Édouard CORTES

Artiste peintre français, 1882-1969

Vous avez des questions ?

Cote, prix et estimation de l’artiste Édouard CORTES

Prix d’une peinture signée Cortes: 1 500 – 50 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 800 – 12 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Cortès : un artiste né pour peindre

Son grand-père était artisan, son père, peintre ayant assis sa réputation à la cour espagnole, une passion pour les arts manuels transmise de père en fils. Après avoir assisté en 1855 à l’Exposition universelle en France, le père de Cortès pris d’un véritable coup de cœur pour le pays s’installe en Seine-et-Marne. C’est à Lagny, lieu d’inspiration de vagues d’artistes avant lui, que naissent Édouard et sa sœur.

Après avoir été scolarisé dans un établissement privé jusqu’à ses treize ans, Cortès étudie à partir de 1899, et ce durant cinq années à l’École nationale supérieure des beaux-arts. Il travaille également aux côtés de son père en son atelier.

Ses influences sont plurielles : de l’héritage familial, aux peintres de Barbizon en passant par le modernisme ambiant.

Louange picturale de Paris

Le passage par le Salon devient un temps récurrent de son parcours tôt dans sa carrière, si bien que Cortès se hisse très rapidement sur le devant de la scène artistique parisienne.

Cortès se concentre sur la représentation d’espaces urbains, paysages parisiens qu’il affectionne tout particulièrement. Ses compositions nocturnes lui assurent une belle visibilité dès 1902, année au cours de laquelle il participe à sa première exposition au salon.

Il passe la majeure partie de sa carrière à produire au sein de son atelier de Lagny. En quête d’une lumière authentique, intense, d’effets atmosphériques, conduit le peintre à travailler dès tôt le matin jusqu’à la tombée de la nuit. Sa maîtrise des médiums, aquarelle, pastel, peinture à l’huile, lui permet de travailler à rendre les humeurs et la beauté de Paris ; l’artiste n’a de cesse de perfectionner son art, techniques et modalités de représentations.

Emporté dans le tourbillon de la Première Guerre mondiale, Cortès est amené à rejoindre le corps de bataille où ses talents de peintre seront une précieuse ressource notamment pour représenter les positions ennemies.

Au décès de son épouse après qu’il ait été démobilisé, Cortès père d’une fillette de deux ans, reprend sa vie en compagnie de sa belle-sœur et prend la direction de Paris. La Normandie devient à partir de 1925, terre d’accueil à son art, où il passe une partie de la Seconde Guerre mondiale afin de préserver les siens de la terrible réalité du conflit.

Cortès : respect d’un artiste de talent et humble

Les principales manifestations artistiques auxquelles Cortès participe au Salon d’automne, Salon des indépendants, Salon d’hiver, mais également à des séries d’expositions partout en France, Arras, Beauvais, Cannes.

Ses œuvres résonnent jusqu’aux États-Unis et au Canada, où une exposition lui ouvre ses portes en 1945. Elles font aujourd’hui partie des institutions françaises, et Belgique, Canada ou Suède.

Un peintre empli d’humilité, ayant loué les grâces de l’héritage de ses ancêtres, qui s’éteint en toute discrétion en 1969 à son domicile de la rue Macheret de Lagny.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes