Piero FORNASETTI

l’éloge de la fantaisie, 1913-1988

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation du Designer Piero FORNASETTI

Prix d’un mobilier signé en vente aux enchères : 700 – 20 000€

Estimation d’un luminaire : 300 – 12 000 €

Estimation moyen d’un objet signé Fornasetti : 300 – 10 000€

Cote de l’artiste pour une céramique : 300 – 4 000€

Si vous souhaitez faire estimer un meuble de l’artiste, nos experts en design sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un créateur autodidacte

Piero Fornasetti nait en 1913 à Milan. Dès l’enfance, c’est un lecteur et un dessinateur assidu. En 1930, il s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Brera, mais se fait exclure pour indiscipline en 1932. Seul, il se forme alors au dessin et à diverses techniques de reproduction (gravure, monotype, lithographie…). 

En 1933, il présente une série de foulards imprimés à la Triennale de Milan. S’il passe la majeure partie de sa vie à Milan, Piero Fornasetti doit s’exiler en Suisse de 1943 à 1946.

Un designer prolifique et dissident

Dans les années trente, il fonde son imprimerie, la Stamperia d’Arte Piero Fornasetti et publie livres et lithographies pour des artistes tels que Giorgio de Chirico ou Lucio Fontana. Très vite, il souhaite étendre ses recherches formelles à tous types de supports. Sa participation à la Triennale de Milan le fait connaitre de Gio Ponti. À partir de 1940, les deux hommes collaborent, d’abord sur une série de luminaires, puis sur des projets aussi divers que les couvertures de la revue Domus ou du mobilier (cabinet Architettura) et décors (fresques du Palais Bo de Padoue, aménagement du paquebot Andrea Doria…).

À partir de 1952, Piero Fornasetti introduit le motif qui deviendra sa marque de fabrique : un visage inspiré de la cantatrice italienne Lina Cavalieri, qu’il redessine et déforme près de 350 fois. Il aime également expérimenter autour des thèmes des architectures classiques ou fantastiques et des trompe-l’œil. Ainsi, il puise ses références chez des artistes tels que Giovanni Boldini, Piranèse ou Andrea Palladio. 

Le travail de Piero Fornasetti se définit par la reproduction, le collage et la série, ce qui apparente sa démarche à un Pop Art avant l’heure. À la rigueur moderniste ou au formalisme néoclassique en vogue à son époque, Fornasetti oppose imaginaire, humour, et mélange des styles.

Un artiste au vaste public

En 1959, Fornasetti reçoit le prix Nieman Marcus récompensant des personnalités du milieu de la mode. À la fin des années 80, les œuvres de Piero Fornasetti perdent de leur succès. Son fils, Barnaba collabore alors avec lui, et contribue à faire de Fornasetti une icône du design contemporain. Une rétrospective lui est consacrée au Triennale Design de Milan en 2013. L’exposition est présentée au Musée des Arts Décoratifs en 2015. Le designer Philippe Stark compte parmi ses collectionneurs.

Le caractère prolifique de sa production rend l’achat d’une œuvre très accessible. Une « réinvention » comme Barnaba Fornasseti se plait à désigner les rééditions de son père, se vend de quelques centaines à quelques milliers d’euros. Les pièces issues de sa collaboration avec Gio Ponti ont le plus de valeur. En 2015, un bureau Trumeau Architettura fut ainsi emporté pour 47 500 euros. Son record de vente fut établi en 2007 chez Sotheby’s pour 32 panneaux de bois de la série Stanza Metafisica adjugés à 300 000 dollars.

Piero Fornasetti est le créateur de plus de 11 000 pièces. Il meurt à Milan en 1988.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.