Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Comment reconnaître un objet en argent ?

L’argent est un métal dit précieux ou semi-précieux de couleur gris clair, ductile et brillant. Le métal argenté correspond à l’élément chimique Ag, de numéro atomique 47, de masse atomique 107.86, de densité 10,5 selon le tableau de Mendeleïev. En alliage avec le cuivre, l’argent fond à 960 °C. En Europe, l’argent est très tôt utilisé pour décorer certains cabinets ou pour orner certains meubles et certaines vaisselles. On désigne d’ailleurs par « argenterie », l’ensemble des vaisselles, couverts et ustensiles en argent ou en métal argenté.

Argent brut

En Espagne et en Suède, c’est dès le XVIe siècle que des meubles recouverts d’argent ciselé voient le jour tandis qu’en France, à la même époque, Gabrielle d’Estrée, la favorite d’Henri IV, fait réaliser les premiers meubles en argent. Dans les pays honorant la déesse de la lune, l’argent lui est associé, revêtant dès lors une valeur symbolique. On distinguera aussi les objets en argent des objets argenté qui sont simplement recouverts d’argent par la technique dite de l’argenture. L’argenture recouvre toute une gamme de procédés : le métal peut être recouvert d’une feuille d’argent (donc plaqué), deux plaques, l’une de cuivre, l’autre d’argent, peuvent être soudées ensemble avant d’être travaillées (technique anglaise), et enfin, l’argenterie électrochimique, mise au point après 1836 consiste à immerger un objet dans une solution de chlorure d’argent. 

Reconnaître l’argent : quelques testes pratiques 

Quelques tests pratiques vous permettent de procéder vous-même à la reconnaissance d’un objet en argent.

  • L’aimant L’argent n’étant pas un métal magnétique, il n’est donc pas attiré par l’aimant. Si attraction il y a entre l’aimant et l’objet, celui-ci peut certes contenir du métal argenté, mais il n’est pas en argent pur.
  • Le son Un son semblable au tintement d’une cloche est le signe d’un objet en argent pur
  • Le glaçon Le pouvoir conducteur de l’argent étant assez fort, il est donc apte à faire fondre des éléments comme des glaçons du fait de sa bonne conductivité thermique. 
  • L’eau de javel Compte tenu de son fort pouvoir d’oxydation, la javel peut ternir l’argent et/ou noircir l’argent lorsqu’elle est délicatement appliquée à l’aide d’un coton-tige. Ce test ne permet toutefois pas de distinguer un objet en argent pur d’un objet contenant de l’argent. 

Reconnaître l’argent : une expertise fondée sur une histoire de la matière 

estimation bijoux argent
Table des poinçons pour l’argent

Le poinçon est le premier indice fiable pour garantir la nature de l’objet en argent pur. Les poinçons d’argent, présent dans l’orfèvrerie religieuse et civile, sont très anciens : ils renseignent sur la qualité du métal, la date, le lieu d’exécution de la pièce, ainsi que sur l’auteur et le maître orfèvre de la pièce. Pour une pièce composée de plusieurs parties, les poinçons doivent être apposés sur chacun des éléments. En France, le contrôle de la fabrication des objets en métal précieux par les jurandistes date du Moyen Âge (1275) : il s’agit non seulement de préserver les acheteurs d’une éventuelle arnaque, mais aussi d’établir la preuve du paiement sur impôt du métal précieux. Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, il est établi que 4 poinçons doivent figurer sur la pièce :

1. le poinçon personnel du maître

2. le poinçon du jurande (ou de maison commune), apposé par le juré-garde de la maison commune des orfèvres, reconnaissant le titre de l’ouvrage en cours
3. Le poinçon de charge (preuve de la soumission de l’orfèvre à la taxe perçue pour l’État)

4. Le poinçon de décharge, apposé une fois l’ouvrage terminé, il est l’aval donné par les représentants de l’État ayant constaté que l’orfèvre s’était acquitté de l’impôt.

L’histoire de l’impôt suit les tumultes de l’histoire politique française : la Révolution de 1789, qui entraîne l’abolition des privilèges, entraîne également l’abolition des orfèvres, et ainsi la garantie sur l’or et l’argent. Les poinçons modernes entrent en service le 10 mai 1838.

Les ouvrages d’argent vendus en France portent alors :

1. le poinçon de maître (en losange) 

2. le poinçon de garantie : tête de Minerve pour les gros ouvrages, tête de sanglier ou crabe pour les petits ouvrages

Partager l'article sur :