Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Comment reconnaître un meuble ancien par son style et sa fonction ?

Reconnaître un meuble ancien : identifier la fonction

Identifier la fonction d’un meuble est un premier indice permettant d’identifier la période historique auquel il se rattache. S’il existe en effet un mobilier dit de base, commun à toutes les époques, comme les tables, les chaises et les lits, certains meubles sont néanmoins liés à un style spécifique, lui-même directement associé à une époque. Ainsi, le style rococo se caractérise par une spécialisation des usages et l’invention d’un mobilier particulier (la commode, la chiffonnière, la table de toilette, le secrétaire, la table d’ouvrage, la table de jeu, le meuble d’encoignure…) témoignant de l’importance croissante que prend le confort sur l’apparat, primordial au siècle classique (table de milieu, le « pied de trumeau » [aujourd’hui, console, le guéridon porte-lumière, etc.]. De même, à la fin du XIXe siècle, on voit se multiplier, dans les intérieurs, les meubles fonctionnels comme le mobilier industriel ou plus récemment le mobilier design qui apparaissent comme caractéristiques de cette période. 

De manière générale, pour identifier leurs fonctions, on classe les meubles en quatre catégories. 

  1. Les meubles d’apparat pour les familles royales caractérisés par la valeur de leurs matériaux, la finesse des ornements et détails.
  2. Les meubles d’ébénisterie pour la classe sociale aisée ou des riches dont les plus grands ateliers sont ceux des grandes villes [faubourg Saint-Antoine à Paris.]
  3. Les meubles bourgeois, plaqués ou en bois brut, plus économique. 
  4. Les meubles plus rustiques, principalement utilisés par les masses paysannes, réalisés avec des matériaux moins onéreux [ex. Le coffre rustique fait de pin ou de mélèze.]

Reconnaître un meuble, reconnaître un style 

Dater un meuble et donc faire état de son ancienneté, c’est aussi reconnaître un style particulier. Reconnaître un style implique une identification 1. De la fonction du meuble 2. Des matériaux utilisés 3. De sa structure formelle 4. Des détails et ornements liés à des techniques spécifiques. Une connaissance de l’atelier de production du meuble permet également de le rattacher à un certain style. Ainsi, le mobilier de style dit Empire, caractérisé par un « retour à l’antique », se distingue par le recours à » une composition géométrique et la symétrie et des motifs tels que sphinx, griffons, glaives, couronnes de laurier, casques, Victoires ailées, etc. tandis que les meubles de style Louis XV se singularisent, entre autres, par l’apparition du pied galbé, l’abandon de la marqueterie au profit du frisage, l’insertion d’éléments de bronzes souvent finement ciselés et dorés au mercure ou encore l’emploi de soieries fleuries. 

Meuble ancien ou… imitation

Toutefois, si un meuble peut apparaître comme ancien, attention de ne pas se laisser prendre par un faux. Il convient toutefois de distinguer le meuble d’époque de la copie ancienne et du faux.

1.  Le meuble d’époque est l’objet originel, pourvu des caractéristiques spécifiques à son époque, des matériaux utilisés aux techniques employées.

 2. La copie d’un meuble n’est pas nécessairement un faux. Au XIXe, de grands ébénistes comme Sormani reproduisent de meubles du XVIIIe siècle tandis qu’à la Belle Époque, beaucoup de copies de meubles de style sont vendues dans les grands magasins. La copie est alors reconnue comme telle et le prix est fonction de cela. 

3. Le faux est le fruit du travail d’un faussaire, dont le but est de faire passer un meuble récent pour un meuble d’époque en ayant recours à des techniques pour vieillissement par exemple pour donner l’illusion d’une ancienneté.

Partager l'article sur :