur si elle est en cuir ou en vélin rehaussé de fils d’or, qu’en papier ou en carton. La valeur du livre, ne répond dans ce cas qu’au bon sens et à la logique. 

De même il faut s’attarder sur la qualité du papier. Est-il fabriqué à partir de papier d’usine ou à partir de papier filigrané (motifs apparaissant en transparence sur le papier) ? Ce dernier, à, vous vous en doutez plus de valeur car cela traduit une attention toute particulière apportée à la confection de cet ouvrage. 

Raconte-moi une histoire, ton histoire 

Chaque ouvrage, d’autant plus s’il est ancien renferme une histoire, son histoire. Du début de sa vie à aujourd’hui, le livre peut avoir connu différentes provenances plus ou moins particulières. Un ouvrage édité en de nombreux exemplaires n’a pas une grande valeur, car la rareté crée la valeur. Il faut alors savoir si ce livre est un tirage limité, s’il a été réédité, et s’il parait encore. Ces données permettront d’identifier la valeur de l’ouvrage. 

Les oiseaux d’Amérique, James Audubon, seulement 100 exemplaires de ce livre existent dans le monde.

Quand bien même, un ouvrage édité en des centaines de milliers d’exemplaires peut avoir de la valeur en fonction de sa date d’édition. Plus la date d’édition est ancienne, plus rares sont les ouvrages en bon état, et plus ces derniers ont une grande valeur puisque rares. 

Il faut également se renseigner sur l’éditeur du livre. Une bande dessinée Astérix a plus de valeur lorsqu’il a été publié sous l’édition Dargaud que sous l’édition Hachette, car plus ancienne et donc plus recherchée par les collectionneurs. 

Succès d’auteur et auteur à succès  

Les recherches sur un livre en particulier pour déterminer sa valeur, doivent s’orienter vers l’importance de l’ouvrage à l’époque où il a été produit. Il existe des ouvrages qui ont développé ou révélé de nouvelles méthodes scientifiques, relaté un fait historique inconnu ou explicité sous un nouvel angle. 

Aussi, l’auteur de l’ouvrage a son importance. Le premier roman d’un auteur à succès dont la popularité a traversé les siècles, et est admiré pour sa plume, aura toujours plus de valeur qu’un livre tombé dans l’oubli dès sa publication. 

Couverture du Premier Folio de William Shakespeare

Des dédicaces et autres inscriptions peuvent permettre de reconnaître un livre de valeur. S’il est signé de la main du romancier ou de l’écrivain qui l’a publié, alors ce livre devient un objet unique de collection, à condition toutefois que sa signature n’apparaisse que dans un nombre limité d’exemplaires, et que la signature ne soit pas post datée ou fausse. En Juillet 2019, le roman « From the earth to the moon » (de la Terre à la Lune) de Jules Vernes, édition 1922 et signé par 10 astronautes de la mission Apollo a été adjugé pour la somme de 40 000, multipliant ainsi par dix son estimation basse. 

Partager l'article sur :