Jerry BYWATERS

Peintre américain du XXe siècle, 1906-1989

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Jerry BYWATERS

Cote de l’artiste pour une estampe ou une gravure : 500 – 1 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 4 000 – 5 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un tableau du peintre, nos experts en tableaux sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Bywaters : l’éclectisme texan  

Issu d’une famille texane, Jerry Bywaters naît en 1906 dans la ville de Paris. Cette région du Texas qui lui tient particulièrement à cœur est un lieu de réflexion incontournable pour comprendre sa production. Elle est omniprésente dans ses compositions qu’il s’agisse de ses peintures ou de ses écrits. 

Durant sa jeunesse, Bywaters est victime d’un accident. Il passe de longues heures à dessiner, ces moments sont sa première porte d’entrée vers les arts. Cette prédisposition est mise en application dans son quotidien scolaire, il réalise des illustrations au sein du journal de son école. 

Cheminant au gré d’une riche formation universitaire, intéressant les arts, la littérature, les langues, Bywaters développe aussi une appétence particulière au journalisme.

C’est au cours de sa dernière année d’éducation qu’il en vient à l’apprentissage de la peinture auprès de Ralph Rowntree, avec lequel il se rend en Europe à l’été 1926. Dans la foulée il voyage au Mexique en février 1927 afin d’approfondir ses études portant sur l’art, et plus précisément la peinture murale. 

Un fort ancrage régionaliste 

Son corpus de peintures est important. Elles sont réalisées pour la plus large part d’entre elles, entre les années 1937/1942. Bywaters s’illustre au regard de sa diversité et sa variété : il peint de vastes étendues, des paysages de plaines éclairés, travaille l’estampe ou le portrait. Il réalise également des lithographies sur la lignée probable de ses élans de jeunesse. 

La peinture murale à fresque investissant les lieux publics fait également partie de son corpus. Il y réfléchit avec attention après avoir rencontré l’artiste mexicain Diego Rivera lors de son déplacement au Mexique. Ce mouvement artistique est d’ampleur au début du XX siècle, il est connu de nos jours sous le nom de muralisme mexicain. Il offre des lieux de résonances à Bywaters pour valoriser ses idéaux dans le champ artistique. 

Bywaters compose de nombreux articles en amont et pendant sa carrière artistique, dont plus d’une centaine pour le compte du Dallas Morning News dans les années 1930. Il y parle des développements du régionalisme, promouvant les artistes et l’art texan.

Une carrière protéiforme

Bywaters se distingue lors de sa participation au concours organisé par le projet Federal Art Project mené dans le cadre du New Deal, où le gouvernement fédéral encourage la création artistique en octroyant son soutien aux artistes pour la réalisation de peintures murales, affiches ou peintures dans l’espace public. Il travaille notamment à une série de panneaux pour la bibliothèque de Paris.

Sa renommée dépasse la pratique artistique, puisqu’il occupe le poste de directeur du musée des Beaux-arts de Dallas entre 1943 et 1964, et en parallèle dirige les enseignements d’art et d’histoire de l’art à la Southern Methodist University où il avait suivi sa scolarité. 

L’une de ses lithographies a été primée lors du concours l’exposition des arts alliés en 1935. 

Une huile sur toile réalisée par l’artiste en 1941 On the Ranch fait actuellement partie des collections du musée des Beaux-arts de Dallas.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.