Willem DE KOONING

Peintre d'origine néerlandaise, naturalisé américain, précurseur de l'expressionnisme abstrait, 1904-1997

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Willem DE KOONING et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Willem DE KOONING

Prix d’une peinture signée : 20 000 – 20 000 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 3 000 – 100 000€

Prix de vente d’une lithographie : 200 – 15 000€

Qui est Willem DE KOONING ?

Willem de Kooning est un peintre, sculpteur et dessinateur d’origine néerlandaise et naturalisé américain. Il est considéré comme un des pionniers de l’expressionnisme abstrait bien qu’il ait toujours nié appartenir à un quelconque mouvement artistique.

La série des Women

Après une formation artistique à Rotterdam, il embarque pour les États-Unis à 21 ans. À New York où il s’installe, il fait la rencontre d’artistes et de marchands d’arts importants, comme Sydney Janis. En 1936, il décide de se consacrer entièrement à la peinture et reçoit très vite sa première grande commande : peindre le mur du hall à la foire mondiale de New York en 1939. Il refuse alors à cette époque de choisir entre figuration et abstraction et décide de faire la synthèse des deux.

Ses premiers essais vers l’abstraction sont des portraits peints influencés par Ingres et Picasso dont il fragmente les visages et les corps à la manière cubiste. À partir de 1947, il commence sa première Woman, une femme-idole au corps déchiqueté, dont il fera plusieurs séries. La figure féminine de Kooning est ancrée dans les années 50, elle évoque la figure de la pin-up qui disparaît parfois sous des déformations géométriques et de grands coups de brosses. Tout comme Pollock et Kline, de Kooning joue sur une opposition entre le fond et la forme. Ces séries de women font un scandale et il perd de nombreux supports, dont certains de ses acheteurs. 

L’action painting

En 1949 a lieu la première exposition en solo de Kooning à la Charles Egan Gallery où il présente essentiellement des œuvres en noir et blanc. Le MoMa de New York est alors le premier à lui acheter une toile. De plus, répondant à l’invitation de Josef Albers, il devient professeur au Black Mountain College, pépinière pour les artistes d’avant-garde. Il est à ce moment rattaché au mouvement de l’Action Painting qui regroupe de nombreux artistes d’avant-garde comme Kline, Motherwell, Pollock, parfois également regroupés sous le nom d’école de New York en contre point à l’école de Paris, également très active à cette période. 

En 1951, de Kooning reçoit la médaille Logan et le purchase prize de l’académie de Chicago pour sa toile abstraite de grand format, Excavation, qui est considérée par de nombreux historiens de l’art comme l’une des œuvres les plus importantes du XXsiècle. Cette toile monumentale, qui semble figurer des personnes qui dansent à la surface, est particulièrement révélatrice de la tension entre abstraction et figuration, qui sous-tend toute l’œuvre de Kooning. 

Le refus du style

De Kooning considérait la notion de style dans l’art comme une supercherie, ainsi, alors que certains de ses contemporains se fixent dans une œuvre ou une technique « signature », comme Pollock, lui s’attache toujours à se diversifier tout en approfondissant certains thèmes, comme ses women. Ainsi, à la fin des années 50 il se tourne vers la pure abstraction, considérant qu’il était absurde de vouloir représenter la figure humaine. Puis, après sa rencontre avec Herzl Emmanuel en 1969, de Kooning se mit à la sculpture et à la lithographie. Les années 70 furent pour lui l’occasion d’explorer différentes techniques ainsi que de se diriger vers une peinture épaisse et sensuelle. La décennie suivante verra des œuvres plus légères, plus apaisées où des couleurs fortes sont juxtaposées sur un fond clair, comme dans The key and the Parade, 1985, The Willem de Kooning Foundation.

De Kooning détenait, jusqu’à la vente du Salvador Mundi attribué à Léonard de Vinci, le record du tableau le plus cher du monde pour Interchange, vendu plus de 300 millions de dollars en 2015. Sa côte sur le marché de l’art est extrêmement haute. 

Reconnaître la signature de Willem DE KOONING

Comme beaucoup d’artistes, Willem DE KOONING ne signait pas la totalité de ses œuvres. Cependant, vous retrouverez ci-dessous un exemple de signature afin de vous faire une première idée. Des variantes de cette signature existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

signature Willem DE KOONING

Expertiser et vendre un tableau de Willem DE KOONING

Si vous possédez un tableau de Willem DE KOONING ou tout autre sculpture, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes