André BEAUDIN

Peintre et sculpteur français de l'École de Paris, 1895-1979

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de André Beaudin et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste André Beaudin

Prix d’une peinture signée André Beaudin en vente aux enchères : 300 – 50 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 20 – 700 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 30 – 3 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture :  1 000 – 15 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à André Beaudin, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un couple d’artistes

André Beaudin est né 1895 à Mennecy. Il étudia à l’École des Arts Décoratifs de 1911 à 1915. 

Mobilisé en 1916 pour participer à l’effort de guerre, Beaudin eut pour camarade de front le peintre Jean Chapin (1896-1994), ancien élève de l’École Boule. 

Après la guerre, Beaudin épousa Suzanne Roger (1898-1986) en 1919. Également peintre, Roger étudia à l’Académie Ranson — fondée en 1908 par le nabi Paul-Elie Ranson (1861-1909) — où elle eut pour maîtres Paul Sérusier (1864-1927) et Maurice Denis (1870-1943)

Une rencontre déterminante

À l’occasion d’un voyage en Italie André Beaudin fit la rencontre du cubiste madrilène Juan Gris (1887-1927). Par la suite il se lia également d’amitié avec le peintre surréaliste André Masson (1896-1987).

Sa rencontre avec Juan Gris fut déterminante dans l’évolution de son œuvre. En effet, si Beaudin fut d’abord attiré par Henri Matisse (1869-1954), c’est vers l’art de Pablo Picasso (1881-1973) et Gris qu’il décida de se tourner. Les compositions de Beaudin illustrent des formes pures dans un style cubiste.  

Beaudin exposa pour la première fois à la galerie Percier en 1923. La préface du catalogue fut confiée au poète Max Jacob (1876-1944) proche de l’avant-garde artistique de l’époque. 

Jusqu’en 1929 les visages furent un thème récurrent dans l’œuvre de Beaudin. À partir de l’année suivante, l’artiste s’initia à la sculpture et travailla le plâtre et la terre, mais également le bronze. Beaudin s’essaya enfin à la lithographie et illustra Les Bucoliques de Virgile en 1926. 

Après la Seconde Guerre mondiale, l’œuvre d’André Beaudin s’affirma dans le paysage artistique. Ses peintures exercèrent une influence indéniable sur ses contemporains, notamment les jeunes artistes réunis en 1941 à l’occasion de l’exposition Vingt jeunes peintres de tradition française présentée à la galerie Braun. 

Sa peinture fut défendue par le marchand Daniel-Henry Kahnweiler (1884-1979), célèbre promoteur des artistes cubistes. En 1946, la galerie Louise Leiris — belle-fille de Kahnweiler qui lui vendit sa galerie durant la guerre pour se soustraire aux lois d’aryanisation des biens juifs — présenta une exposition rétrospective des œuvres de Beaudin. 

Développant son propre style, l’artiste cubiste exposa régulièrement en France et à l’étranger. Ainsi, une importante exposition de ses œuvres fut organisée à Berne en 1953. 

Beaudin travailla à partir de lignes droites, mais également de courbes. La lumière joua un rôle important dans ses œuvres.

De 1954 à 1958, Beaudin exposa à la galerie Charpentier à l’occasion de l’exposition École de Paris

Le cubisme, une valeur sûre

Prix national des arts en 1962, André Beaudin diversifia son œuvre à la fin de sa carrière. Ainsi, il réalisa une mosaïque pour la faculté des Sciences de Jussieu et confectionna des décors originaux en collaboration avec la Manufacture de Sèvres. L’artiste disparut en 1979. 

Mouvement artistique très apprécié, le cubisme est recherché sur le marché de l’art. Ceci explique les prix de certaines œuvres de Beaudin. En 1990 Cheval dans l’eau (1954) fut adjugé 53 357 euros.

Reconnaître la signature de André Beaudin

André Beaudin fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature André Beaudin

Expertiser et vendre une œuvre de André Beaudin

Si vous possédez une œuvre de André Beaudin ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.