Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Quelles statuettes en ivoire ont de la valeur ?

L’histoire de l’ivoire se confond avec celle de l’humanité. Depuis toujours l’homme exploite ce qui l’entoure, à commencer par les matériaux naturels et au fort potentiel esthétique comme l’ivoire. 

Facile à travailler, imputrescible et dur, l’ivoire d’abord utilitaire au commencement de l’humanité, a su prendre une place importante dans le domaine du mobilier et des objets d’art. Matériau multiséculaire et multiculturel, religieux comme profane, l’ivoire tient toujours une place de choix dans les vitrines des collectionneurs. 

Sculpture ivoire
Sculpture associant plusieurs morceaux de défense d’Ivoire

Les spécificités liées à la vente de l’ivoire

La législation en vigueur a freiné un marché de l’art très porté sur les petits objets de collection en ivoire. Un arrêté du 17 août 2016 interdit « sur tout le territoire national et en tout temps » (…) la mise en vente, la vente ou l’achat de défenses et d’objets composés en tout ou partie d’ivoires espèces d’éléphants ou de cornes de rhinocéros. 

Cependant, il existe une dérogation de la vente et l’achat d’objets en ivoire pour le domaine du marché de l’art. Moins d’un an, en 2017 le législateur a élaboré un nouvel arrêté. Désormais, deux dates sont à retenir : 1947 et 1975. Les ivoires bruts datant d’après 1975 sont purement et simplement interdits à la vente, alors que les ivoires datant d’avant 1947 peuvent être vendus lorsque l’objet contient moins de 20 % d’ivoire. 

Une législation lourde et fluctuante ne permet pas la sérénité du marché de l’ivoire. Les marchands d’art comme les commissaires-priseurs sont moins enclins à en vendre, par peur de contrevenir à la loi malgré eux. 

Comme pour refléter ses multiples origines, la valeur de l’ivoire est très fluctuante. Une statuette en ivoire peut valoir une centaine d’euros comme plusieurs milliers. Reste à savoir les critères de la valeur de l’ivoire. 

L’importance de la qualité du travail apporté à la statuette  

Une statuette en ivoire tourné (c’est-à-dire sculpté) datant du XVIIe siècle, riche de détails et de précision, aux qualités esthétiques certaines, a nécessairement plus de valeur qu’une statuette en ivoire quelconque de la même époque. 

Le travail de l’artisan est très important. Chaque époque et chaque région du monde à ses particularités esthétiques et une finesse du rendu qui lui est propre, selon les traditions.

Statuette ivoire
Statuette représentant un mendiant, Dieppe, fin 19ème début 20ème

Les statuettes en ivoire d’origine européenne comme orientales représentent depuis des millénaires des personnages saints, comme des bouddhas ou encore des vierges à l’enfant. Le but de la conception de ces objets est alors purement décoratif, un soin sans faille est apporté aux détails dans la réalisation de l’objet. 

Plus tard, les objets en ivoire prennent une dimension utilitaire comme des râpes à tabac, à décor de moine ou encore des jeux d’échecs entièrement réalisés en ivoire, notamment en Europe du Nord. Ces objets sont moins dans la recherche d’une précision esthétique que d’un usage efficace. 

La rareté de l’objet 

Les ivoires byzantins et les ivoires antiques sont pratiquement introuvables de nos jours, ce qui en fait des objets très recherchés et donc d’une grande valeur. Les ivoires sacrés ou profanes de la période gothique sont également extrêmement convoités pour leurs formes et leur rareté. Ces objets sont très rares et les collectionneurs et musées se les disputent dès que l’un de ces objets fait son apparition sur le marché de l’art. 

Les ivoires européens des siècles suivants ont donc une place de choix dans les ventes aux enchères, car ils restent les plus courants, bien que, comme vu précédemment, les professionnels du marché de l’art comme les commissaires-priseurs les vendent de moins en moins. 

Les ivoires chinois sont pléthores sur le marché de l’art et le prix d’une statuette peut aller du simple au triple. Les statuettes d’époque Ming (1368-1644), taillées d’une seule pièce peuvent valoir des milliers d’euros, contrairement aux productions plus récentes qui ont envahi le marché français dans les années 1980. 

Ivoire époque ming
Statuette d’époque Ming en ivoire

Les ivoires japonais peuvent également avoir une grande valeur marchande tout dépend de l’époque et de la signature. Des statuettes d’époque Edo (XIXe siècle) valent plusieurs milliers d’euros en ventes aux enchères. 

Les spécificités du marché de l’ivoire tiennent à une législation assez restrictive dont il est nécessaire de comprendre les tenants et aboutissants avant de pouvoir se lancer dans l’achat ou la vente d’une de ces pièces. Notre équipe est là pour vous guider quant à la réalisation de ce projet, en vous conseillant sur l’authenticité ainsi que sur la valeur de vos statuettes en ivoire.   

Sur le même thème

Ivoires Médiévaux : comment les reconnaître ?

Un encadrement légal strict pour la vente d’ivoire

Partager l'article sur :