Jean BESNARD

Maître-potier français, 1922-2007

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Jean BESNARD et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre peinture, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Jean BESNARD

Prix d’une peinture signée : 40 – 500€

Réinventer ses fondations : de la peinture à la céramique

Maître potier français, Jean Besnard est né en 1889 à Paris. Il grandit au sein d’un environnement familial propice à une formation artistique. De fait, il est le fils de l’artiste peintre et graveur Albert Besnard, formé dans l’atelier d’Alexandre Cabanel à l’École des Beaux-arts de Paris et ayant remporté le Prix de Rome en 1874. Sa mère, Charlotte Dubray, se démarque, quant à elle, en tant que femme sculpteur.

Sous l’influence familiale, le jeune homme entreprend tout naturellement de se former dans le domaine des arts, plus précisément à la peinture. Néanmoins, au gré de ses rencontres, il décide rapidement de se former au métier de céramiste.

Son apprentissage dans ce champ débute en région parisienne alors qu’il fréquente un atelier à Ivry.

Sa notoriété se forge au sein du Salon des artistes décorateurs, auquel il participe à partir de 1923.

Ses pièces y sont présentées en dialogue avec les objets de l’artiste céramiste et maître verrier Paul Beyer, mais également d’un autre céramiste réputé Émile Decœur.

Un classicisme empreint de spontanéité

Au cours de sa carrière, Jean Besnard participe à de nombreux événements en salons : au Salon des Tuileries, au Salon d’Automne, mais également au Salon des artistes décorateurs. Il fréquente et noue des échanges avec de grands noms de la scène des arts décoratifs de son temps, comme l’architecte et décorateur Jacques Adnet, connu pour avoir été le fondateur de la Compagnie des arts français.

Les objets, coupes, vases, pieds de lampe, fruits de sa création se distinguent à l’appréciation de l’utilisation de motifs géométriques et animaliers, comme des figures d’oiseau, chacun réalisé pour exemple en céramique patinée brun noir, et émaillée de blanc ; également au regard de l’opposition de traits apparents, empruntant tantôt au classicisme, tantôt à un registre plus brut, nourri de spontanéité.

Jean Besnard se voit attribuer la paternité de l’émail crispé, une technique mise au point accidentellement, dont l’obtention est la résultante d’un écart ayant eu lieu au cours de la phase de cuisson. Il travaille également certains de ses objets à partir de l’intégration d’éléments textiles : dentelles et tulles, intégrés en pré-cuisson.

Récompenses de son vivant et postérité muséale

L’Exposition internationale des arts décoratifs qui se tient en 1925 est l’occasion pour Besnard de recevoir pour son travail de la céramique une médaille d’argent.

Par ailleurs, le Musée national d’art moderne acquiert plusieurs pièces fabriquées par Besnard en 1937 à l’occasion d’une manifestation autour des figures des arts et techniques, ce qui contribue un peu plus à la notoriété du céramiste de son vivant.

Ces objets font aujourd’hui partie intégrante du fonds de collection du musée des Arts décoratifs. Ce précieux fonds muséal a été enrichi par un don effectué par les héritiers du céramiste.

Expertiser et vendre une peinture de Jean BESNARD

Si vous possédez un tableau de Jean BESNARD ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre peinture. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.