Diego Rivera

peintre mexicain du XXème siècle, 1886-1957

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Diego Rivera

Peinture : 3.300-7.000.000 €

Dessin : 1.100-351.500 €

Estampe : 7.600-32.100 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Diego Rivera, nos experts s’en chargent.

La formation et influences

C’est à 13 ans que Diego RIVERA rejoint l’École Nationale des Arts Plastiques « San Carlos » de Mexico. Très talentueux, il se fait vite remarquer par ses professeurs, dont José Maria Velasco, célèbre peintre mexicain pour qui Diego voue une grande admiration. À 16 ans il quitte son école pour partir vers l’Europe en 1904 et y restera près de 15 ans. 

En Italie, il découvre les fresques de Giotto et s’en inspirera pour peindre les siennes, qui feront plus tard sa renommée. 

À Madrid il étudie dans l’atelier de Edouardo Chicharro les spécialités espagnoles et commence alors une série d’autoportraits qu’il poursuivra toute sa vie. 

En 1913, il s’installe à Paris pour ensuite rejoindre le « Cercle des Cubistes » dans le Montparnasse du début des années folles. Il est beaucoup influencé par Miro, Picasso et surtout Juan Gris. Les portraits qu’il réalise de ses amis durant cette période sont qualifiés de « radicalement cubistes ». 

Il se maria deux fois avec la peintre Frida Kalho.

Les fresques communistes 

Diego RIVERA s’intéresse de près à la Révolution qui s’empare de son pays, il va alors servir la cause dans ses fresques au style inimitable. Dans les années 20, il délaisse alors l’avant-garde pour se concentrer sur le Mexique, opérant un savant mélange entre ses engagements politiques et ses aspirations artistiques. Le peintre tente de faire renaître un art typiquement mexicain. Il fait l’effet d’une bombe dans les milieux intellectuels et les historiens de l’art parlent même à cette époque d’une « Renaissance mexicaine ». 

Diego RIVERA s’inspire du monde qui l’entoure, de sa vie quotidienne, de l’histoire de son pays et de ses coutumes d’où son gout prononcé pour le morbide et la mort. Il reprend la technique précolombienne de la fresque monumentale faite à la détrempe. La représentation de fleurs dans ses œuvres lui est chère, un thème important chez les Aztèques. 

Diego Rivera sur le marché 

Le peintre est surtout connu pour ses murs peints magistraux, dont un commandé par le Rockefeller Center en 1933 qui sera détruit pour être reproduit par la suite au Palacio de Bellas Artes, il s’agit de « L’Homme contrôleur de l’univers » 

Un de ses nombreux tableaux a tout de même battu un record lors d’une vente en 2018, atteignant près de dix millions de dollars. Los Rivales est ainsi devenu l’œuvre latino-américaine la plus chère de l’histoire des enchères. 

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.