Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Design : quels artistes ont la cote ?

En 2017, Barnebys, société en ligne reflétant la santé des ventes aux enchères des objets d’art a mis à jour l’évidence de la cote élevée du design auprès du grand public. 

Le design est né à la fin du XIXe siècle et s’est développé en parallèle des arts décoratifs, relevant pour leur part plutôt de l’artisanat. À sa création, le design est lié à l’innovation technique et la production en série d’objets modernes et utilitaires. Des tables à piétement équerre de Jean Prouvé, en passant par les étagères colorées de Charlotte Perriand, aux logos des plus grandes marques, le terme de design regroupe un faisceau très important d’objets mobiliers, tendant vers un art total. Il est un modèle de création utilitaire qui a pu toucher tous les domaines de création. Le design relève aujourd’hui d’un parti pris où l’esthétique détrône l’utile. 

Estimation Charlotte Perriand
Tabourets, Charlotte Perriand

Le design plait et ne s’en cache pas : de nombreuses expositions sur ce thème ont vu le jour au cours de ces dix dernières années comme l’exposition consacrée à l’esprit du Bauhaus ou encore la toute récente exposition mettant en lumière l’architecte et designer italien Gio Ponti, au musée des arts décoratifs de la ville de Paris. L’année 2020 ne dérogera pas à la règle, avec la désignation de la ville de Lille comme capitale mondiale du design, promettant de nombreuses expositions sur cet art si recherché. 

De l’esthétique du design 

Le design est reconnaissable par sa ligne souvent très pure, dépourvue de toute futilité et enclin à une modernité toujours plus originale au fil des décennies. 

Les matériaux utilisés sont, en opposition avec ceux utilisés à cette époque par les Arts décoratifs (galuchats, bois nobles, écailles, ivoire, etc.). Il s’agit de matériaux bon marché comme le bois et le métal très utilisé pour les meubles de Jean Prouvé ou encore Charlotte Perriand.

Estimation Jean Prouve
Bureau, Jean Prouvé

D’autres designers se permettent plus d’originalité dans les matériaux comme Pierre Paulin, mais aussi les meubles de Jean Royère qui utilisait des matériaux divers et variés voir très étonnant comme pour ses fauteuils « ours polaires » en velours rasé vert d’eau, vendu en 2007 pour plus de 207 000 euros (estimés 50 000/60 000 euros). 

Tour du monde des designers

Les artistes les plus cotés sur le marché de l’art aujourd’hui sont internationaux. Les premiers designers étaient anglais et allemands, précurseurs d’une ligne simple et utile. Le design est aujourd’hui porté par de nombreux artistes européens mondialement reconnus. 

En Allemagne, le design s’est matérialisé par la création du Bauhaus en 1919 à Weimar par Walter Gropius. Cette école a préfiguré toute l’architecture et le design modernes. Parmi les grands noms qui se réclament du Bauhaus figurent Pierre Jeanneret plus connu sous le nom de Le Corbusier ou encore Charlotte Perriand. L’une des créations design iconique du Bauhaus est la célèbre chaise Wassily de Marcel Breuer, caractérisée par sa structure métallique et ses pans de cuirs tendus. 

Le Corbusier, Charlotte Perriand, André Dubreuil ou encore Raymond Loewy furent des grands noms du design français, lui donnant aujourd’hui ses lettres de noblesse. Leur cote sur le marché de l’art n’est plus à prouver. Le mobilier design français ne cesse de battre des records en salles des ventes, notamment en octobre 2019 où un bahut signé Charlotte Perriand s’est envolé pour plus du double de son estimation (443 000 euros) chez Artcurial à Paris. 

Au même titre que les designers français, les designers italiens ont su trouver leur place dans cet univers qui attire de plus en plus d’amateurs. Les designers italiens comme Gio Ponti, ou encore Ettore Sottsass battent des records de vente. Et l’on estime que leur côte ne fait qu’augmenter au fil des années depuis le début du XXIe siècle. Selon l’indice des prix calculés par Artprice, pour cent euros investis dans une œuvre de Gio Ponti, la plus-value actuelle serait de plus de 50 %. 

Le design scandinave s’est démocratisé avec des artistes finlandais tels que Alvar Aalto, Eero Saarinen et Paavo Tynell. La célèbre « tulip chair » (chaise tulipe) d’Eero Saarinen constituée d’une coque en plastique moulée caractéristique a été produite en série et continue d’affoler les collectionneurs du monde entier. Le Danemark a également vu naitre de nombreux designers à la renommée désormais internationale tels que Arne Jacobsen, Finn Juhl, ou encore Hans J. Wagner. Encore aujourd’hui des rééditions de mobiliers design signés par Arne Jacobsen continuent d’être produits étant donné la demande croissante. S’il fallait encore démontrer le pouvoir d’attraction du design scandinave, le trio suédois de designers Joseph Franck, Axel-Einar Hjorth et Marta Maas-Fjetterstrom, a, entre 2009 et 2016, totalisé près 53 millions d’euros sur le marché du design. 

Estimation Eero Saarinen
Tulip Chair, Eero Saarinen

Le design a suscité des vocations, bien au-delà du vieux continent, aux États-Unis avec notamment Charles Eames, mais également en Amérique latine, et plus particulièrement au Brésil où le designer Oscar Niemeyer n’a cessé de renouveler cet art, jusqu’à sa mort en 2012. Les formes de son mobilier son principalement organiques et anthropomorphes, dans la droite lignée des meubles designs du XXe siècle. 

Le design est une activité de création très développée et complexe, qui nécessite souvent les lumières d’un expert. Notre équipe d’expert saura vous accompagner sur les questions liées aux estimations et aux canaux de vente des œuvres d’art design.

Partager l'article sur :