Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Quel entretien pour une sculpture ancienne ?

Sculpter, c’est fabriquer une pièce avec divers matériaux, « tailler la pierre » en latin. Cela implique donc un travail précis et méticuleux. La sculpture étant aujourd’hui devenue un art, non seulement elle nécessite une attention particulière dans sa création, mais encore davantage dans sa conservation, d’autant plus si cette création est ancienne.

Quels sont donc les critères pour entretenir son objet d’art ancien ? Comment définir d’ailleurs ce qu’est une sculpture ancienne ? Quelles sont les choses à faire et à ne pas faire ? Y a-t-il des conditions particulières pour éviter la détérioration ? C’est ce que cet article s’attachera à démontrer. 

Définition d’une sculpture ancienne

Que ce soit pour la sculpture ancienne ou moderne, les matériaux utilisés sont globalement les mêmes : la pierre (marbre, granite, calcaire…), l’argile (porcelaine), le métal (bronze, acier) ou les produits d’origine animale ou végétale (bois, ivoire). 

Néanmoins, on distingue la sculpture ancienne de la sculpture moderne essentiellement de par son époque : la sculpture moderne prend son essor à la fin du XIXe siècle avec des sculpteurs comme Rodin et marque une rupture avec l’art traditionnel.

La sculpture ancienne implique de nombreux courants artistiques issus de différentes périodes comme la Grèce, l’Égypte ou la Rome antique, le Moyen-Age ou la Renaissance.

Mieux vaut prévenir que guérir

Avant toute chose, il est nécessaire de repérer les matériaux utilisés lors de la conception de la sculpture. Certains matériaux sont plus sensibles à certains types d’environnement. C’est le cas par exemple du bois ou du plâtre qui sont très sensibles à l’humidité qui peut ainsi laisser des traces sur l’œuvre et la détériorer.

Veillez également à garder la sculpture dans un endroit relativement propre, tempéré, à l’abri de la chaleur et de l’humidité, mais également à la saleté, de la poussière et des débris de nourriture afin d’éviter la prolifération des insectes et autres nuisibles qui peuvent dévorer la structure extérieure et ainsi causer des dégâts irréversibles.

De plus, lorsque vous décidez d’effectuer une manipulation à votre sculpture, que ce soit pour un transport éventuel ou un simple déplacement d’un meuble à un autre pour par exemple faire la ménage, jetez un œil attentif sur la façade extérieure de l’œuvre afin de repérer rapidement si elle ne possède pas de cassures ou même de simples fissures qui pourraient s’aggraver au fil du temps. Une nouvelle fois, certains matériaux sont là aussi plus sensibles que d’autres à ce type de déplacement : les sculptures en matière argileuse sont ainsi particulièrement fragiles d’autant plus si celles-ci sont anciennes. Si l’on jette un œil sur la plupart des vidéos sur Internet concernant des fissures survenues sur des sculptures, celles-ci sont dans l’écrasante majorité constatées sur des structures en argile, et notamment en plâtre, qui solide au premier abord, peut se révéler comme étant un matériau très sensible.

Conditions d’entretien

Tout d’abord, il est préférable de toucher ou de vouloir entretenir trop régulièrement l’œuvre. Comme nous l’avons dit précédemment, certaines matières étant particulièrement poreuses et sensibles, il est parfois souhaitable d’avoir un entretien à son strict minimum qu’un entretien abusif qui causerait des dommages bien difficiles à réparer. C’est le cas pour les œuvres ayant le plus de valeur où il est très fortement recommandé de ne pas les laver au risque d’empirer la situation.

De plus, un simple dépoussiérage est parfois bien plus efficace, mais doit être évité si la sculpture présente des signes d’écaillage. Il doit se faire de manière bien précautionneuse grâce à un pinceau à poils très fins ou une petite brosse, mais le support d’appui ne doit en aucun cas entrer en contact avec votre œuvre.

Évitez également l’utilisation des chiffons qui pourraient s’accrocher et laisser des traces, ainsi que l’usage de produits chimiques et anti-traces comme l’eau de Javel ou les dégraissants. Les produits acides comme le vinaigre et le citron sont eux aussi déconseillés pour les sculptures en marbre.

De manière générale, gardez à l’esprit qu’il est plus prudent si vous avez une sérieuse retouche à faire de vous rendre chez un restaurateur spécialisé ou de prendre contact avec nos experts chargés en restauration qui vous indiqueront la meilleure marche à suivre.

Partager l'article sur :